couture

Dans la valise de la maternité, il y a …

Ca y est l’échéance approche à grands pas !!!

Maintenant qu’on sait à quelle sauce je vais être mangée (césarienne puisque le Petit Frère est confortablement assis dans mon bassin), il est temps de terminer les valises pour le grand départ à la maternité.

Pour la naissance de Zélie il n’y a pas eu beaucoup de home-made dans sa valise. Enfin, si, ma Maman a eu sa folie tricoteuse (et elle a replongé pour le Petit Frère !!!), mais pour ma part, je n’étais pas encore très au point avec ma machine à coudre pour espérer en tirer quoi que ce soit.

En deux ans, je me suis un peu améliorée.

Donc dans la valise de la maternité il y a :

– une valise !

Eh oui, je me suis lancée le défi de réaliser une petite valise pour y mettre toutes les affaires du Petit Frère. Bien mal m’en a pris, qu’est ce que j’ai galéré !!!!!

Finalement je m’en suis sortie comme j’ai pu et voici le résultat.
image

DSC_0362

Alors il faut savoir que lorsque j’ai été choisir mes tissus, je savais EXACTEMENT ce que je voulais : du bleu canard, du jaune moutarde et une pointe de gris.

Ce n’est pas EXACTEMENT ce que j’ai choisi. Mais c’est la faute à ce joli – que dis-je à ce superbe – tissu matelassé impression « marin ». J’ai adoré les baleines, les couleurs. Bref il m’a fait de l’oeil alors forcément je l’ai choisi. Et pour l’accompagner, j’ai pris du biais rouge et une fermeture à glissière rouge aussi, pour la poche intérieure. En revanche pour la fermeture de la valise, je n’ai pas eu le choix, c’était blanc ou noir. Alors va pour le blanc.

Le tissu rouge à pois blancs ainsi que la toile cirée transparente étaient déjà présents dans mon armoire à tissus.

Pour réaliser cette valise je n’ai pas suivi de tutoriel particulier (ouh la mauvaise idée ! j’aurais peut-être moins galéré…), mais j’ai tout cousu au feeling et finalement je suis contente du résultat.

Allez, on la remplit cette valise ?

avec une gigoteuse.

J’ai choisi de ne pas y inclure de la ouatine entre le tissu extérieur et le tissu intérieur parce qu’il fait toujours 1000°C dans les maternités.

DSC_0359

Mais j’ai choisi de lui coudre une petite couverture au cas où Monsieur le Petit Frère serait frileux.

Au pire, elle squattera le cosy pour nos longues balades en famille cette couverture.

DSC_0366

Et z’avez-vu ? j’ai tenté les appliqués. Bon ils ne sont pas extraordinaires mes appliqués, mais comme ils ressemblent bien à un cercle et à des étoiles, moi je suis contente.

DSC_0368

J’y ai mis aussi des bavoirs. Six. on sait jamais… Bon ça, les bavoirs, maintenant je gère trop !!! Le plus long a été de choisir quels tissus j’allais coudre.

DSC_0355 DSC_0356 DSC_0358

Il y a aussi une paire de chaussons. Oops j’ai oublié de les prendre en photo. C’est dommage parce qu’ils sont trop mignons ces chaussons en simili cuir gris perle et doublé d’un coton bleu à motifs.

J’y ai ajouté un doudou. Et pas n’importe lequel !!! Un lapin Varicelle que j’ai réalisé grâce à ce tutoriel. Et qui a déjà une grande soeur puisque Zélie a hérité du modèle d’essai. Pour les petites mains du Petit Frère,

DSC_0371

Allez il y a encore de la place, ajoutons aussi une cape de bain.

DSC_0375

J’ai choisi de la faire bien grande : 1 mètre de côté, comme ça il la gardera longtemps. Zélie en a deux qui ont la même taille, offertes par l’une de mes amies, et elle s’en sert toujours, elles sont bien pratique ces capes de bain !

Et voilà pour le Petit Frère.

Mais dans la valise de la maternité, il y a aussi des trucs pour sa maman.

Comme des coussinets d’allaitement

DSC_0372 DSC_0374

une face en éponge de bambou (bio s’il vous plait), une autre face en PUL (c’est la matière qu’on utilise pour les couches lavables, ou les serviettes hygiéniques lavables aussi).

Sur le papier, la réalisation était d’une facilité déconcertante. En vrai, j’ai un peu eu du mal. Déjà, faire 13 paires de coussinets d’allaitement, soit 26 coussinets d’allaitement, je savais que ça allait m’énerver. Le travail à la chaîne ce n’est pas pour moi. Ensuite je n’avais pas pensé qu’assembler une matière raide et qui glisse à mort (le PUL) et une matière qui est hyper élastique (l’éponge de bambou) ça allait être sport. Du coup j’ai été bien contente d’avoir terminé ce calvaire !!!

Enfin, on ne part pas en vacances à la maternité sans trousse de toilette. Voilà ma version : un petit sac bourse

DSC_0378 DSC_0379

Si j’ai le temps d’ici l’accouchement (laissez-moi rêver) j’aimerais bien me coudre une paire de chaussons aussi. Mais ça c’est dans mes rêves les plus fous.

Et vous, le home-made, vous l’emmenez en balade aussi ?

2 Comments on “Dans la valise de la maternité, il y a …

    1. Ohh merci ! Je profite des siestes de Zélie pour coudre en général. Alors comme elle dort entre 3 et 4heures, il me reste un peu de temps pour moi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *