Musique

C’est lundi, c’est musique #10 : introduire les notes de musique

Ce n’est pas tout de faire du bruit avec nos instruments, de tester les sonorités de chacun d’entre eux, de mettre en musique nos comptines préférées, encore faut-il comprendre comment elle fonctionne, cette musique !

Aujourd’hui donc, j’avais envie d’introduire avec Zélie la notion des notes de musique.

Pour cela, voici le matériel que je lui ai présenté : nos cloches musicales, des cartes de nomenclature avec la représentation des notes de musique … et un livre. J’ai volontairement choisi une histoire qui n’a aucun rapport avec la musique et je vais vite vous expliquer pourquoi.

Pas facile d’expliquer les notes et le vocabulaire spécifique à la musique, alors j’ai décidé de le faire en comparaison avec quelque chose que Zélie apprécie et comprend : les livres. Afin que Zélie se concentre sur ce que je dis et non pas sur le contenu du livre (absolument pas important pour cette activité), j’ai pris un livre n’ayant aucun rapport avec la musique.

Nous avons donc ouvert le livre et je lui ai expliqué que notre alphabet est composé de 26 lettres (qu’elle connaît et reconnaît pour la plupart). On assemble les lettres dans un certain ordre pour former des mots, puis on assemble les mots entre eux et cela forme une histoire. Sur l’une des pages je lui ai montré qu’il y a plusieurs « E » ou plusieurs « M ». Selon l’agencement des lettres, les mots sont différents. Il y a des mots avec beaucoup de lettres, d’autres composés de deux ou trois lettre seulement, et d’autres encore dans lesquels on retrouve plusieurs fois la même lettre.

La musique c’est la même chose. La gamme que nous connaissons tous, s’appelle la gamme du do majeur. Cette gamme est composée de 8 notes ascendantes que nous aimons réciter : do, ré, mi, fa, sol, la, si et do. La mélodie est donc l’agencement des notes entre elles. Comme pour les mots et les histoires, les différents agencements donnent différentes mélodies.

Une fois que Zélie a bien compris la définition de la note de musique, j’ai rangé le livre et j’ai sorti les cartes de nomenclature. Il s’agit d’un ensemble de cartes que j’ai trouvé sur le blog Montessori…mais pas que.

Pour cette activité, je n’ai gardé que les notes de musique. Il y a donc 8 cartes représentant les 8 notes, placées sur la partition. Les notes sont colorées afin d’établir un rapprochement avec les cloches puisque la couleur de la cloche correspond à la couleur de la note sur la carte correspondante. Il y a également 8 cartes représentant les 8 notes, mais les notes restent noires.

J’ai donc placé devant Zélie les 8 cartes colorées en nommant la note qu’elle représente. Zélie s’est aperçue que les notes n’étaient pas placées au même endroit sur la portée, que certaines étaient plus hautes que d’autres et surtout que lorsqu’elles sont rangées dans l’ordre, elles forment un « escalier ». C’est ce qu’elle m’a dit ^^  Je lui ai donc expliqué que plus la note est haute sur la portée, plus le son est aigu. ça a été l’occasion de revoir le vocabulaire grave/aigu qu’elle a du mal à assimiler.

Je lui ai ensuite donné un double des cartes colorées et elle s’est amusée à les replacer sur les cartes correspondantes.

ça c’était facile pour elle, elle repérait les couleurs des notes et posait la carte par dessus.

Alors j’ai corsé la chose ^^ Je lui ai donné les cartes avec les notes noires. Pour éviter qu’elle ne soit frustrée devant la difficulté de l’exercice, je lui ai expliqué que pour savoir quelle est la note qui correspond, il lui fallait observer l’emplacement de la note sur la portée.

Zélie n’a pas hésité à comparer les cartes en les mettant les unes à côté des autres pour apprécier l’emplacement des notes

Au final, elle n’avait fait qu’une erreur qu’elle a bien vite corrigé. J’étais fière d’elle, et elle aussi d’ailleurs.

Vint ensuite le moment qu’elle attendait avec impatience : la manipulation des cloches. A l’oreille, c’est assez compliqué de connaître la note produite par chaque cloche alors nous avons laissé devant nous les cartes colorées des notes. Zélie prenait une cloche, la faisait tinter, puis la plaçait sur la carte correspondante.

Trop facile me direz-vous et vous auriez raison. Mais l’intérêt de ce petit exercice était surtout d’écouter le son de chaque cloche, de le comparer avec les autres. Nous avons choisi une cloche de référence, un peu au hasard : le ré. Zélie faisait sonner sa cloche, puis le ré (la cloche orange) et me disait laquelle était la plus grave. Evidemment, elles étaient quasiment toutes plus aiguës que la cloche orange, et Zélie a vite compris que ça voulait dire que la note de sa cloche était placée plus haut sur la portée. Alors elle comparait avec les notes des cloches déjà placées puis elle posait sa cloche sur la carte correspondante. C’était donc davantage un exercice d’écoute plutôt que d’observation.

Au bout de 20 minutes de jeu avec les cartes et les cloches, je sentais que l’attention de Zélie se détournait. Dommage parce que j’avais encore plein de choses à lui faire découvrir (notamment une variation de l’exercice précédent mais uniquement avec les cartes noires), mais il est nécessaire que je suive son rythme et ses envies pour lui donner toujours cette envie d’apprendre.

Alors nous avons rangé les cartes et j’ai proposé à Zélie un petit bonus : il y a quelques mois j’avais téléchargé aussi sur le blog Montessori… mais pas que, des petites partitions des comptines que Zélie apprécie. Les notes sont représentées par des cercles de la couleur des cloches ce qui permet de savoir l’ordre des cloches à faire tinter. Ici j’ai proposé à Zélie la comptine « Petit Escargot » qu’elle chante en moyenne 28395876 fois par jour !

 

2 Comments on “C’est lundi, c’est musique #10 : introduire les notes de musique

    1. ahah je me sens beauuuuuuuuuuuucoup moins seule de savoir que toi aussi tu te chantes des comptines 😀 j’ai un répertoire bien plus fourni de comptines que je chante quotidiennement (sous la douche, dans la voiture, en préparant le repas), que de chansons « classiques » ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *