Tendance Zéro Déchet

Les couches lavables en balade.

Après vous avoir parlé de notre organisation couches lavablesques (bah quoi?) à la maison, penchons nous sur les sorties.

Nous ne sommes pas casaniers du tout et on apprécie se balader très régulièrement, aller chez les copains, dans la famille … bref, on est tout le temps de sortie à droite ou à gauche alors forcément il faut penser au change de Loulou hors de la maison. Car oui, jusqu’à présent on n’a pas encore trouvé de solution pour embarquer la table à langer et le lavabo à chacune de nos sorties ^^

Jusqu’à présent, on utilisait un sac à langer « banal » avec dedans, notamment un tapis à langer nomade avec deux poches dans lesquelles je glissais les couches d’un côté et les lingettes jetables de l’autre. Evidemment ce système n’est plus du tout pratique quand on passe au lavable  entre la couche complète déjà prête au cas ou, les langes, le liniment, les lingettes lavables.

Quand on est passé aux couches lavables, je voulais me coudre un sac à langer pratique, de petite taille et qui aurait le tapis à langer intégré. J’avais les plans dans ma tête, mais je n’osais pas me lancer de peur de me planter. 

Je me suis dit que c’était un peu bête, après tout, je ne pouvais pas savoir si j’allais me planter avant même de m’y mettre. 

J’ai donc imaginé le sac à langer parfait pour nous. Plusieurs semaines de réflexion pour savoir exactement ce dont j’avais besoin dans ce sac, les dimensions, les  » options » … Et puis je me suis lancée un week-end où j’avais un peu de temps devant moi (c’est assez rare ^^) histoire de ne pas devoir me dépêcher, de ne pas devoir tout ranger parce qu’on recevait du monde (je couds sur la table du séjour) ou de devoir m’arrêter 30 minutes après avoir commencé parce qu’on avait quelque chose de prévu. 

Entre la mise sur « papier » de mon projet, avec les mesures et tout et tout, jusqu’à la photo finale, cela m’a pris environ 7 heures ! Je pense que c’est la première fois qu’un projet me prend autant de temps (même la robe de Peau d’Âne a été plus rapide ^^), mais je voulais vraiment prendre mon temps pour ne pas passer au dessus des finitions (même si elles ne sont pas nickel) et ne pas bâcler mon travail. Au final, il est aussi beau que dans mon imagination et il ressemble à ça :

Pour le réaliser, j’ai utilisé un reste d’un coupon de jean que ma Maman avait retrouvé l’été dernier dans son armoire pour l’extérieur et un coton à pois déniché chez TOTO quand j’ai fait mes emplettes pour les costumes des enfants. Pour la partie tapis, j’ai inséré entre le jean et le coton une épaisseur de ouatine pour que ce soit plus confortable pour Malo et l’ensemble du corps du sac est renforcé avec un thermocollant très épais. Enfin, j’ai utilisé des anneaux, des pressions en résine, de l’élastique et des fermetures à glissière que j’avais dans mon stock.

C’est donc un sac à langer tout ce qu’il y a de plus simple, qui a la forme d’une besace avec le rabat, mais l’originalité réside dans l’ouverture et le tapis à langer intégré au sac. Ainsi, pour aller chercher quelque chose à l’intérieur du sac j’ai juste à lever le rabat, mais si je dois changer Malo, il me suffit d’ouvrir deux fermetures à glissière sur les côtés du sac et le dos s’ouvre pour laisser place au tapis à langer ! (ingénieux non ?)

  

Au niveau du sac même : il possède trois poches plaquées contre les trois côtés du sac. Sur le grand côté du devant, j’ai mis une pression en résine pour la fermer (la pochette ^^) parce que ça pendouillait et ça me plaisait moyen. Au milieu il y a encore de la place et j’ai mis une « barrière » pour empêcher que tout se casse la figure quand j’ouvre les fermetures à glissière, mais aussi pour empêcher les petites mains baladeuses (au hasard : celles de Malo) au moment du change ! 

J’ai aussi ajouté un ruban qui sert d’accroche tétine mais qui peut aussi servir à mettre les clés ou tout autre objet ! 

Pour la lanière, je l’ai prise sur un autre sac à langer (du commerce celui-ci) parce que je n’avais pas les crochets ni la sangle nécessaires à la maison. J’ai juste cousu dans la couture entre le jean et la doublure un morceau de jean plié en deux avec un anneau. Il ne me restait qu’à mettre les attaches dans les anneaux.

Une fois terminé, je trouvais que le sac était quand même vachement large. Alors parce que je n’avais pas envie de tout recommencer, j’ai posé deux paires de pression en résine pour diminuer l’épaisseur du sac. ça lui donne une forme triangulaire quand on le regarde de côté, ça lui rajoute un charme ^^ 

Enfin, je me suis amusée à customiser le rabat pour que mon sac ait plus de peps 🙂 

Il est trop chouette mon sac, j’en suis vraiment contente malgré quelques coquilles notamment une des fermetures à glissière montée à l’envers : c’est à dire que le petit bidule qui sert à ouvrir ou fermer est situé à l’intérieur, donc pas super pratique ^^

Bon et sinon, on y met quoi dans ce sac quand on part en vadrouille ? 

Dans la grande pochette, il y a 1 couche lavable complète, c’est à dire composée de la culotte (la partie jaune ici), la nacelle (la partie grise), le lange et le voile de protection. A côté de la couche, quelques voiles de protection et deux nacelles supplémentaires. 

Dans la première des pochettes sur le côté, il y a une dizaine de lingettes lavables ainsi qu’une bouteille de liniment 

Et dans la seconde, on trouve une pochette cousue par ma copine Les Lubies de Louise avec dedans du Camilia, des pipettes de sérum physiologique et un paquet de compresses, il y a aussi un paquet de mouchoirs en papier et de la crème solaire (des fois on a du soleil chez nous hein ! Mais c’est surtout pour badigeonner la cicatrice de Zélie pour éviter qu’elle ne se traîne une vilaine marque blanche ! )

Et au milieu : trois langes, un change complet de fringues pour Malo et une culotte de Zélie « au cas où », un bavoir, les chapeaux pour se protéger du soleil et le sac imperméable. 

Le sac imperméable kesako ? 

Pour le coup, je ne l’ai pas cousu parce que sur Amazon, ce genre de sac est vendu une bouchée de pain ! j’ai donc préféré acheter un sac déjà fait plutôt qu’acheter le tissu adéquat qui m’aurait coûté bien plus cher !

Il s’agit d’un rectangle tout bête avec un fermeture éclair et un lien avec une pression en résine pour accrocher le sac où on veut ! L’intérêt de ce sac est sa partie imperméable à l’intérieur. Ainsi lorsque je change Malo, je mets tout dans le sac, je le ferme et hop, je laisse tout comme ça jusqu’à ce qu’on rentre à la maison ! Je remets le sac dans le sac à langer et ainsi, les langes souillés ne sont pas du tout en contact avec le reste du contenu du sac à langer !

Ainsi, avec tout ça, nous n’avons eu à déplorer aucune fuite lors de nos sorties, même pendant la looooongue balade à vélo qui a duré 3 heures !!!

Je vous ai dit que j’étais à 100% conquise par les couches lavables ? 😀

Et le voici en compagnie de son collègue qui va chez la nounou tous les jours de la semaine, qui est simplement le sac à langer qu’on utilisait jusqu’alors !  

3 Comments on “Les couches lavables en balade.

  1. Il est génial ton sac à langer !! Encore bravo ! Je n’a jamais su comment faire en balade, tu m’as apporté la solution ! Prendre une autre couche déjà prête, c’est tout con ! (bon, même si en ce moment avec seulement 2 culottes c’est la galère !)
    Tu me donnerais les référence du sac imperméable ? J’avais pensé à m’en faire un aussi mais si tu dis que ça revient moins cher, autant le prendre déjà fait ! (sauf si j’ai assez de tissu imperméable, je sais que j’en ai ;)). Merciii !

    1. J’avoue je suis plutôt fière de moi ! et le côté pratique, je n’ai pas encore pu le tester (j’ai jamais été aussi pressée de changer une couche tiens :D) mais en tous cas je suis sûre qu’on va bien s’entendre lui et moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *