apprendre en s'amusant, Musique

C’est lundi, c’est musique #5 : à la découverte des claves

Selon moi, les percussions sont la meilleure famille d’instruments de musique pour aborder l’éveil musical. En effet, les enfants ont naturellement la capacité à frapper afin de produire un son. 

Et c’est cette recherche constante du son des objets par Malo qui m’a donné envie d’aborder la musique avec mes enfants. Malo est toujours en train de frapper les objets, non pas pour les abîmer, mais pour les écouter. Il peut passer de longues minutes à taper une cuillère contre un verre, d’abord à l’extérieur, puis il l’agite à l’intérieur et à chaque fois, il écoute. D’abord le bruit produit lors de la frappe, puis la résonance qui s’en suit.

Aujourd’hui, j’ai proposé à Zélie et Malo de manipuler un nouvel instrument de musique que je trouve vraiment très intéressant : les claves. 

C’est un instrument qui a des origines très anciennes puisqu’elles apparaissent au 16° siècle à Cuba et avaient pour rôle de rythmer le travail dans le port. 

De prime abord on peut se retrouver décontenancé devant cet instrument : est-ce que ce sont de simples bâtons de bois ? En fait, il y a tout un vocabulaire et une technique autour de ces deux bouts de bois ! 

La clave qu’on tient dans la main droite c’est le macho (=mâle). celle de la main gauche c’est la hembra (= femelle). Et pour utiliser les claves correctement, il faut percuter le macho avec la hembra. Il en résulte un son très sec. 

On peut jouer avec la puissance et la résonance du son en variant la pression de nos doigts sur les claves, la position des mains ou encore la force du choc ! 

Je vous l’avais dit, les claves c’est tout un métier !!! 😀 

A la maison, nous possédons deux paires de claves. Celles en bois clair, ont un diamètre plus gros et sont un peu plus grandes que les autres. Elles sont en bois d’hévéa. Les autres, plus petites et plus fines sont en acajou. 

Les claves sont à la portée des enfants depuis que nous les possédons, aujourd’hui, c’est la première fois qu’on les exploite. Zélie a choisi spontanément les claves en acajou (les foncées !) et m’a donné les autres. En tout premier lieu, je lui ai expliqué comment s’en servir et je me suis aperçue qu’elle les tenait naturellement de la bonne manière. En revanche, pour moi c’est moins évident étant donné que je suis gauchère. J’ai donc plutôt tendance à vouloir frapper la hembra avec le nacho. Je ne pense pas que ça change grand chose, mais j’ai préféré expliqué à Zélie la bonne manière de se servir des claves ^^ 

D’emblée, Zélie s’est aperçue que les paires de claves ne produisaient pas le même son. Cela a donc été l’occasion d’aborder de nouveau les notions de grave et aigu ! Les claves en acajou produisent un son plus aigu que celles en hévéa.

Puis, j’ai proposé à Zélie de continuer à travailler sur la notion de rythme, que nous avions déjà abordé la semaine dernière lorsqu’on a fait une batterie avec les ustensiles de cuisine. 

Face à face, assises dans le canapé, je lui ai expliqué qu’elle allait répéter l’enchaînement de frappes que j’allais faire avec mes claves. Au début c’était anarchique. Enfin, un coup, deux coups, ça ne posait pas problème. En revanche à partir de trois, elle s’emmêlait les pinceaux. Alors, j’ai ajouté une astuce : à chaque frappe, je comptais et ça l’a beaucoup aidée. Elle reproduisait alors le même nombre de frappes en comptant à chacun des coups. 

Une fois que la répétition du nombre de frappes était maîtrisée, j’ai ajouté une difficulté : le rythme. J’ai expliqué à Zélie que si on frappait deux fois avec une petite pause entre les deux, c’était un rythme LENT. En revanche, si les deux frappes sont rapprochées, le rythme est RAPIDE. 

Dans la terminologie musicale, on utilise l’italien : ADAGIO signifie LENT et PRESTO pour le rythme RAPIDE. 

J’ai donc réalisé plusieurs enchaînements, d’abord sur deux temps, puis sur trois temps, toujours en continuant de compter les frappes. Elle a très vite compris et a suivi à la lettre mes enchaînements, alors on a poursuivi en « silence », c’est à dire, sans parler ^^ 

Au bout de 20 minutes d’activité, Zélie a commencé à montrer des signes d’impatience, signe qu’il est temps de s’arrêter et de passer à autre chose. 

ça tombe bien, j’avais une petite surprise pour les loulous, puisque j’avais dégoté une paire de cymbales de toute petite taille, parfaites pour les petites mains de mes enfants. Je leur ai montré comment les tenir et les entrechoquer. Zélie a voulu commencer à s’en servir, puis Malo a montré un intérêt certain pour l’instrument, à tel point qu’il les a purement et simplement arraché des mains de sa soeur !

Ce fut donc une activité musique assez simple, mais nous nous sommes une fois de plus beaucoup amusés. 

La semaine prochaine, je prépare une séance avec des cartes de nomenclature, parce que, au cas où vous ne le savez pas, je suis entièrement convaincue de l’intérêt de ce type de matériel dans un apprentissage ludique, profond et efficace. 

 

5 Comments on “C’est lundi, c’est musique #5 : à la découverte des claves

    1. Ahah merci !!! C’est mon côté psychorigide, j’ai besoin de tout connaître quand je me lance dans quelque chose ^^ du coup je me renseigne sur l’histoire des instruments de musique que nous possédons pour éventuellement répondre aux questions de Zélie (même si pour le moment elle n’en pose pas beaucoup ^^)

  1. Ca me plait bien les claves 🙂 Faciles à proposer aux enfants je trouve !
    Avant de commencer ton article, je me disais « c’est dommage, un article sur la musique sans son, faudrait presque faire des vidéos !! », cet article là s’y serait bien prêté ! Mais garde l’écrit, je sais que comme moi tu préfères ! =D Puis a priori, monter les vidéos tout ça, c’est un sacré taf. Bref, je m’égare ^^

    1. C’est marrant que tu penses ça, parce que j’aimerais bien mettre des petites vidéos dans mes article sur la musique ! Faut juste que je trouve comment faire pour que ce soit bien fait ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *