Uncategorized

L’art est un jeu d’enfant #13 : même pas peur des monstres !

En ce 1er mars, voici notre réalisation pour  l’Art est un jeu d’enfant ! 

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Vous ne connaissez pas encore ? Allez je vous explique.

L’art est un jeu d’enfant, est un rendez-vous mensuel autour d’un thème précis. C’est la douce Doriane du blog Le Pays Des Merveilles qui a eu cette chouette idée. Grâce à elle, les enfants aidés de leurs parents (et non pas le contraire) réalisent une activité autour du thème défini.

C’est la treizième fois que je participe, et Zélie a déjà eu l’occasion de :

– partir découvrir les carnavals autour du monde

– rencontrer les pirates ! 

– se promener à la ferme

– expérimenter les gouttes

– cuisiner de bons chaussons aux fruits et au chocolat

– chercher les petites bêtes

– réaliser un thème libre

– réinventer l’arc-en-ciel

– observer les animaux qui hibernent

– coller des petits papiers

– utiliser plein de paillettes

– lutter contre le froid

Le thème de ce mois-ci est :

Même pas peur des monstres !

Bon encore une fois, je ne vais pas être très originale, mais j’étais très contente du thème parce que j’ai su tout de suite ce que j’allais proposer aux enfants 🙂 

Cette fois-ci, je n’ai pas fait de sélection de livres sur le thème parce que j’avais dans l’idée de se concentrer sur un livre en particulier : 

La couleur des émotions est un livre pop-up magnifique qui explique de manière simple, poétique et imagée les principales émotions qu’on puisse avoir. Nous le possédons depuis un moment et je cherchais l’occasion de l’exploiter à sa juste valeur parce qu’il permet justement une multitudes d’interprétations. 

Zélie est dans une période où elle a énormément de mal à gérer ses émotions. Quand elle est joyeuse elle crie, court partout (et se cogne violemment contre la table basse…) Quand elle est frustrée, elle hurle de colère et tape des pieds et des mains. Quand elle a peur, elle est difficile à rassurer (heureusement elle n’a pas souvent peur ! ) Bref, elle vit tous les événements quotidiens à 200%, et c’est compliqué à gérer autant pour elle qui ne sait pas se calmer seule, que pour nous les parents qui avons parfois tendance à s’énerver et à perdre patience … heureusement qu’on la connait par coeur et qu’on connait les astuces pour désamorcer les situations et éviter qu’elle ne bascule dans l’excès d’émotions ! 

Ce livre, je l’ai acheté justement pour l’aider à mettre des mots sur ce qu’elle ressent et franchement, il nous est d’un grand secours. Mais je cherchais une idée pour aller « plus loin ». Et grâce à ce rendez-vous, je me suis penchée sur la question. 

Eh oui, le héros du livre « La Couleur des Emotions » est un monstre : le monstre des couleurs ! Un matin, il se réveille avec les émotions sens dessus dessous. Heureusement que son amie l’aide à « ranger » ses émotions. Les émotions présentées sont donc les principales émotions qu’on ressent tous : la peur, la colère, la joie, la sérénité, la tristesse et aussi l’amour. Chacune de ces émotions est représentée par une couleur spécifique.

Je me suis donc amusée à coudre des « monstres des émotions », en utilisant simplement des rectangles de feutrine, un peu de peinture blanche et un posca noir, ainsi que du fil, une aiguille et du rembourrage. Chacune des émotions est représentée deux fois … parce qu’il y a deux loulous à la maison ^^ je vous montre ce qu’on en a fait ? 

Allez, c’est parti !!! Les premières fois que j’ai lu le livre avec nos petits monstres en feutrine, je n’ai pas pris de photo pour être entièrement tournée vers mes loulous. Alors pour avoir des images à vous présenter, on a relu le livre uniquement avec Zélie qui m’a servie d’assistante pour les photos 🙂 

Au moment de nos lectures, je disposais par terre près de nous trois, les jolis monstres en feutrine que j’ai cousus. Puis, on commence l’histoire. Le monstre des couleurs est tout barbouillé ce matin, c’est le bazar dans ses émotions. Heureusement que son amie a une super idée : elle va l’aider à comprendre et à ranger ses émotions dans de jolis flacons. 

On commence par la joie. Je demande à Zélie de quelle couleur est le monstre joyeux. Il est jaune. Jaune comme quoi ? Puis, elle attrape les deux monstres jaunes et en donne un à son frère. Forcément, lui ne comprend pas encore le principe, mais il aime manipuler les monstres. 

On passe aux autres émotions : le bleu pour la tristesse, le rouge pour la colère, le noir pour la peur et le vert pour la sérénité. 

A chaque fois, on parle de la couleur, on parle de l’émotion et Zélie donne un monstre à son frère et en garde une pour elle. Elle me décrit son monstre, ses yeux, sa bouche … 

Puis, sur une double page, l’ensemble des fioles avec les émotions bien rangées est exposé. Zélie place donc chacun des monstres sur l’émotion correspondante et puis je lui demande « et toi, comment te sens tu ? » Et elle choisit les émotions qui la caractérise à l’instant où on lit le livre. Au début, elle choisissait le bleu. Non pas qu’elle soit triste, mais parce qu’elle aime le bleu ^^ il a fallu que je lui explique qu’on ne s’intéresse pas à la couleur mais à l’émotion. Maintenant elle a compris et souvent elle choisit le vert et le jaune. 

La dernière page, c’est le monstre rose. Je lui explique que c’est l’amour. Mais l’amour de quand on est amoureux, l’amour qu’on ressent pour ses parents et son petit frère, mais aussi l’amitié qui pour moi est une forme d’amour également. 

Maintenant, je pense utiliser ces petits monstres pour désamorcer un conflit ou une colère, afin de l’aider à mettre des mots sur ce qu’elle ressent et ainsi l’aider à s’apaiser. On n’y est pas encore, mais je suis sûre que ça pourra nous être d’une grande aide. 

Voilà donc notre première réalisation, qui est davantage « ma » création, pour mes loulous. Du coup, on ne répondait pas vraiment au sujet de l’Art est un Jeu d’Enfant », alors on a fait une deuxième activité : 

La peinture à la paille me tentait depuis un bon moment alors, j’ai proposé à Zélie de réaliser des monstres rigolos, plein de couleurs avec de la peinture, et une paille !!!

Pour réaliser des monstres comme les nôtres, vous aurez besoin de : 

peinture, d’eau, d’une paille, d’une feuille type canson, d’une pipette (que j’ai vite remplacé par une cuillère), une palette et de cure-dents (pour mélanger la peinture et l’eau^^). 

Il faudra également des yeux mobiles, de la colle et un crayon noir ! 

Dans la palette, utiliser une alvéole par couleur et diluer la peinture avec de l’eau. C’est Zélie qui a mis l’eau dans les alvéoles à l’aide de la pipette, ça a été l’occasion pour elle d’exercer sa motricité fine. 

Sur la feuille canson, mettre un peu de peinture. J’ai laissé Zélie choisir les couleurs qu’elle voulait. Les peintures se mélangent un peu, on a donc également discuté des couleurs primaires et secondaires. 

et après ? place à l’amusement !! J’ai donné la paille à Zélie et je lui ai expliqué qu’il fallait souffler dedans, sans que l’extrémité ne touche la peinture ! En soufflant longtemps, la peinture s’étale sur la feuille 

Zélie a réalisé 5 tâches de peinture : cinq monstres ! 

On a laissé sécher la peinture et voilà donc nos monstres « tout nus » 

Puis, on les a habillés, on leur a donné une expression, des membres. Pour chacune des taches, j’ai demandé à Zélie où étaient les bras ou les jambes. Parfois ils n’en avaient pas. Avec un crayon noir, je les ai dessinés. Le premier monstre a 40 doigts à chaque mains, je ne faisais que suivre les explications de Zélie, et j’ai bien rigolé ^^ 

Puis, Zélie a pioché dans ma collection d’yeux mobiles et m’a dit où les coller. Encore une fois, j’ai suivi les directives de ma fille et ça lui plaisait bien ^^ 

voici donc en détails chacun des monstres rigolos de ma puce

Sincèrement, je les trouve trop craquants ces monstres, ils ont chacun leurs personnalités, j’adore !!! 

Et vous, vous en pensez quoi ? 

Vivement le prochain thème 🙂 

 

12 Comments on “L’art est un jeu d’enfant #13 : même pas peur des monstres !

  1. Super adorables ces monstres et j’adore le mélange des couleurs! Le fait de rajouter des éléments au feutre est bien pensé, ça leur donne du pep’s!
    J’adore tes monstres cousus pr le livre, super idée!

    1. merci 🙂 on pourrait faire un élevage de monstres à la paille toutes les deux ^^ j’ai choisi de dessiner les membres pour que Zélie se repère mieux sur son dessin 😉

  2. Bravo à toi. C’est la première fois qu’un article de blog me motive à coudre ! ahahah ! Je connais cet album, qui est très riche et l’exploiter en classe et avec mes enfants avec l’aide de ces petits monstres en feutrine me tente vraiment beaucoup… Encore bravo !
    Et les monstres à la paille sont très chouettes 🙂

    1. Ahah c’est le plus chouette compliment qu’on ait pu me faire merci ^^ je suis d’accord pour le livre il y a tellement à faire autour ! N’hésite pas à me montrer ta réalisation 🙂

  3. Les monstres de Zélie sont absolument trop mignons !
    Et ce livre, je ne suis pas certaine qu’il serait encore utile pour ma Choupette qui arrive mieux à exprimer ses émotions (encore que…), mais je pense que je ne le raterai pas pour ma petite Citrusse ! Je ne savais pas qu’il était pop-up ! En fait, j’en ai beaucoup entendu parler, sans jamais voie l’intérieur. Maintenant je sais ! 🙂

    1. Il est génial ce livre, il nous aide bien ici ! Si tu as l’occasion de te le procurer, n’hésite surtout pas. Il est un peu cher, mais franchement il vaut le coup. Pour ma part, je l’ai trouvé sur Oxybul, tout le monde était en rupture ^^

  4. Je découvre ton article grâce au lien de Maaademoiselle A. Bizarre, je l’avais raté… Je pensais moi aussi faire des petits monstres en feutrine pour mon Petit Bonhomme suite à notre découverte de « La couleur des émotions ». Ton article me confirme que c’est une bonne idée ! Et bravo pour vos petits monstres à la paille que je trouve superbes! Je vais essayer de le proposer bientôt à mon petit mec. En espérant qu’il n’aspirera pas toute la peinture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *