littérature jeunesse

La chasse à l’ours {Chut, les enfants lisent #56}

Une semaine que je n’avais pas écrit ici ! Il va falloir que je m’y remette sérieusement ! 

Aujourd’hui, pour Chut, les enfants lisent, je vous présente un livre qui plait énormément à la maison du fait de ses nombreuses possibilités de lecture : 

Alors, la chasse à l’ours, au départ, pour moi, c’était une chanson apprise en colo qu’on chantait, hurlait et mimait autour du feu de camp. Je me souviens des excellents moments passés quand j’étais enfant, puis animatrice, parce que cette chanson rassemble tout le monde. 

C’est l’histoire d’une famille qui part, bon pied bon oeil, à la chasse à l’ours ! Mais sur leur chemin, ils rencontrent plusieurs obstacles qu’il faut franchir, jusqu’à l’arrivée tant attendue devant la grotte de l’ours. Et quand l’ours se montre, tous les membres de la famille ont tellement peur qu’ils s’enfuient de la grotte en courant et refont le chemin inverse jusqu’à la maison.

Ce livre est très rythmé, tant au niveau de l’histoire répétitive que de la construction de l’album : c’est un peu comme une valse à deux temps :

Premier temps, une double page avec des illustrations en noir et blanc. Sur la page de gauche, toujours le même texte « nous allons à la chasse à l’ours. Nous allons en prendre un très gros. La vie est belle ! Nous n’avons peur de rien » et sur la page de droite, la présentation de l’obstacle rencontré en le nommant, en le qualifiant avec deux adjectifs puis « on ne peut pas passer dessus, on ne peut pas passer dessous » et hop, les personnages s’aventurent vers l’obstacle. 

Deuxième temps : une double page pleine de couleurs avec l’illustration de l’obstacle à franchir et un grand cadre avec dedans, l’onomatopée reproduisant le bruit fait par les personnages en traversant l’endroit. 

Et puis tout à coup, les enfants arrivent dans la grotte et rencontrent l’ours ! Au secours !!!!

Alors, les petits aventuriers, pas si téméraires prennent peur et s’enfuient à toute vitesse. Seulement pour rentrer chez eux, il faut repasser tous les obstacles franchis une première fois 

Un texte court et répétitif, la présence massive d’onomatopées et les illustrations trop mignonnes rendent la lecture par les parents et l’écoute par les enfants très vivante !!! 

Souvent, lorsque je lis une histoire aux enfants, je rentre dans la lecture, je vis l’histoire et je prends la place des personnages. Je n’irai pas jusqu’à dire que je théâtralise le texte parce que je suis loiiiin d’être comédienne ^^. En tous cas, Zélie apprécie beaucoup cette manière de faire. Et pour ce livre-ci, elle répétait les onomatopées et les lieux traversés après moi et faisait les gestes en même temps que moi (oui, parce que je ne sais pas non plus rester assise quand je lis une histoire !!! je ne fais jamais les choses à moitié ^^) 

Il faut dire aussi que comme je connais cette histoire depuis bien longtemps, mais que je l’ai apprise par la forme orale, je modifie certaines parties du texte. Par exemple, le « nous allons à la chasse à l’ours » répétitif, se transforme en « on va à la chasse à l’ours ». C’est plus court et plus percutant, je trouve que ça se prête mieux à cette histoire pleine de bonne humeur. Et puis après tout qu’est-ce qu’un livre sinon une histoire à s’approprier ? 

Bref, je ne peux que vous le conseiller 🙂

7 Comments on “La chasse à l’ours {Chut, les enfants lisent #56}

    1. Ah oui ? J’suis un peu en retard dans le MOOC, j’ai hâte de voir ce qu’ils en disent ! Il est vraiment sympa ce livre, je crois que ça te plairait beaucoup

  1. Il avait fait parti de 2 colis du premier swap, et m’avais interpellée. Je suis contente d’avoir pu le découvrir un peu plus. Je pense que tous les enfants doivent adorer !! Et je comprends qu’il ai fait parti des swaps 😉

  2. j’adorais ce livre étant petite, je l’ai lu et relu, j’avais même refait les dessins… depuis je ne l’ai jamais relu, il faudrait que j’y remédie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *