Zélie et Malo en balade

Zélie et Malo en balade #10 : le parc animalier et botanique de Branféré (Morbihan)

Bien avant de partir en vacances, avec le papa des enfants nous avions prévu de nous rendre dans un parc animalier. Les enfants sont fans des animaux alors on est toujours heureux d’en visiter lors de nos excursions. Etant donné qu’on a écumé ceux de notre région, maintenant on s’attaque aux autres dans notre beau pays !

Si au départ j’avais envie que nous nous rendions dans un immense parc touristique comme le Zoo de la Flèche (dans la Sarthe) ou le zoo de Beauval (dans le Loir et Cher), après réflexion, la foule et les tarifs élevés ont eu raison de nous d’autant plus que la Bretagne regorge de petits parcs animaliers plus « familiaux » mais tout aussi intéressants.

Notre choix s’est porté vers le parc animalier et botanique de Branféré à 15 minutes de chez mes beaux-parents (là où nous avions posé nos valises pour la semaine).

Résultat de recherche d'images pour

Et dès notre arrivée, nous avons su qu’on n’allait pas être déçu et qu’on allait passer une excellente journée. Ce parc qui est autant un parc animalier qu’un parc botanique s’est tourné vers le développement durable : conservation d’espèces menacées, gestion de l’eau, tri des déchets, économies d’énergie … Et moi, j’aime beaucoup ce genre d’initiatives.

Tout au long de nos balades, nous sommes sensibilisés au développement durable, à la beauté, la fragilité et la préservation du monde qui nous entoure, de par les grands panneaux décrivant les espèces animales et végétales présentes, pourquoi certaines sont menacées (souvent à cause de la bêtise des hommes)

Ce qui est également génial, c’est que nous sommes tout de suite plongé dans la nature parce que les clôtures, les séparations sont presque invisibles. Elles sont souvent matérialisées par des petites rivières, de simples cordes à quelques centimètres du sol, et pour les animaux un peu plus dangereux de grands fossés et des palissades en bois. Pas de cage, pas d’entrave, les animaux sont libres dans la mesure du possible et possèdent pour leur bien-être d’immenses espaces dans lesquels ils peuvent évoluer en toute quiétude. Même les plans d’eau ne sont pas « protégés » ce qui implique d’avoir un oeil sur les enfants, mais ça paraît tellement logique.

Comme dans la plupart des parcs animaliers, les animaux sont « classés » soit selon la région dans laquelle ils vivent, soit selon leur espèce ! Nous avons donc traversé l’île des primates, la plaine africaine, la vallée indienne, les grands espaces des chameaux, ou encore la ferme pédagogique. Devant chacune des espèces, nous trouvons un petit panneau qui donne le nom, les caractéristiques, le lieu de vie, l’âge et leur histoire…

Et les espaces sont tous remplis d’espèces d’arbres, de fleurs, de feuillages, tous plus beaux les uns que les autres ! On a vraiment l’impression de pénétrer dans des lieux « sauvages », alors que tout est savamment mis en oeuvre et taillés pour donner cette impression.

Le parc propose des animations, pour des raisons d’horaires et de Malo surexcité, nous n’avons assisté qu’à un seul d’entre eux : le spectacle des oiseaux. Il était présenté par une jeune femme absolument passionnée et passionnante ! Oh qu’elle les aime ses oiseaux, elle les connait par coeur : leurs habitudes, leurs manies, leurs caractères. J’ai bu ses paroles et je me suis délectée des regards plein d’amour qu’elle lançait à ses animaux.

A l’entrée, nous avions acheté un petit paquet de pop-corn à destination des animaux qu’on avait le droit de nourrir et je crois que c’est ce qui a le plus intéressé mes loulous.

En tout premier lieu, ils ont eu l’occasion d’approcher les wallabies. Ces petits kangourous qui vivent en Australie sont vraiment adorables et absolument pas craintifs. Il faut dire qu’ils sont autant intéressés que nous. Eux pour manger le pop-corn et nous pour les caresser 😀 Il prenaient délicatement, directement avec leur bouche ou alors avec leurs pattes avant les grains que Zélie leur tendait (Malo s’est quant à lui endormi contre son papa dans le porte-bébé). Ma puce, grande amoureuse des animaux, s’est immédiatement sentie comme un poisson dans l’eau au milieu de ses nouveaux copains et elle a commencé à dicter sa loi : « non mon coco, toi tu en as déjà eu » – « allez, viens ma petite, tiens, c’est pour toi » -« nan j’t’ai dit !!! bouuuuuuuge » – « ohhh toi t’es mignonne tu peux en avoir deux »

On a même vu une maman avec son petit dans sa poche. C’est la première fois que j’avais l’occasion de voir ce spectacle en vrai, et j’ai été très émue. La maman partageait le pop-corn avec son petit et le protégeait des autres marsupiaux autour. Bien évidemment ils sont vite devenus les chouchous de Zélie ^^

Puis, avec notre sachet de maïs soufflé, nous nous sommes rendus dans la ferme pédagogique. Là, dans cet espace fermé, ça grouillait de chèvres, de béliers, de chevreaux et d’ânes de toutes sortes. Malo étant réveillé, nous l’avons sorti du porte-bébé. J’ai craint quelques secondes qu’il ait peur de toutes ces bestioles autour de lui car il n’est pas aussi attiré par les animaux que ne l’est sa grande soeur, mais mes doutes se sont bien vite envolés et ma vision du bébé craintif avec eux ! On avait l’impression qu’il avait nourri les chèvres toute sa vie et le faisait d’une manière très naturelle ! Il n’était pas émerveillé mais il n’avait pas peur. Il n’était pas brutal avec les animaux, mais ne cherchait pas non plus à les caresser. En revanche, il ne se laissait pas faire quand une chèvre venait essayer de lui piquer le pop-corn qu’il tenait fermement dans sa main. S’il ne voulait pas lui donner à elle, il lui faisait bien comprendre. Bref, mon bébé grandit et s’affirme de plus en plus !

Malo venait chercher un grain de pop-corn à son papa puis s’approchait de l’animal qui avait ses faveurs pour lui donner à manger, puis revenait rechercher du maïs pour un autre animal. Zélie quant à elle, fidèle à elle-même, zigzaguait avec aisance entre les animaux, leur faisait de grooooooooos câlins en entourant leurs cous avec ses petits bras, les embrassait, les caressait, les nourrissait en leur parlant d’une toute petite voix.

Il n’est pas possible de pic-niquer dans le parc, mais des tables sont à disposition à l’entrée et il est possible d’entrer et sortir du parc comme on le veut. Nous avons choisi de manger dans l’un des restaurants sur place : la cafétéria, parce que nous avions rien prévu, mais aussi pour pouvoir se poser un peu au milieu de notre balade. Le repas était simple mais copieux, c’était parfait ! Les menus sont composés avec une grande majorité de produits bio, locaux et équitables, et moi je suis sensible à ce genre d’initiative 😀

Zélie et moi (Papa est resté en bas avec Malo et les sacs ^^) avons terminé notre belle promenade par un parcours à 10 mètres au dessus du sol dans des filets tendus entre les arbres : le Parcabout. Entre les « couloirs » de filets, les grandes plaines tendues qui faisaient office de trampoline et les toboggans, il y avait de quoi faire et les enfants comme les adultes s’en sont donnés à coeur joie. Si Zélie n’était pas rassurée les tout-premiers mètres, elle a vite pris de l’assurance et quand il a fallu descendre, c’était la crise ^^ Ce parcours dans les airs a permis d’avoir un autre point de vue sur les animaux à proximité, notamment sur les girafes, si élégantes et majestueuses.

Bref, ce parc est vraiment une très belle découverte ! Nous n’avons pas eu le temps de tout faire, ni de tout voir parce que les enfants étaient crevés d’avoir couru partout (et sans sieste pour les enfants, c’est encore compliqué). Je regrette par exemple que nous n’ayons pas eu le temps de nourrir les pandas roux (l’animal préféré de Zélie) ou d’assister au spectacle des phoques. Mais ça nous fera une occasion de revenir.

Comme à notre habitude quand nous allons dans un parc animalier, nous en sommes ressorti avec une peluche pour chacun des enfants : Zélie a choisi un flamant rose, parce que c’est l’animal sur lequel elle a flashé juste à l’entrée du zoo, et Malo a jeté son dévolu sur un singe tout doux à longues pattes.

C’est sûr, on reviendra 😉

Infos en Bref:

entrée Adultes : 20,50€ (19€ si on prend les billets sur internet – ce qu’on a fait) – gratuit pour les moins de 4 ans.

1200 animaux

3000m² de filets pour le Parcabout

ouvert du 4 février au 5 novembre – de 9h30 à 19h30 en pleine saison.

5 espaces de restauration kids friendly (micro-ondes à disposition pour les repas de bébé, menus enfants sains et équilibrés, chaises hautes à foison, fontaines à eau, espace de change pour les tout-petits…)

One Commnet on “Zélie et Malo en balade #10 : le parc animalier et botanique de Branféré (Morbihan)

  1. Il a l’air très beau ce parc ! Je suis comme toi sensible aux mêmes choses, et voir les animaux non parqués, c’est vraiment très agréable ! Très jolies tes photos 🙂 Et bien entendu, je me marre en imaginant Zélie-dictatrice au milieu des chèvres ! =D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *