L'art est un jeu d'enfant

L’art est un jeu d’enfant #7 : thème libre

Pour ce 1er septembre, je ne vais pas vous faire un article sur la rentrée des classes pour la bonne raison que la rentrée de Zélie c’est demain, mais je vais vous présenter notre réalisation pour  l’Art est un jeu d’enfant ! 

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Vous ne connaissez pas encore ? Allez je vous explique.

L’art est un jeu d’enfant, est un rendez-vous mensuel autour d’un thème précis. C’est la douce Doriane du blog Le Pays Des Merveilles qui a eu cette chouette idée. Grâce à elle, les enfants aidés de leurs parents (et non pas le contraire) réalisent une activité autour du thème défini.

C’est la septième fois que je participe, et Zélie a déjà eu l’occasion de :

– partir découvrir les carnavals autour du monde

– rencontrer les pirates ! 

– se promener à la ferme

– expérimenter les gouttes

– cuisiner de bons chaussons aux fruits et au chocolat

– chercher les petites bêtes

Ce mois-ci, le thème est

 « thème libre »

Alors clairement je ne remercie pas Doriane 😀 Parce que ce thème, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres ! Heureusement qu’on a eu deux mois pour y réfléchir, parce que évidemment j’avais plein d’idées.

Finalement, je suis partie sur l’essence même de la thématique : la liberté.

C’est une notion qui prend tout son sens, surtout en ce moment avec les tragiques événements que le monde vit actuellement, que ce soit en Orient, mais également en Occident.

Je savais donc que je voulais diriger notre réalisation vers les symboles de la Liberté.

Il y a bien notre devise LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, mais je n’étais pas inspirée ^^ Il y a aussi la Marianne, et par extrapolation le célèbre tableau « La Liberté guidant le peuple », mais je ne me sentais pas de faire quelque chose autour de la magnifique oeuvre d’Eugène Delacroix.

Alors, j’ai pris la troisième option qui s’offrait à moi, la colombe de la liberté et de la paix. ça y est, je la tenais mon idée, on allait réaliser avec Zélie un bel oiseau qui symboliserait la liberté et la paix.

Evidemment, ce sont des notions bien trop vagues pour ma petite puce de deux ans. J’ai donc cherché du côté de la littérature jeunesse et là, tenez-vous bien, je suis tombée sur une PEPITE !!!!

DSC_1772

Ce livre est tout simplement un trésor.

Le texte est on ne peut plus connu, puisqu’il s’agit du célèbre poème de Paul Eluard. Déjà, c’est un texte qui me touche beaucoup, depuis mon plus jeune âge. Je ne le connais pas par coeur, mais je sais en réciter quelques passages.

Mais les auteurs ont su embellir encore plus ce magnifique texte à travers une présentation toute en poésie, en douceur et en délicatesse.

Voyez plutôt :

DSC_1773 DSC_1774 DSC_1775 DSC_1776

Sur chaque page, il y a une ou plusieurs strophes du poème et pour les illustrer, l’auteur a choisi des jeux de découpe plutôt que des illustrations et je trouve que ça donne une nouvelle dimension au texte puisque le lecteur a la liberté de se faire sa propre image.

Enfin, la dernière page se détache de la quatrième de la couverture et le livre se déroule comme un accordéon. Le lecteur découvre alors d’autres secrets, d’autres trésors : l’auteur explique dans quelles conditions Paul Eluard a écrit son poème, pendant la seconde guerre mondiale, puis on peut lire une petite biographie du poète.

DSC_1778

Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement, entièrement conquise et touchée par ce livre magnifique et je ne peux que vous inciter à lire encore et encore et encore ce superbe poème !

Donc, après avoir lu le poème avec Zélie et raconté à notre manière ce que nous observions sur chaque page, nous nous sommes attelées à réaliser notre colombe.

On a fait une petite entorse, puisque si la véritable colombe est blanche, la nôtre sera multicolore. Après tout, on est libre de faire comme on le souhaite, on est carrément dans le thème 😉

Allez, c’est parti, voici en image (ou presque), la liste du matériel dont nous avons eu besoin :

DSC_1757

– une feuille blanche

– une feuille cartonnée blanche

– un crayon de papier

– un cutter

– du masking tape

– des encres pour tampons

– un stylo noir

– des posca vert et noir

Etape 1 : 

J’ai dessiné la silhouette d’un oiseau sur la feuille blanche, puis avec mon cutter je l’ai évidée afin de n’en garder que l’extérieur. Enfin, j’ai fixé la feuille blanche sur la feuille cartonnée avec l’aide du masking tape.

DSC_1758 DSC_1759 DSC_1760

Etape 2 : 

C’est parti pour une oeuvre d’art à quatre mains ! Le principe est on ne peut plus simple, nous allions remplir la forme de l’oiseau avec les empreintes colorées de nos doigts.

Zélie et moi avons chacune choisi 5 couleurs d’encre, puis une encre à la fois, nous avons trempé notre index sur la mousse puis fait l’empreinte de notre doigt à l’intérieur de l’oiseau.

« on trempe, on appuie », c’était la petite comptine que Zélie récitait en respectant consciencieusement les règles que je lui ai proposées.

Chaque encre y est passée et entre chaque, nous nous sommes nettoyées les doigts afin de ne pas salir les autres mousses.

DSC_1761 DSC_1762 DSC_1763 DSC_1764 DSC_1765

Etape 3 : 

une fois que l’oiseau est entièrement rempli d’empreintes, j’ai enlevé la feuille blanche et la magie opère puisque j’ai dévoilé à Zélie le superbe oiseau coloré que nous avions réalisé !

DSC_1766

Etape 4 : 

On a signé notre oeuvre : en bas à gauche, nous avons une dernière fois réalisé l’empreinte de nos doigts avec les couleurs que nous avions chacune utilisées.

DSC_1767

Etape 5 : 

et que serait une colombe de la paix et de la liberté sans son rameau d’olivier ? avec un Posca noir j’ai réalisé la branche et avec le vert, j’ai fait les petites feuilles.

DSC_1768

Et voilà le travail :

DSC_1769

J’aime beaucoup notre colombe, elle est pleine de couleurs comme on aime et même si elle est très simple à réaliser et ne demande pas beaucoup de temps ni de matériel, je trouve que le rendu est plutôt pas mal.

Elle nous plait tellement qu’elle est partie rejoindre sur le mur son nouvel ami, l’oiseau du paradis.

DSC_1771

Hâte de voir les réalisations des copines !!!

Allez, je vous mets encore un passage du livre, la strophe que je préfère :

DSC_1777

 

9 Comments on “L’art est un jeu d’enfant #7 : thème libre

    1. Merci. La couleur c’est la vie ! Le livre je ne l’ai trouvé qu’au Furet du Nord, il est en rupture ailleurs, mais peut-être que sur Amazon tu devrais le trouver

  1. J’adore l’originalité de votre création, le rendu est extra ! Je suis fan de l’idée de mettre un « code couleurs » pour savoir qui a fait quoi, je pense que je te piquerai cette idée 😉
    Le livre me semble extra lui aussi, il va falloir que je le trouve pour le feuilleter, je sens qu’il va me plaire.
    Merci d’avoir une nouvelle fois participé !

    1. Merci beaucoup ☺️ je pense que je vais recommencer avec un autre motif, mais surtout, je voudrai faire participer toute la famille !!!
      Quant au livre, j’en suis fan fan fan. Je suis sûre que tu vas l’adorer aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *