Tendance Zéro Déchet

Les couches lavables adoptées aussi chez la nounou !

Lorsqu’on est partis à la recherche de la nounou parfaite pour Malo il était important pour nous qu’elle soit un minimum sensibilisée au zéro déchet, au naturel, au fait maison … (il fallait aussi que personne ne fume chez elle, qu’elle soit sympa, qu’elle ait un jardin, qu’elle ne soit pas trop âgée …) 

En fait on a eu de la chance, la première que nous ayons rencontrés était la bonne ! Lydie a la même vision de l’éducation que nous, elle est très douce, tendre avec les loulous dont elle s’occupe. Elle cuisine tous ses repas, elle tient un potager qu’elle entretient avec les enfants, elle propose pas mal de sorties (par exemple, Malo se rend une fois par mois au dojo pour une session de psychomotricité et il adore !)

Elle est super à l’affût des besoins individuels de chacun des enfants et en particulier de Malo qui est le plus jeune des pensionnaires. Elle le connait maintenant par coeur et ça, ça fait vraiment plaisir !  J’adore voir le sourire de Malo quand je le dépose chez elle le matin (j’aime moins quand il refuse de me dire au revoir ^^) et ça me rassure quand ma petite sauvageonne de Zélie me raconte comme elle s’est amusée pendant les les vacances chez Lydie. 

Bref, à notre première rencontre, je l’ai mise dans le bain : on utilise des lingettes lavables et du liniment, Malo ne mange aucun repas industriels, on est pour la diversification menée par l’enfant et pour la motricité libre. ça tombait bien, elle a les mêmes convictions. 

Aussi quand en janvier je lui ai expliqué qu’on réfléchissait (pardon … que JE réfléchissais) à se lancer dans l’aventure des couches lavables, elle a été emballée direct de nous suivre dans cette aventure ! 

Voilà donc 10 jours que Malo n’a plus de couches jetables chez la nounou. Lydie est très fière d’arriver à gérer les changes et moi je suis super fière d’elle aussi ! 

Alors concrètement, qu’est ce que je lui ai expliqué : 

1. le contenu du sac à langer. 

Le sac à langer que j’utilise n’est pas le même que celui qui est de toutes nos vadrouilles et que je vous ai présenté hier, mais un sac que j’ai cousu moi-même également et qui était donc notre précédent sac à langer (vous êtes encore là? ^^) 

Il est super pratique ce sac parce que – en fait – ce n’est pas un sac à langer. J’avais choisi un sac avec une grande contenance et je me suis tournée vers ce que les couturières dignes de ce nom appellent « le sac week-end », c’est à dire un grand rectangle bien haut, bien large et bien profond avec deux anses pour le porter à la main ou sur l’épaule. Je l’ai cousu dans le même jean bleu que mon autre sac (en fait c’est l’autre sac que j’ai cousu dans le même jean bleu que celui-ci) (mais en fait je chipote) (et on s’en fout) et pour la doublure un coton graphique de mon stock, qui m’a servi pour pleiiiiiin de trucs, mais qui me plaisait tellement que j’en avais pris 5 mètres au magasin. Maintenant il m’en reste encore un bon morceau et je ne sais plus le voir 😀 

J’avais ajouté également trois poches plaquées en jean dans la doublure. Bref il était tout simple, il a bien fait son job sauf qu’il manquait de tenue (m’enfin c’est vraiment pour lui trouver un défaut là !) Alors maintenant il a été promu « sac à langer de la nounou » ! Quelle responsabilité n’est-ce-pas ? 

Il transporte donc tout ce dont Malo aura besoin pendant sa journée chez Lydie : 

une couche complète : la culotte, la nacelle, le lange et le voile de protection. 

6 langes avec 6 voiles de protection

2 nacelles 

un sac imperméable (différent de celui qui est dans le sac à langer des vadrouilles parce qu’il y a de grandes chances que je l’oublie dans l’un des sacs alors que j’en ai besoin dans l’autre…)

ça c’est pour le côté change, parce que dans ce sac on y trouve aussi une tenue complète, du sérum physiologique (surtout en ce moment entre le rhume et la conjonctivite, il déguste mon loulou), le sac isotherme avec le repas de Malo (pour le midi et pour le goûter) et surtout : général doudou !!! 

2. l’organisation de la nounou avec tout ce bazar 

J’ai commencé par lui expliquer le fonctionnement de la couche, quand changer la nacelle, les langes, la culotte …

Je lui ai aussi proposé de tout mettre tel quel dans le sac (enfin, sans le voile de protection avec le popo hein ! Lui il ne voit rien d’autre que les toilettes ce grand aventurier !) et je m’en occuperai en rentrant. Je crois que ça l’a soulagée de ne pas devoir gérer le nettoyage avec les loulous dans les jambes.

Le premier jour elle a flippé, et m’a envoyé plusieurs textos dans la journée tellement elle avait peur de mal faire ! J’ai fini par lui dire de faire comme elle le sentait, que je lui faisais entièrement confiance et que je savais qu’elle ferait au mieux pour Malo. 

Le deuxième jour, j’ai lu la panique et la détresse dans son regard quand je suis venue récupérer Malo. Je me souviendrai toujours ce qu’elle m’a sorti d’une toute petite voix : »euh je ne me souvenais plus ce que tu m’avais dit que je devais faire pour les caca cataclysmiques, genre ceux qui passent en dessous du lange et qui s’étalent partout dans la nacelle » … « euh normal, ça ne m’est jamais arrivé » que je lui ai répondu !!! 

Au final elle s’est créée sa propre organisation qui lui convient parfaitement : elle utilise les deux couches que je lui mets (c’est à dire une dans le sac et l’autre sur les fesses de Malo). En gros, alors que moi je garde la même culotte jusqu’à ce qu’elle soit souillée et que je change le lange et/ou la nacelle, elle, elle met une nouvelle couche complète à chaque change. Elle vide donc tranquillou bilou la couche sale, enlève le lange et le voile de protection, laisse sécher la nacelle et prépare une nouvelle couche pour le prochain change. J’ai trouvé ça très astucieux 🙂 

Bien sûr, je lui ai aussi dit que je comprendrai si elle mettais une couche jetable de temps en temps par manque de temps par exemple. Mais jusqu’à présent, elle n’a jamais recouru à cette éventualité, je crois qu’elle voit ça comme une défaite ^^ 

Je récupère donc Malo le soir toujours en couches lavables, avec un sac imperméable bien rempli. Je trie le sac, j’enlève tout ce qui est sale, je fais un prélavage pour les langes et les nacelles qui ont été souillées par le gros popo et je mets tout dans les bacs de lavage correspondants. Enfin, je remplis le sac avec ce qu’il manque pour le lendemain. 

Je suis vraiment heureuse que notre nounou nous suive dans cette aventure ! Je crois qu’elle est super fière d’elle parce qu’elle pensait vraiment que c’était une organisation insurmontable avec tous les petits qu’elle garde alors qu’au final elle s’en sort à merveille ! Bref, ma nounou, c’est une perle. Je ne pense pas qu’elle me lise (en fait j’en suis même certaine) mais je la remercie quand même 🙂 

3 Comments on “Les couches lavables adoptées aussi chez la nounou !

  1. Je faisais comme ta nounou quand j’avais mes quatre culottes, c’est pratique, tu mets tout de côté et tu vois après 😉 Une fois que le petit sauvageon est reparti jouer ^^ C’est cool que ça se soit bien passé. Avec ces couches là, je trouve que c’est relativement intuitif, je ne me pose plus la question de savoir si j’ai bien ou mal placé, je fais et c’est tout (bon des fois ça rate parce que je vais trop vite, ou que ça gigote de trop à l’intérieur de la couche ^^), mais vraiment, ça le fait ! J’attends de récupérer tout mon matériel avant d’y mettre le papa, il sera plus à l’aise de faire comme ta nounou je pense 😉 Au début c’est galère de ne changer que la nacelle et/ou le lange. Sauf pour toi apparement ^^ T’es une championne ! 😉
    Bon bah du coup, de bonnes économies et des poubelles bien moins pleines pour elle et pour vous ! C’est chouette ! Peut-être que ça mettra la puce à l’oreille à d’autres parents aussi 😉

  2. Nous aussi, on a du bol que la crèche accepte nos couches lavables sans rien dire. Bon, j’ai essayé de leur demander de changer juste les inserts pour pouvoir tourner uniquement avec 2 culottes Hamac dans la journée (comme je fais à la maison), mais elles n’ont pas voulu, ou alors elles voulaient désinfecter le liner… aaaaargh !
    Du coup, j’ai racheté des culottes pour qu’elles n’aient qu’à changer la couche, comme une couche jetable en fait. La seule chose que je leur demande est d’enlever l’insert, de le mettre dans une des poches de mon sac imperméable, et de mettre la culotte dans l’autre poche. D’une part car je n’aime pas l’idée que mon liner reste toute une journée en contact avec l’insert mouillé, et d’autre part car le soir, je mets mes culottes à sécher, et je les réutilise le lendemain ni vu ni connu !
    Y’a que quand il y a caca, elles laissent tout en l’état et me mette le tout dans un sac plastique… Heureusement que Titom fait plutôt caca le soir tranquilloubilou dans sa couche de nuit juste avant de dormir, parce que bonjour la galère pour nettoyer le caca qui est resté macérer toute une journée !
    En tout cas, ça y est, on a passé le cap, on s’est débarrassé de notre poubelle à couches, ça faisait plusieurs mois qu’elle servait uniquement de réceptacle à poussière dans la salle de bain ! YES ! Au final, d’entre nous tous, je crois que c’est Titom qui est le plus zéro déchet dans la famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *