Musique

C’est lundi, c’est musique #7 : mettre en musique les comptines.

Aujourd’hui, j’avais à coeur de proposer à Zélie et Malo une activité d’éveil musical qui mêle la voix et les instruments. Je me suis librement inspirée d’un livre que j’apprécie beaucoup, que j’ai lu en long, en large et en travers et que je vous présenterai dans un prochain post (le teasing de dingue n’est-ce-pas ?^^) pour proposer aux enfants des comptines qu’ils ne connaissent pas dans un premier temps.

Si au départ j’ai préparé cette activité dans le but de la proposer à mes deux loulous, je me suis bien vite rendue à l’évidence que ça n’allait pas se passer comme je l’avais espéré ! Malo était davantage décidé à utiliser, à sa guise, les instruments placés entre les enfants et moi, compromettant l’écoute et la concentration de sa soeur.

Finalement, Papa a emmené Malo jouer dans le jardin et avec Zélie nous avons donc pu passer un chouette moment en tête à tête. Je ne m’avoue pas vaincue, dans quelques temps je re-proposerai cette activité et je suis certaine que Malo sera réceptif. En attendant, j’ai proposé une autre activité d’éveil musical à Malo, dans la foulée de celle réalisée avec Zélie et qui a eu davantage de succès auprès de mon loulou, mais je vous en reparlerai une prochaine fois !

Comme vous le verrez dans les vidéos qui suivent, j’ai commencé par réciter la comptine une première fois en utilisant les instruments choisis pour la représenter. Cette étape, je l’ai répétée plusieurs fois, pour que Zélie s’imprègne bien des paroles, du ton, de l’utilisation des instruments et du rythme imposé.

On en a aussi profité pour travailler le vocabulaire des instruments que nous possédons.

Ensuite, c’est au tour de Zélie de m’accompagner. Ainsi, je raconte l’histoire et Zélie s’occupe d’illustrer mes paroles avec un, ou tous les instruments.

Voici la première histoire : celle d’un chat qui dort et de petites souris qui dansent autour de lui.

 

Pour cette comptine, j’ai utilisé deux instruments :

– le sommeil du chat est représenté par le guiro. Il est composé d’un racloir, c’est à dire d’un manche, surmonté d’un tube creux avec des stries et d’une mailloche que l’on frotte sur les rainures du racloir. Si le mouvement est lent, le son sera grave. Il deviendra de plus en plus aigu à mesure que le mouvement s’accélère.

– les petits souris qui dansent sont représentées par les grelots. Ils sont au nombre de 10 et fixés sur un manche qu’on agite.

Ici l’intérêt est de jouer sur la cadence et la différence de rythme : un rythme lent et grave pour le chat qui dort profondément et un rythme élevé et aigu pour les souris en mouvement qui sont en train de danser avant de réveiller le chat. Ainsi, si l’on frotte trop vite la mailloche sur le racloir du guiro, cela ne correspondra pas aux paroles de la comptine, il faut donc être à l’écoute des paroles pour être en phase avec elles.

La deuxième comptine raconte l’histoire d’un escargot qui aime se promener sous la pluie.

Cette fois encore, deux instruments étaient à l’honneur :

– l’octoblock qui représente l’escargot. L’octoblock, c’est un manche surmonté d’un socle contre lequel sont collés 8 lames de tailles différentes. Pour produire le son, il y a deux solution. La première consiste à faire tourner la mailloche à l’intérieur de l’instrument, contre les lames. La seconde consiste à insérer dans l’instrument une petite boule et de faire tourner la boule en tournant l’instrument. C’est cette deuxième technique que j’ai choisie, pour varier du guiro utilisé précédemment. C’est vraiment un instrument très intéressant qui me plait beaucoup (et aux enfants aussi, surtout à Malo) puisqu’on peut varier le son et l’intensité selon la vitesse à laquelle tourne la boule ou la mailloche contre les lames.

– pour la pluie, j’ai utilisé le tambourin pour illustrer les gouttes de pluie tombant sur la coquille de l’escargot. De petits tapotements du bout des doigts pour un petit clapotis, des tapes plus fortes et plus rapides, toujours avec les doigts vont représenter une grosse averse.

troisième histoire, celle d’un escargot qui escalade un chapeau.

Ici l’ascension de l’escargot est représentée par le xylophone et la gamme des notes montantes. Cette petite comptine permet donc d’intégrer en douceur la notion de notes de musique et leurs noms. Cela permet aussi à Zélie de maîtriser son geste : on ne tape pas à tout va et de toutes ses forces sur les lames du xylophone, mais doucement et en rythme une lame après l’autre.

Petit aparté concernant le xylophone. On ne dit pas un xylophone en métal et un xylophone en bois puisque ce dernier est un pléonasme. xylo veut dire bois en grec, donc le xylophone possède des lames en bois. On parle de métallophone quand les lames sont en … métal 😉

Enfin la dernière histoire est certainement celle que Zélie a le plus apprécié, sûrement parce qu’elle implique davantage d’instruments et met en scène plusieurs animaux. Pendant notre promenade, nous avons rencontré plein d’animaux.

– les claves, frappées l’une contre l’autre représentent les pas de l’âne, les coups de sabots sur le sol.

– le tambourin est frappé en rythme, comme la course effrénée du cheval

– les castagnettes pour le saut de la grenouille

– la flûte à coulisse représente le chant de l’oiseau

– et le guiro, comme pour le chat de la première comptine c’est le hérisson qui dort.

Voilà encore une fois un chouette moment en tête à tête avec ma puce qui aurait pu se prolonger encore et encore, mais je n’avais plus de comptines en magasin ^^ 

La prochaine fois, j’ai bien envie de mettre en musique les comptines que nous connaissons et que nous chantons au quotidien. Vous en pensez quoi ? 

Pas d’éveil musical ces deux prochaines semaines pour cause de vacances en Bretagne (et du côté de Bourges :D), mais rassurez-vous, j’ai quelques articles qui attendent bien au chaud leur moment de gloire !!! 

6 Comments on “C’est lundi, c’est musique #7 : mettre en musique les comptines.

    1. Merci beaucoup 🙂 oui j’ai longtemps fait l’erreur entre les deux, je me suis dit que j’allais vous faire profiter de ce que j’ai appris il y a quelques temps

  1. Je suis absolument fan de tes articles d’éveil musical ! Tu m’as vraiment donné envie d’acquérir tous ces instruments ! Je suis fan du guiro, qui ferait aussi une bonne cigale 😉 Et ta façon de présenter les choses est géniale ! J’ai hâte de découvrir ton livre ! 😉
    Bon et sinon, j’ai regardé avec ma Choupette, qui a a-do-ré les vidéos ! Elle m’a dit que Zélie était trop mignonne (et « qu’elle a un pansement là ! », le sens du détail !). Bref, bravo pour ce super article ! Et tes vidéos sont d’une super qualité !

    1. Ohh merci pour tous ces compliments ! Le guiro c’est vraiment un instrument intéressant je trouve ! Malo l’adore forcément et Zélie aussi ^^ tous ces instruments tu peux les trouver pas trop chers sur Amazon !
      Elle est adorable ta Choupette, parce que j’ai une voix de m***** sur ces vidéos et oui Zélie a souvent un pansement là ! Et là aussi d’ailleurs ^^
      La présentation du livre ce sera pour le retour des vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *