apprendre en s'amusant

La boite de notion de permanence de l’objet

S’il y a bien un jeu qui requiert tous les suffrages à la maison c’est bien cette boite en bois. De prime abord elle semble toute simple mais elle permet à l’enfant de développer toute une batterie de compétences et de savoir-faire ! 

Mais tout d’abord un petit mot sur la notion de permanence de l’objet. 

C’est un psychologue français, Jean Piaget qui a, le premier, parlé de cette notion. D’ailleurs, ce Monsieur Piaget, il est un peu l’intime de la famille !!! On nous en a tellement rabâché les oreilles pendant mon année de maîtrise en Sciences de l’Education que j’ai maintenant l’impression que c’est mon oncle ^^ 

Donc, la notion de permanence de l’objet, c’est la capacité qu’à le tout petit enfant de comprendre qu’un objet existe « à l’extérieur de lui » (c’est à dire que l’objet et l’enfant ne sont pas physiologiquement liés) et ce même s’il ne le perçoit pas avec l’un de ses cinq sens ! Piaget situe cette acquisition entre 8 et 12 mois même si d’autres psychologues pensent qu’elle intervient bien plus tôt (mais ce que dit Tonton Piaget fait foi chez nous ^^) 

J’ai choisi la boite dans la boutique de Nature et Découvertes. Ils ont une très belle gamme de jeux d’inspiration Montessori, même si les puristes diront qu’il n’est pas parfait (mais qui l’est n’est ce pas ? ) Elle propose donc à l’enfant de découvrir la notion de permanence de l’objet, mais également de travailler sa motricité et son apprentissage des formes. 

Voici donc son contenu. 

Elle est donc composée d’une boite en bois avec un « tiroir » c’est à dire une petite porte à ouvrir pour récupérer l’objet, de cinq plaques percées et des formes correspondantes : une sphère, un cube, un prisme triangulaire, 3 palets ronds et une balle en tissu rembourrée. 

Normalement, comme pour chaque matériel dit « Montessori », il y a tout un rituel de présentation à l’enfant. J’avoue que chez nous, notre rituel se déroule plutôt succinctement. Tout d’abord, j’ai présenté à Malo la boîte avec la plaque « cercle », la sphère en bois orange et la balle bleue, le but étant qu’il se familiarise avec le matériel. Il a repéré tout de suite le tiroir. Dans un deuxième temps, je lui ai montré le fonctionnement : j’ai pris la sphère et je l’ai mise dans le trou. Puis je lui ai expliqué qu’en ouvrant le tiroir, il pouvait récupérer le solide. Il a bien sûr trouvé ce jeu terriblement rigolo, mais il a préféré d’abord ouvrir le tiroir, mettre la sphère et refermer le tiroir. 

Il m’a ensuite regardée avec un petit air satisfait qui voulait dire que c’était bien trop facile ! J’ai rigolé un peu, puis j’ai accompagné son bras pour faire le bon geste : mettre le solide dans le trou, puis ouvrir le tiroir, récupérer le solide et refermer le tiroir. 

Je peux vous assurer qu’il a très bien compris le fonctionnement !!! S’en sont suivis 20 minutes d’exercices à la chaîne ! Et régulièrement quand je mets la boîte au milieu du salon, il passe beaucoup de temps autour ! 

J’aime bien l’observer dans ces moments là : il se concentre intensément pour mettre la sphère dans le trou car si pour nous, cela semble un geste si anodin, pour un tout-petit cela demande beaucoup de concentration, d’équilibre et de réflexion. Malo est toujours fier de réussir parce qu’il sait qu’après c’est son moment favori : l’ouverture du tiroir !!! (oui parce qu’à la maison son jeu préféré est d’ouvrir TOUS les tiroirs!!!) 

J’ai ajouté deux autres sphères de même taille : une rouge et une jaune, issues d’un autre jeu. Ce n’est pas très Montessori de proposer du matériel identique mais dont les couleurs diffèrent, mais tant pis, Malo est content avec ses trois sphères en bois ! 

Enfin, jusqu’à présent, j’ai également ajouté au jeu la balle en tissu. Elle est intéressante cette balle en tissu, elle muscle les doigts et la main de l’enfant car si elle passe par le trou, il faut tout de même exercer une petite pression dessus pour qu’elle atterrisse dans le tiroir. Pour le moment, Malo n’y arrive pas seul. Alors il positionne la balle sur le trou, il ouvre bien grand la main, la pose sur la balle et attend que sa soeur, qui ne joue jamais très loin vienne l’aider à appuyer ! Un beau travail d’équipe <3 

Très prochainement, je vais introduire une nouvelle plaque et un nouveau solide : le cube. Celui-ci demandera davantage de dextérité pour parvenir à le faire entrer dans son trou, mais je suis certaine que mon loulou adoptera très vite la bonne stratégie ! 

Et chez vous, on joue à quoi ? 

Et quand ça sent la fin du jeu, je le sais : Malo démonte tout !!!

Boite de notion de permanence de l’objet – Nature et Découvertes

3 Comments on “La boite de notion de permanence de l’objet

    1. c’est marrant parce que Zélie n’a jamais fouillé dans les tiroirs alors je pensais que cette lubie passerait rapidement à Malo … visiblement ce n’est pas le cas ^^

      1. Je crois que c’est pareil ici, la petite est beaucoup plus tentée que la grande ^^ Bon après, ce n’est pas la même maison, mais surtout pas la même configuration, elle a beaucoup plus accès aux tiroirs que sa grande soeur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *