apprendre en s'amusant

Se repérer dans l’espace : le tableau à double entrée

Depuis plusieurs mois, nous possédons ces petits véhicules en résine que j’avais acheté sur Tangram Montessori. 

Ils sont au nombre de 24 : voitures, bateaux, avions, locomotives, camions et bus, chacun déclinés dans les quatre couleurs. 

Lorsque nous les avons reçus, j’avais proposé à Zélie des activités très simples : les assembler selon leur forme, selon leur couleur. 

Puis nous sommes passées au dénombrement :

« Zélie, peux-tu me donner 4 voitures? » ou bien « Peux-tu me donner 3 véhicules verts? » ou bien « J’aimerais que tu me donnes 2 avions, 1 locomotive et 3 camions ». 

Aujourd’hui, Zélie connaît parfaitement les couleurs et sait dénombrer jusque 39 sans aucune aide extérieure. Alors pour pouvoir continuer d’utiliser ce chouette matériel sans que Zélie ne l’associe à une activité ennuyeuse parce que trop facile, j’ai eu l’idée de créer un tableau à double entrée

Je lui ai expliqué qu’il fallait qu’elle remplisse les cases vides avec les véhicules qu’elle avait à sa disposition, en faisant en sorte que chacun corresponde au type de véhicule ainsi qu’à la couleur de la ligne et de la colonne. J’ai placé un véhicule sur la bonne case en faisant glisser en même temps mon index gauche horizontalement en partant de la couleur de mon véhicule et mon index droit verticalement en partant du type de mon véhicule. La case où mes deux index se rejoignent est donc celle dans laquelle il faut positionner le véhicule. 

C’est à ce moment là que j’ai remarqué que Zélie avait un remarquable esprit de logique, puisqu’au lieu de piocher aléatoirement un véhicule dans le bol, elle a décidé de se faciliter le travail en classant un type de véhicule à la fois ! 

Bien évidemment, de cette manière, il n’a pas fallu cinq minutes à Zélie pour remplir son tableau et donc terminer l’activité. La pauvre restait sur sa faim et voulait recommencer ! 

Alors j’ai corsé la chose ^^ 

« Ok, je lui ai dis, on recommence, mais cette fois, c’est moi qui choisis les véhicules que tu placeras sur le tableau ! » 

De cette manière, le jeu était un peu plus complexe et Zélie était hyper concentrée. Bien sûr, il lui arrivait de se tromper. Dans ce cas, je ne lui disais rien. Le matériel est auto-correctif, ce qui signifie que l’enfant sait de lui-même reconnaître ses erreurs lorsqu’il faut placer un véhicule sur la bonne case alors qu’il est déjà occupé. Zélie se rendait compte alors de son erreur, et s’empressait de mettre le véhicule au bon endroit. 

En aucun cas, cela est considéré comme une faute, mais plutôt comme le cheminement logique et naturel de l’acquisition de la compétence et je la félicitais à chaque fois.

Cette version de l’activité a été plus longue, car un peu plus compliquée pour Zélie. Mais elle l’a terminée haut la main, et très fière d’elle.

Un mot sur les tableaux à double entrée. 

Cette activité développe plusieurs compétences chez l’enfant puisqu’il lui permet de se repérer et de s’organiser dans l’espace en indiquant la position des objets grâce à des repères (ici les taches de couleurs et les types de véhicules), mais également de comparer entre eux les objets : les objets qui ont une propriété commune (la couleur ou le type de véhicule) sont rangés soit dans la même colonne, soit dans la même ligne. 

En tout premier lieu, avec la logique qui lui est propre, Zélie s’est d’abord penchée sur la deuxième compétence, puisqu’elle a préféré classer les objets selon leur type d’abord, puis selon leur couleur. La première compétence a donc été développée en deuxième partie de l’activité puisqu’elle devait placer sur la grille, un objet choisi aléatoirement et donc utiliser sa représentation spatiale. 

J’avais prévu un troisième temps d’activité que nous n’avons finalement pas fait, mais que je vais vous expliquer tout de même ^^ 

Après le classement logique, puis la comparaison, j’avais bien envie de proposer à ma puce un jeu de situation dans l’espace. Tous les véhicules sont devant elle, de manière à ce qu’elle puisse tous les voir bien distinctement, mais ils ne sont pas « rangés » de quelque manière que ce soit (c’est à dire, pas de classement par couleur ou par type, ils sont dans le désordre !). Je positionne mon doigt sur une case vide du tableau et je demande à Zélie : « à ton avis, quel véhicule se place sur cette case ? » A elle, donc, de retrouver parmi les véhicules hors du tableau, celui qui correspond à la case sur laquelle se trouve mon doigt. 

Je ne manquerai donc pas de venir compléter cet articles lorsque nous aurons testé cette manière de jouer ! 

Et chez vous, on aime les tableaux à double entrée ? 

——–

Si vous voulez vous procurer les véhicules, c’est par ici –>

Si vous voulez que je vous envoie le pdf du tableau que j’ai réalisé, n’hésitez pas à m’envoyer un mail (monbazarcolore@gmail.com)


Age de Zélie au moment de l’activité : 3 ans et 2 mois

 

4 Comments on “Se repérer dans l’espace : le tableau à double entrée

    1. oui elles sont toutes mignonnes et pas trop chères encore ^^ l’avantage de ce genre de figurines, c’est qu’on peut les utiliser de plein de manières possibles du coup, ça fait plein de jeux en un !
      Ouai , Mademoiselle a tendance à choisir la facilité ^^, mais maintenant que je le sais, je vais pouvoir la contrer ahahah

    1. c’est exactement ce que je me suis dit en observant Zélie ! on a tendance à croire que les apprentissages peuvent être très longs et très fastidieux alors qu’en fait, ils comprennent vraiment vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *