littérature jeunesse

grosse colère {Chut, les enfants lisent #25}

Aujourd’hui, pour Chut, les enfants lisent !, voici un petit livre qui, je l’espère, nous sera bien utile au quotidien.

DSC_0675

Le héros de cette histoire rentre à la maison de fort mauvaise humeur. Il est grossier avec ses parents, ne respecte pas ses affaires et râle pour un rien.

Ses parents l’envoient donc se calmer dans sa chambre et sa colère monte, monte, monte, jusqu’à sortir !

Telle une tornade, elle va tout retourner sur son passage … jusqu’à ce qu’elle s’attaque aux jouets du petit garçon, qui à ce moment là, regrette beaucoup d’avoir fait sortir cette colère de lui-même.

Il va donc tenter de se calmer, de réparer ses erreurs et ainsi faire disparaître la colère.

DSC_0676

DSC_0677

DSC_0678

DSC_0679

DSC_0680

Cette métaphore de la colère qui sort du corps de l’enfant et qui met le bazar partout où elle passe est vraiment bien choisie car l’enfant se rend compte que quand la grosse colère est là, il n’est plus maître de ses actes et de ses paroles. Souvent, il va dire ou faire des choses qu’il regrettera après, quand la colère est passée.

En ce moment, Zélie fait beaucoup de colères de ce type. Enfin, on a le temps de l’arrêter avant qu’elle ne retourne entièrement la maison. Souvent la colère repart comme elle est venue. Souvent, il suffit d’une étincelle pour faire sortir la colère (un objet qu’elle ne sait pas déplacer, un « non » de la part des parents …). Toujours, il suffit d’un câlin et de paroles rassurantes pour éteindre la colère (z’avez vu la métaphore avec l’étincelle et « éteindre » ? C’est mon côté poète ou pouêt ça ^^)

Mais c’est vrai que c’est usant et déroutant de se retrouver, parfois complètement démunis, face à ces colères qui se manifestent d’une minute à l’autre et qui est complètement oubliée une fois qu’elle est passée.

Avec ce livre, j’espère aider Zélie à extérioriser d’une autre manière ses accès de fureur. J’ai déjà quelques idées pour éviter qu’elle ne jette ses jouets à travers la pièce ou qu’elle ne nous tape (en général elle comprend la portée de son geste immédiatement après avoir levé la main et elle se calme avant même que nous ayons eu à dire quoi que ce soit … elle sait que c’est grave !)

Et chez vous, on gère comment les colères des tout-petits ?

15 Comments on “grosse colère {Chut, les enfants lisent #25}

  1. Un grand classique chez nous aussi ! Très très pratique pour évoquer le délicat sujet des colères. J’avais fait un article aussi sur ce livre quand ma puce avait deux ans et demi… l’âge des colères !!

  2. Ça fait un moment que je le connais ce livre mais j’ai la chance de ne jamais avoir eu à le commander. J’en viens à me demander si c’est normal que mon fils ne m’ai jamais fait de colère… Pourtant on lui fixe des limites mais je pense que sur 3 ans, il a du nous en faire 2 ou 3… Pourvu que je ne parle pas trop vite !!! LoL

    1. Charly a un caractère tellement cool que tu ne dois pas t’inquiéter je pense. Il y a des enfants qui n’en font pas. Cela ne veut pas dire qu’ils sont anormaux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *