activités créatives

L’oiseau de paradis

Il y a quelques jours, nous sommes allés à Pairi Daiza en famille et avec la marraine de Malo et son amoureux. Il s’agit d’un parc zoologique en Belgique à environ une heure de la maison, mais je vous le présenterai plus en détails dans un prochain billet.

Du coup, vous allez voir beaucoup de bricolages et d’activités créatives autour des animaux les prochains jours sur le blog ^^

Dans la volière du zoo, on a pu apercevoir de nombreux oiseaux tous plus colorés les uns que les autres. Pour leur rendre hommage, nous avons donc réalisé un superbe oiseau du paradis, plein de couleurs.

Vous voulez savoir comment nous l’avons fait ? alors c’est parti !!!

Matériel utilisé :

DSC_1690

– deux feuilles cartonnées : une blanche pour l’oiseau et une noire pour le fond

– peinture : nous avons choisi du vert, du jaune et du bleu, mais vous pouvez utiliser plus ou moins de couleurs

– un petit verre. Au départ je voulais utiliser un rouleau de papier toilette, mais il n’était pas encore vide. J’ai donc utilisé un tout petit gobelet.

– 3 éponges et 3 coupelles (une par couleur)

– des plumes et des rubans

– de la colle, des ciseaux, un crayon de papier et un feutre noir

Etape 1 : j’ai dessiné sur une face de la feuille blanche la silhouette du corps, des deux ailes et du bec de l’oiseau.

DSC_1691

Etape 2 : j’ai ensuite retourné la feuille blanche de manière à ce que Zélie puisse la remplir de peinture. J’ai donné comme consigne à Zélie de remplir la feuille de couleur avec les éponges. La règle était d’utiliser une éponge par couleur : Zélie a bien compris qu’il ne fallait pas poser l’éponge dans la coupelle d’une autre couleur. Laisser sécher.

DSC_1692 DSC_1693 DSC_1694 DSC_1695 DSC_1696

Etape 3 : avec le petit verre, Zélie a fait des cercles de peinture sur la feuille noire. Laisser sécher.

DSC_1697 DSC_1698 DSC_1699 DSC_1700

*** PAUSE ***

En attendant que la peinture sèche, nous avons pris le goûter. J’ai eu droit à un joli mot d’enfant pour l’occasion :

– moi : « Zélie il y a quoi au milieu de ton abricot? »

– Zélie : « un os » !!!

Je peux vous assurer que j’ai bien rigolé !!!

Etape 4 : J’ai découpé les silhouettes de l’oiseau (corps, ailes et bec) en suivant le dessin que j’avais réalisé sur le verso de la feuille puis je les ai collées sur la feuille noire.

DSC_1701

Etape 5 : pour réaliser la queue, Zélie a collé des plumes et des rubans sur son oiseau !!!

DSC_1702 DSC_1703 DSC_1704 DSC_1705

Et voilà le résultat !

DSC_1706

Cet oiseau du paradis nous plait beaucoup. Il orne notre salon puisque le premier mur qui accueille les oeuvres de Zélie à côté de l’escalier est déjà bien rempli.

DSC_1707 DSC_1709 DSC_1710

Zélie suit de plus en plus les consignes que je lui donne lorsque nous faisons de la peinture ou d’autres activités manuelles. Elle se repère dans le temps et dans l’espace et comprend des termes comme « d’abord », « ensuite » ou encore « en haut », en bas », « au bout », « devant », sans que je n’aie à montrer du doigt.

DSC_1711 DSC_1708

Sa minutie et sa capacité de concentration m’impressionnent toujours. Ses gestes sont de plus en plus précis et délicats. Maintenant elle cherche davantage la création plutôt que la simple manipulation et est toujours très fière de montrer ses oeuvres à son Papa, à son petit frère ou aux autres membres de la famille qui nous rendent visite.

Vous le trouvez comment notre oiseau du paradis ?

2 Comments on “L’oiseau de paradis

    1. J’ai remarqué que Zélie est beaucoup plus minutieuse avec l’éponge qu’avec le pinceau. Je pense que c’est du au fait que l’éponge est plus maniable pour elle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *