réflexions

Le Chatchat à l’Hydromel. Chapitre 1 – les présentations

Salut à tous,

Moi c’est Hydromel !

Bon, on va éviter de se marrer sur mon nom, sachez juste que j’ai échappé de justesse à « Holocauste » ou à « Hécatombe ». Eh oui, je suis né l’année de la lettre H !!

La soeur de ma maîtresse, qui m’a amené dans mon nouveau foyer il y a 3 ans et demi, a eu la lourde tâche de choisir mon prénom.

Mais, je me console comme je peux, dans la famille, mes autres cousins les chats ne sont pas mieux tombés que moi,

puisqu’il y a Lénine (le chat de la soeur de ma maîtresse) et Gestapo (le chat du frère et ma maîtresse)

oui, j’ai eu de la chance je pense !

Bref, je m’appelle donc Hydromel, ou Chatchat pour les intimes !

Je suis donc un magnifique (si si) grand chat de gouttière, croisé Chartreux ! Ce que je préfère chez moi ? mon beau poil gris tout brillant et mes yeux que je compare à des pierres précieuses (vous le comprendrez vite, je ne fais jamais dans la demi-mesure)

Mes passions dans la vie ? manger (tout le temps), dormir (beaucoup) et squatter les endroits improbables.

Voyez plutôt :

20120827_181017 20150911_133807 20150403_104414 20130112_110039 20121221_133032 20121112_125605 20121009_173220

je suis donc arrivé chez mes adorables maîtres en mai 2012, soit 2 mois après ma naissance et autant vous dire, ici je suis le roi.

Enfin j’étais le roi …

Parce qu’un jour, il y a environ 19 mois, ils ont ramené une autre bestiole mes maîtres: ça s’appelle un bébé il parait.

Moi j’appelle plutôt ça un boulet.

Apparemment je suis son meilleur ami. Mais ce n’est pas franchement réciproque.

Pour elle, ça se traduit par des câlins un peu trop serrés, des doigts dans les yeux, des caresses absolument pas délicates, des poils arrachés, la queue tirée.

Elle est tellement sympa cette petite que pour être certaine que mes maîtres ne m’empoisonnent pas, elle a pris la décision de goûter mes croquettes. Autant vous dire que ça ne m’a pas vraiment plu. A mes maîtres non plus d’ailleurs.

Du coup, quand je la vois (et que je l’entends) arriver, je me planque aux endroits qu’elle ne peut pas atteindre : la table, l’étage, et à moi quelques minutes de répit.

Heureusement, il y a quand même un avantage à l’arrivée de ce boulet bébé, c’est le nombre de trucs confortables qui ont fait leur apparition dans la maison !

20140512_170303 20141021_135606

Voilà, voilà pour cette rapide présentation ! ça m’a fatigué tout ça, je m’en vais faire ma sieste. A très bientôt pour de nouvelles aventures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *