couture, réflexions

Bilan d’une année de crèche

Le 1er septembre 2014 sonnait le glas de la fin de mon arrêt maternité et l’entrée de Zélie à la crèche.

Autant vous dire tout de suite que je n’en menais pas large, moi qui n’ai jamais été séparée de mon bébé depuis sa naissance !!

Il y a bien eu 2 semaines d’adaptation. Zélie s’y est très bien adapté, moi beaucoup moins… les premiers jours de l’adaptation où la séparation a duré une heure ou deux, je ne pouvais pas me résoudre de rentrer chez moi, sans mon bébé, aussi ai-je attendu dans la voiture (im)patiemment qu’il soit l’heure de récupérer Zélie (oui, oui…).

Les filles de la crèche (oui je ne sais pas trop comment on les appelle ^^) ont une manière très douce de s’occuper des enfants, une manière qui correspond totalement à nos attentes :

– les repas sont pris sur les genoux car les enfants ont besoin du contact des adultes (aucune chaise haute !!!)

– pas de transat, mais à la place des coussins, des tapis, des arches bref tout ce qu’il faut pour permettre aux tout-petits de se mouvoir à leur guise sans être entravés.

– pas de forcing : entendons nous par là que les filles de la crèche ne vont jamais placer les enfants dans des positions qu’ils ne peuvent pas reproduire eux-mêmes, que ce soit la position assise, sur le ventre ou même debout. Leur credo est de laisser l’enfant évoluer à son rythme et elles ont totalement raison.

Les activités proposées sont vraiment adaptées à l’âge des enfants et leur permettent de développer leur motricité (avec un parcours de motricité super chouette), d’aiguiser leurs sens (manipulation, activités sensorielles), ou leurs goûts musicaux (deux des filles sont musiciennes et viennent régulièrement avec leurs instruments, c’est vraiment chouette !)

Mon petit morpion a évolué très vite et m’est avis que la crèche doit y être pour quelque chose : elle s’est tenue assise à 4,5 mois, debout à 7-8 mois, et a marché à 1 an presque tout pile (à 2 jours près).

Elle adore le contact avec les autres enfants, observe vraiment tout ce qui l’entoure, s’émerveille de chaque petits instants.

Elle danse dès qu’il y a de la musique, au début uniquement avec ses bras, maintenant avec tout son corps

Elle souffle et fait des bulles de savon …

Zélie est une petite fille joyeuse qui adore aller à la crèche. Dès les premières semaines, elle s’agitait et riait dès que je la sortais de la voiture pour entrer dans le bâtiment. Aujourd’hui, elle porte fièrement son cartable et se rend d’un pas décidé vers l’interphone. Il faut ensuite la porter pour qu’elle puisse sonner toute seule et faire coucou à la caméra. Une fois à l’intérieur, elle se précipite vers la section, dit bonjour aux filles de la crèche et aux petits copains déjà présentes et va jouer avec les jeux sortis pour la journée. Parfois elle pleure pour la forme, souvent, elle me dit juste au revoir de la main.

Les filles de la crèche sont vraiment à l’écoute des enfants et de leurs parents : tous les matins, c’est briefing (comment s’est passée la soirée, la nuit, la matinée) et tous les soirs c’est débriefing (les repas, les siestes, le remplissage des couches et toujours un petit mot sur une situation particulière, bien souvent cocasse, de la journée) : c’est comme ça que nous avons appris que Zélie avait un petit amoureux ^^

Au final, Zélie fait de grosses journées de crèche puisqu’elle y est de 7h45 à 18h15, mais cela me permet de ne pas travailler le vendredi afin de le consacrer entièrement à mon petit morpion. Si au début j’ai douté de ces horaires particuliers, les filles de la crèche ont su trouver les mots et me rassurer en expliquant que c’est vraiment une chance pour toutes les deux que de pouvoir moduler ainsi mes horaires.

Vraiment, je suis heureuse que nous ayons pu avoir une place dans cette crèche, que Zélie s’y sente aussi bien, que toutes les filles soient aussi formidables.

Du coup, pour les remercier (même si c’est leur job), je leur ai fait à chacune (la directrice, la directrice adjointe, les 4 filles de la section des petits, les 3 filles de la section des grands et la femme de ménage … 11 filles !!!!) un petit cadeau :

20150719_210255  20150719_210324

J’ai cousu 11 trousses (moi qui n’aime pas le travail à la chaîne, pour le coup j’ai été servie !!!!) grâce au tutoriel de Louise. Toutes les trousses sont différentes parce que toutes les filles de la crèche ont une manière différente d’être avec Zélie.

20150719_205852 20150719_205903

Puis nous avons réalisé de jolis caches-pots en terre (10 doigts) : Zélie a dessiné une fleur avec l’empreinte de ses doigts sur chaque. De mon côté, j’ai écrit un gentil message « merci de m’avoir aidée à grandir » ainsi que le nom de ma poulette et la date. Nous y avons glissé ensuite une succulente (les compagnons des saisons).

20150719_210009 20150719_210002

Tout a été rangé dans une grande boite, avec par dessus, une petite lettre … de deux pages … (qui a dit que j’étais bavarde?)

La boite a été déposée dans le bureau des directrices.

Au soir, lorsque j’ai récupéré Zélie, les filles de la crèche étaient enchantées : elles ont apprécié la petite trousse, ont beaucoup aimé le cache-pot et la succulente et ont adoré la petite lettre de deux pages !!

Je suis ravie de cette année de crèche, je suis ravie que Zélie s’y rende de bon coeur, je suis ravie d’avoir fait plaisir aux filles de la crèche !!

Et chez vous, on est plutôt crèche, nounou ou les bras de maman en congés parental ? J’aimerais bien avoir votre avis sur la question 🙂

4 Comments on “Bilan d’une année de crèche

  1. Super pr Zelie! Ici pas vrt le choix, ça a été congé parental puis assistante maternelle à 10 mois et pour Éthan, congé parental puis garde partagée à la rentrée à 13 mois. J’aurais bien aimé une crèche ms pas de place à chaque fois!

    1. Zélie a été inscrite à la crèche à … 2 mois de grossesse !!! Autant te dire que j’avais du mal à réaliser !!!
      Je pense que chaque mode de garde a ses avantages et ses inconvénients 🙂

  2. On appréhende toujours de laisser nos bambins à quelqu’un d’autre et finalement ça se passe mieux qu’on l’imaginait 🙂
    Ici on a tout essayé, crèche, nounou, maman en congé parental et maman sur son lieu de travail (commerçante), et oui, le contact avec le monde extérieur, ça fait des enfants plus vite dégourdis je crois !!! lol
    Biz et à bientôt
    Félie et ses monstres gentils

    1. J’avais l’impression que j’allais lâchement abandonner Zélie. Mais au final ça m’a fait grand bien de « couper le cordon » et Zélie est en effet bien dégourdie ! Merci pour ton message 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *