Pour les enfants

Les jeux de société de Zélie #1

Lorsque j’étais petite, nous n’avions pas la télévision à la maison. Alors forcément, deux armoires étaient remplies à craquer : celle des livres évidemment, mais également celle des jeux de société.

Aujourd’hui, je suis toujours aussi fan des jeux de société en tout genre, ma collection personnelle de jeux « pour les grands » est assez conséquente d’ailleurs.

Mais aujourd’hui, je vous présente plutôt les jeux de société avec lesquels Zélie joue du haut de ses deux ans ! Car forcément, avec une maman amoureuse des jeux, la demoiselle suit mon chemin 🙂

1. une cuillère pour Martin – HABA

DSC_1449

C’est le premier jeu que nous avons acheté pour Zélie, je vous l’avais même présenté ici

Aujourd’hui, Martin fait partie de notre quotidien puisqu’il est régulièrement de sortie. Cependant, Zélie refuse de se plier aux règles de jeu pour celui-ci, préférant juste donner à manger à l’ourson, avec ou sans la cuillère. Je la laisse faire puisque cela lui fait travailler la motricité.

DSC_1450

C’est un jeu parfait pour débuter dans les jeux de société. Les règles du jeu sont simples (quand on veut bien les respecter) et les parties rapides. Ainsi l’enfant ne se lasse pas avant la fin et est heureux de terminer le jeu.

2. Couleurs et formes – NATHAN

DSC_1451

Ce jeu aussi a déjà été présenté sur ce blog –>

Comme pour Martin, ce jeu rencontre son petit succès auprès de Zélie. Pour le coup, elle a très bien assimilé les règles du jeu qui sont simples : il s’agit d’un jeu de loto autour des couleurs (et des formes ^^)

DSC_1452 DSC_1455 DSC_1457

Nathan propose 6 manières de jouer :

– associer les jetons-images aux illustrations correspondantes sur les planches (côté recto)

– associer les jetons-couleur aux illustrations sur les planches (côté recto)

– associer les jetons-images aux illustrations monochromes des planches (côté verso)

– jouer au loto avec les jetons-images : le but du jeu est de remplir sa planche (côté recto) avant ses adversaires

– jouer au loto avec les jetons-couleurs : le but du jeu est le même 🙂

– jeu de rapidité en associant les jetons couleurs aux jetons-images : les jetons-images sont posées faces visibles. tour à tour, les enfants piochent un jeton couleur et le premier qui associe la couleur à un jeton-image sur la table gagne le jeton-image (en disant par exemple : « bleu comme … la baleine !) . Le but est d’avoir le plus de jetons.

Nous apprécions beaucoup de jeu car il permet de développer également le langage. Zélie nomme chaque image avant de la poser sur la planche et lorsqu’elle ne connait pas le nom, elle vient nous le demander : « c’est quoi ça Maman ? »

La diversité des règles du jeu permet aussi de casser la monotonie du jeu, mais également d’y jouer en grandissant.

3. Maman et ses petits – RAVENSBURGER

DSC_1460

C’est le premier puzzle que Zélie apprécie de faire, parce que si la demoiselle adore les jeux de société, ce n’est pas du tout la même histoire pour les puzzles !

Ici, il faut associer les Mamans avec leurs petits, je pense que les illustrations d’animaux aident grandement à l’intérêt du jeu pour ma passionnée d’animaux.

DSC_1461

Ce jeu développe également l’autonomie parce qu’il permet l’auto-correction. En effet, les formes des enclaves des puzzles sont faites de telle manière qu’elles ne s’emboîtent uniquement avec la forme correspondante.

DSC_1462

Malheureusement, Zélie a déjà perdu deux morceaux du puzzle, mais cela ne l’empêche pas d’y jouer régulièrement.

4. la chenille Arc-en-Ciel – HABA 

DSC_1463

C’est un petit jeu très pratique que celui-ci, nous l’emmenons régulièrement lors de nos sorties afin de pallier d’éventuels moments d’ennui. Il ne prend pas beaucoup de place, les parties sont courtes, mais on s’amuse bien.

C’est un jeu qui se joue à maximum 4 joueurs (il n’y a que 4 têtes de chenille). Chaque participant choisit une tête de chenille et place à proximité les 6 demi-lunes de chaque couleur.

DSC_1465

Tour à tour, les participants lancent le dé et ajoutent à leur chenille la demi-lune correspondant à la couleur du dé. Le but du jeu est de terminer sa chenille avant les autres, c’est à dire de placer les 6 demi-lunes de la chenille.

5. mini muffin match-up – LEARNING RESSOURCES 

DSC_1466

C’est un jeu initialement prévu à partir de trois ans et qui travaille non seulement les notions de couleurs mais qui introduit également les mathématiques. Nous y jouons à notre manière puisque même si elle sait compter jusque 5, Zélie ne reconnaît bien évidemment pas encore les chiffres.

Le jeu est très attrayant de par son contenu : un moule à muffins, 60 mini-muffins de 6 couleurs différentes, deux dés en mousse, un avec les couleurs et un avec les nombres, une pince pour la motricité et des disques pour le tri.

DSC_1467

Comme pour la majorité de nos jeux, celui-ci propose plusieurs règles. Voici les plus simples :

– la première et la plus simple consiste à mettre dans le fond du moule les disques ornés d’une pastille de couleur. Avec la pince, l’enfant dispose les mini-muffins dans les alvéoles de bonnes couleurs

– on peut ensuite ajouter le dé avec les couleurs : lancer le dé et placer un mini-muffin dans l’alvéole correspondante.

– puis on y ajoute le dé avec les chiffres : lancer les deux dés et placer le nombre de mini-muffins de la bonne couleur dans l’alvéole correspondante.

Zélie ADORE manipuler les petits gâteaux. Elle les trie par couleur, utilise la pince de plus en plus (elle a mis du temps avant de comprendre son fonctionnement), on introduit petit à petit les notions de mathématiques : « apporte moi 3 gâteaux rouges ». Celui-ci est également beaucoup de sortie 🙂

6. Colorino – RAVENSBURGER

DSC_1468

Pour le coup, celui-ci plait moins à Zélie.

Le principe est pourtant sympa : il faut placer un dessin sous la plaque transparente et clipser les jetons de couleurs sur les ronds de couleur correspondants

DSC_1469

Elle le sort de temps en temps, mais préfère placer les jetons sur la plaque à sa guise, sans respecter le dessin en dessous. Elle développe son âme d’artiste ainsi ^^

7. Memory – RAVENSBURGER

DSC_1470

Ce jeu c’est ma Madeleine de Proust des jeux de société puisque nous avions le même lorsque mes frangins et moi étions petits. Les illustrations n’ont même pas changé c’est rigolo.

Le jeu du Mémory est très simple. On place sur la table face cachée l’ensemble des images. Tour à tour, les joueurs retournent 2 cartes. Si ce sont les mêmes, le joueur gagne et place les cartes devant lui, si ce n’est pas le cas, il les retourne et c’est au tour du suivant.

DSC_1471

Lorsque nous appliquons les règles du Mémory, je ne sélectionne que 5 ou 6 paires car Zélie est encore petite. Sinon, Nous préférons jouer à associer les paires : une image de chaque couple est placée face visible sur la table. Zélie doit retrouver les paires en nommant l’animal sur la carte. C’est une alternative au jeu qui lui plait tellement qu’elle peut y jouer pendant de loooooongs moments !

8. Le loto de la ferme – NATHAN 

DSC_1473

Encore un jeu de loto, encore un jeu avec des animaux, encore un jeu sur les couleurs. Pourtant, Zélie apprécie énormément celui-ci également. On y retrouve les scènes de la vie quotidienne à la ferme. C’est évidemment un univers qu’elle connaît par coeur puisque mes parents ont une ferme alors elle est heureuse de pouvoir nommer chaque illustration.

DSC_1472

Les cartes sont rangées par « famille » : les légumes, la famille du fermier, les animaux …

9. Premier Verger – HABA

DSC_1475

C’est le jeu qui est étalé sur la table à l’heure à laquelle j’écris cet article. Et c’est l’un des préférés de Zélie.

Le but du jeu est de récolter tous les fruits avant que le corbeau n’entre dans le verger. Pour cela, il faut lancer le dé et soit on récupère un fruit, soit le corbeau avance d’une case, se rapprochant du verger.

Ce qui me plait beaucoup et ce qui fait que Zélie accroche autant je pense c’est la qualité des pièces en bois. Les fruits et le corbeau sont très agréables à manipuler.

DSC_1474

Bon, par contre, Zélie n’a pas encore tout compris les subtilités de la règle du jeu puisqu’elle est autant heureuse quand on a récupéré tous les fruits que quand le corbeau arrive dans le verger. Elle ne maîtrise pas encore la différence entre gagner et perdre (et tant mieux pour le moment ^^)

Moi j’accroche bien à ce jeu car il s’agit d’un jeu de coopération : on gagne (ou on perd) en équipe et moi ça me parle beaucoup. J’ai à coeur de développer cet esprit d’équipe chez Zélie et ce genre de jeu a tout bon de ce côté là.

10. 1, 2, 3 qui est caché là ? – HABA 

DSC_1477

Ce jeu a été une petite surprise pour moi. Composé de 3 maisons, de deux toits et de 3 exemplaires de chacune des  plaquettes animaux, il permet de développer la concentration et la mémoire.

Haba propose également plusieurs manières d’y jouer. La première est le jeu libre qui permet le développement du langage en nommant les dessins, en se racontant des histoires.

La règle que nous utilisons le plus souvent est donc un remake d’un jeu antédiluvien : on place une plaquette animal sous l’une des 3 maisons, les deux autres sont vides. On déplace les maisons et on demande à l’enfant sous laquelle des maisons est cachée l’animal. C’est le fameux jeu des 3 gobelets et de la bille.

DSC_1476 Eh bien à ce jeu, Zélie est super forte. Elle trouve presque toujours la bonne maison. J’ai bien essayé d’aller plus vite, de faire des blagues, mais non, elle est vraiment douée à ce jeu 🙂

11. Ma première pêche – HABA

DSC_1478

C’est un jeu qui développe la motricité. Il est composé de 6 animaux aquatiques, d’une canne à pêche et d’un dé, le tout en bois, mais également de jetons. Sur l’hameçon il y a un aimant qui permet d’attraper les animaux. Comme tous les jeux HABA, celui-ci ne déroge pas à la règle, il est d’une excellente qualité.

DSC_1479

Les joueurs lancent le dé et attrapent le poisson de la couleur correspondante. ça c’est la première règle du jeu, celle que Zélie suit. Il en existe encore d’autres qui permettent d’utiliser les jetons, mais nous n’y avons pas encore jouées 🙂

12. Mistigri – DJECO

DSC_1486

Petite, je connaissais ce jeu sous le nom du Puant et il se jouait avec un jeu de cartes classique.

Ici c’est la même chose, il faut faire les paires sans attraper le Mistigri. C’est un jeu très rigolo, mais ce qui me plait encore plus ce sont les paires. On pourrait s’attendre à avoir les mêmes images par paires, mais pas du tout, ce sont à chaque fois deux illustrations qui se complètent comme un puzzle

DSC_1487

Et c’est de cette manière que nous jouons avec Zélie pour le moment puisqu’elle est encore petite pour comprendre la règle du jeu. Nous étalons les cartes devant nous et nous cherchons à assembler les paires le plus vite possible. Le fait que les cartes ne soient pas identiques compliquent un peu le jeu, mais Zélie a quand même bien compris le fonctionnement

13. Allez les escargots – RAVENSBURGER

DSC_1484

Sur le plateau, 6 escargots sont prêts pour le départ de la course. Le premier qui arrive à sa feuille a gagné. Pour les faire avancer, il suffit de lancer le dé. On avance donc l’escargot de la couleur du dé.

C’est un jeu très simple mais assez addictif. On fait des paris sur tel ou tel escargots … bref ce jeu a tout bon dans notre famille.

DSC_1485

En revanche j’ai été surprise de constater que Zélie a du mal à comprendre que l’escargot ne doit avancer que d’une seule case et en ligne droite. Enfin, je ne me fais pas non plus trop de souci, elle n’a que deux ans et elle a bien le temps de comprendre tout cela. Cela ne l’empêche pas d’adorer jouer aux escargots 😉

14. Little Coopération – DJECO

J’ai gardé le meilleur pour la fin avec ce jeu qui est sans conteste notre préféré à toutes les deux.

DSC_1481

Little coopération est un jeu de coopération (cqfd), donc un jeu où l’ensemble des participants gagnent ou perdent ensemble. Le but du jeu est de permettre aux animaux de la banquise de traverser le pont de glace qui relie leur lieu de chasse à leur maison.

Les quatre animaux trop mignons sont placés sur la plaquette « chasse » représentée par un trou et un poisson.DSC_1483

Tour à tour, les enfants (et les adultes!) lancent le dé. Si la face représente un pont, on choisit un animal et on le déplace sur le pont. Si la face représente un igloo, on déplace UNIQUEMENT un animal depuis le pont jusqu’à sa maison. Enfin si la face représente des glaçons, on enlève un des piliers du pont. Le but est donc de transporter tous les animaux depuis la zone « chasse » vers leur maison en passant par le pont avant que l’ensemble des piliers ne soient ôtés.

La qualité du contenu du jeu, la règle du jeu très originale, l’envie de gagner participent grandement au succès de ce jeu à la maison.

Voilà donc une première présentation des jeux de société de ma Poulette. Il ne se passe pas un jour sans que nous jouons à l’un ou l’autre, voire même plusieurs d’entre-eux.

Le jeu de société a énormément de valeur à mes yeux. Non seulement il permet d’exercer plusieurs aptitudes comme la motricité, ou encore la concentration, mais il permet aussi d’être confronté à des règles et je trouve ça important d’être capable de les respecter sans se sentir frustré. Après tout ce sont elles qui apportent l’intérêt au jeu.

Enfin, les jeux nous permettent de passer de bons moments en famille, même si le Papa de Zélie et de Malo n’en est pas fan, il s’amuse (presque) autant que nous.

DSC_1488

(une étagère pour les jeux, une étagère (parmi tant d’autres) pour les livres, une étagère pour les puzzles … notre bibliothèque commence à ressembler à une médiathèque !!!)

Et nous, tout adulte que nous sommes, nous jouons également à des jeux de société quand nous sommes entre amis. ça vous tente que je vous présente les nôtres ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *