Uncategorized

Peau d’Âne

Un jour, un roi riche et puissant perd sa femme bien-aimée. En quête d’une nouvelle épouse, il tombe amoureux de sa propre fille. Demandée en mariage, la princesse, conseillée par sa marraine la fée, exigera pour dot des cadeaux insensés. Elle lui demande ainsi trois robes tissées, l’une avec le temps, la seconde avec les rayons de la lune et la dernière avec la lumière solaire. Enfin, elle lui réclame la peau de l’âne magique, celui qui, avec ses excrétions d’or, a rendu riche et prospère tout le royaume. Mais le roi lui offrira tous ces objets, et pour échapper à ce mariage, la princesse dû s’enfuir du palais, revêtue de la fameuse peau d’âne. Elle vivra pauvrement, loin du royaume, avant de rencontrer un jeune prince.

Il y a quelques mois, mes chers collègues m’ont offert un très beau cadeau !!! 

Résultat de recherche d'images pour "contes de fées intemporels"

Je l’ai feuilleté une fois, deux fois, mille fois et dès la première lecture, c’était décidé : je vais coudre le costume de Peau d’Âne pour ma puce !!! Alors quand j’ai su que le carnaval à l’école serait le 1er avril, pour une fois, j’ai pris les devants et un bon mois avant je suis partie à la recherche des tissus parfaits pour la robe et la peau ! 

Ce qui me plait dans ce conte c’est « l’immatérialité » : comment représenter le temps, la lune et le soleil ? Ils n’ont pas de couleur propre, on ne voit que leur reflet, comme une illusion ! 

J’ai choisi la robe couleur du Soleil parce que Zélie est dans sa période « kibrille » ^^ Au départ, je voulais partir vers la robe couleur du temps mais je ne désespère pas la réaliser un jour 😀 

« Si beau, si vif, si radieux

Que le blond amant de Clymène

Dans son char d’or se promène

D’un plus brillant éclat n’éblouit pas les yeux »

Voilà comment Charles Perrault décrit la robe couleur de soleil. Mais qui est le « blond amant de Clymène » ? Eh bien c’est Hélios tout simplement, le dieu du Soleil 🙂 

Je suis donc allée dans l’antre du mal, j’ai nommé TOTO Tissus à Lille ^^ Ce magasin est une mine d’or pour tous les amoureux de la couture ! Sur trois étages, des étoffes à perte de vue.

Au rez-de-chaussée, j’ai trouvé de la fausse fourrure grise avec un très beau reflet argenté ! C’est vraiment une belle qualité. J’y ai trouvé également un tissu doré dont je serai incapable de donner le nom : on dirait que sont assemblés de tous petits poils dorés les uns à la suite des autres (et du coup, quand on coupe dedans, il y en a partout !!!) J’ai également pris du tissu satiné bariolé pour le costume de Malo que je vous présenterai dans un autre billet. 

Au premier étage ce sont les voilages. Parfait, j’ai trouvé un tissu très fluide toujours dans des tons chauds de dorés pour faire les manches. 

Et au deuxième étage on arrive dans les tissus d’ameublement. Là j’avais une idée très précise de ce que je voulais : un tissu damassé très épais pour donner du volume à la robe dans des tons chaleureux d’écru pour mettre en valeur le doré ainsi que les bidules brillants que j’allais mettre sur le corsage. Il me fallait également un autre tissu pour la doublure de la peau. J’ai également jeté mon dévolu sur un damassé gris, très joli qui donne un côté baroque à la peau de l’âne. 

Puis, je suis redescendue, au passage, j’ai déniché deux cotons à pois et ma Maman est tombée amoureuse d’un coton à motifs. Chargée de toutes mes étoffes, on s’est dirigées vers la partie mercerie (que dis-je, l’immense partie mercerie). J’ai rajouté sur ma pile du biais satiné doré, une fermeture éclair et du ruban avec des strass. On est passées par la caisse et hop il n’y avait plus qu’à … 

J’ai commencé par la fourrure de l’âne. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la fausse fourrure se coud hyper facilement. Le gros souci qui s’est posé c’est la taille des pièces !!! c’est juste excessivement encombrant, moi qui ai l’habitude de coudre de petites choses, j’ai du débarrasser toute la table de la salle à manger avant de commencer. Au final, j’ai réalisé cette peau d’âne en 3-4 heures, en comptant le patron et la découpe des pièces. 

Puis je me suis attaquée à la robe. Et c’est là que les choses se sont corsées. Parce que autant les modèles des livres Intemporels sont magnifiques, autant les explications c’est carrément le bazar … Moi qui ai l’habitude des pas à pas et des détails, là c’était sommaire. Imaginez que pour la robe, les explications tiennent sur une page… juste le recto… Je me suis bien arrachée les cheveux, j’ai sorti pleiiiiiiiiin de noms d’oiseaux et finalement, j’ai fermé le livre et j’ai fait à ma manière, c’est à dire à la barbare !!! 

Au final quelques erreurs par-ci, par là, mais dans l’ensemble je suis super contente du résultat. 

J’ai ensuite customisé la robe en rajoutant une couture fantaisie pour l’ourlet du bas et j’ai cousu – à la main, je le précise parce que je DETESTE ça en temps normal – le ruban de strass sur le corsage de la robe. Je ne savais pas trop si je devais rajouter des trucs et des machins sur la jupe, j’ai demandé votre avis sur Instagram et on m’a répondu de laisser tel quel ! Parfait ^^

Allez, maintenant, place aux photos !!! Vous remarquerez que c’est difficile de capturer le rendu des effets brillants de la robe. Mais on n’a qu’à dire que j’ai réussi mon pari puisque la robe couleur du soleil, dans le conte, est éblouissante ^^(bah quoi ?) 

Afin de parfaire le costume, il me reste les accessoires à réaliser : je vais customiser l’épingle que vous voyez sur la photo précédente et qui sert à maintenir la peau, je vais réaliser une bague aussi, bijou très important dans le conte. Et si j’ai le temps (et l’idée^^) je vais réaliser une tiare ou une couronne !!! 

Peau d’Âne est un conte qui m’a toujours plu. Comme vous le savez (ou pas) j’ai grandi sans la télévision alors le célèbre film avec Catherine Deneuve dans le rôle de la princesse m’est totalement inconnu ! Mais je pense que tant mieux parce que quand j’ai regardé les photos tirées du film de Jacques Demy, j’ai été très impressionnée de la splendeur des robes et je crois que j’aurais eu du mal à me projeter dans mon idée en ayant en tête ces modèles si extraordinaires 😀 

Bref, ma puce est (presque) prête pour le défilé du carnaval de son école, d’ailleurs, je vais la bombarder de photos pour l’occasion et faire un article consacré aux costumes de mes deux loulous en action ! 

Il vous plait ce costume ? Et chez vous, on a fêté comment le carnaval ? 

6 Comments on “Peau d’Âne

    1. Merci 🙂 c’est clair qu’elle est toute douce c’est hyper agréable ! Enfin j’espère qu’il ne fera pas trop chaud samedi ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *