L'art est un jeu d'enfant

L’art est un jeu d’enfant #18 : votre animal préféré

En ce 1er septembre, voici notre réalisation pour  l’Art est un jeu d’enfant ! 

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Vous ne connaissez pas encore ? Allez je vous explique.

L’art est un jeu d’enfant, est un rendez-vous mensuel autour d’un thème précis. C’est la douce Doriane du blog Le Pays Des Merveilles qui a eu cette chouette idée. Grâce à elle, les enfants aidés de leurs parents (et non pas le contraire) réalisent une activité autour du thème défini.

C’est la dix-huitième fois que je participe, et Zélie a déjà eu l’occasion de :

– partir découvrir les carnavals autour du monde

– rencontrer les pirates ! 

– se promener à la ferme

– expérimenter les gouttes

– cuisiner de bons chaussons aux fruits et au chocolat

– chercher les petites bêtes

– réaliser un thème libre

– réinventer l’arc-en-ciel

– observer les animaux qui hibernent

– coller des petits papiers

– utiliser plein de paillettes

– lutter contre le froid

– affronter les monstres

– découvrir les maisons du monde

– décorer le jardin

– effectuer un safari

– avoir les pieds dans l’eau

Le thème de ce mois-ci est :

Votre animal préféré.

J’ai donc naturellement demandé à Zélie quel était son animal préféré. Elle m’a répondu le panda roux ! Bon, j’ai eu beau chercher des activités à faire autour de cet animal, j’avoue que je n’étais pas très inspirée. J’ai donc proposé à Zélie de travailler autour d’un autre animal qu’elle aime beaucoup : l’abeille ! 

Depuis qu’elle a eu l’occasion de visiter la miellerie et les ruches mon pote apiculteur, Zélie s’est prise de passion pour les abeilles ! Elle en parle tout le temps, joue régulièrement avec les figurines du cycle de vie de l’abeille et surtout elle feuillette quasi religieusement ses livres traitant du sujet. 

A propos de livre d’ailleurs, voici donc ma sélection d’ouvrages jeunesse autour de l’abeille. 

– Mes P’tits Docs : les abeilles. Celui-là est certainement l’un des ouvrages préférés de Zélie parmi tous les livres documentaires que nous possédons. Il est vraiment bien complet, très bien expliqué et balaye de manière adaptée, tout ce qui touche de près ou de loin au monde des abeilles : leur cycle de vie, les fleurs des jardins, la fabrication du miel, le rôle de l’apiculteur …

– Mélie : « Mélie est une jeune abeille qui n’a pas encore eu le droit de sortir de la ruche. Suite à l’attaque d’un ours, elle se retrouve dehors et découvre le monde et ses merveilles. Sur les conseils d’un papillon, elle entreprend un long voyage vers la vallée où poussent de grandes fleurs de tournesol. Elle est alors confrontée aux dangers du monde environnant… » Ce livre est vraiment mignon, et parfait pour l’histoire du soir. L’histoire aborde également tout ce qui a attrait aux abeilles, mais du point de vue de la bestiole même. 

Voilà donc pour nos lectures sur la thématique. Passons maintenant à la réalisation de l’activité artistique ! J’ai proposé à Zélie de réaliser une abeille dans un champ de fleurs car les abeilles viennent butiner le nectar des fleurs pour pouvoir fabriquer le miel. Elle était partante. Tant mieux ^^ 

On a réalisé l’activité en deux temps : tout d’abord le champ de fleurs, puis l’abeille en elle-même. 

Allez, commençons par le champ fleuri ! 

Question matériel, j’ai préparé une feuille noire, car je trouve que les réalisations sur cette couleur sont vraiment plus éclatantes, des pastels à l’huile et de la peinture fluo. 

C’est la première fois que Zélie utilisait les pastels à l’huile et contrairement aux crayons gras, elle a été surprise de voir comme la couleur ressortait davantage sur le papier. Nous avons sorti les pastels dans les tons verts et je lui ai seulement demandé de faire des traits verticaux : des traits « debout », dans toutes les teintes de vert, cela représentera l’herbe et les tiges des fleurs

Pendant ce temps, j’ai préparé un peu de peinture fluo dans la palette. Quand Zélie a terminé avec ses traits, elle a fait les boutons de fleurs avec les empreintes de son doigt. La peinture au doigt, ça elle maîtrise depuis longtemps donc je l’ai laissée faire.

Et voilà un joli champ de fleurs. En vrai, les couleurs sont encore plus éclatantes, mais difficile de les retranscrire avec le temps pourri qu’on se coltine en ce moment ^^ 

Puis nous sommes passées à la réalisation de nos abeilles. Pour cela je me suis inspirée d’une image que j’avais croisée il y a quelques temps sur Pinterest. 

Cette fois-ci on a utilisé de la peinture (jaune et noire) (normal quoi pour une abeille), une boite à n’oeufs (comme dirait Zélie), des fils chenille et des n’yeux (bis) 

J’ai commencé par découper le carton à oeufs de manière à ne garder que deux alvéoles attachées. 

J’en ai fait deux parce que moi aussi j’avais très envie de faire de la peinture ahah. 

La suite, je suis certaine que vous la connaissez. Au pinceau, nous avons peint entièrement les alvéoles en jaune. Pas l’intérieur, mais uniquement l’extérieur. Puis quand la peinture fut sèche, au pinceau plus fin nous avons réalisé les rayures noires de l’abeille.

J’ai ensuite pris les rênes des opérations, parce que je ne me voyais pas demander à Zélie d’utiliser la pointe des ciseaux ainsi que la glue ^^ 

Donc avec la pointe des ciseaux, j’ai fait deux petits trous sur le dessus de l’abeille, puis j’ai glissé deux petits morceaux de chenilles sur lesquels j’avais pris soin de mettre un point de colle. Voilà les antennes. 

J’ai ensuite tournicoté le fil chenille blanc de manière à obtenir une paire d’ailes que j’ai fixée entre les deux alvéoles, toujours au moyen de la glue

Et enfin, j’ai collé sur le devant de l’abeille, sous les antennes, les eux mobiles. J’ai volontairement choisi deux yeux de taille différente pour donner à nos abeilles un air débile ahuri qui nous fait beaucoup rire.

Et voilà donc nos abeilles, prêtes à aller butiner le champ de fleurs afin de nous produire du bon miel !!! 

Pas de difficultés particulières pour cette réalisation, en revanche, Zélie a pu utiliser de nouveaux matériels comme les pastels à l’huile qui offrent un rendu beaucoup plus joli que les simples crayons gras, mais aussi du matériel qu’elle ne voit pas souvent, notamment le fil chenille qu’elle a apprécié manipuler à sa guise et détourner du matériel de récupération comme les boites d’oeufs. 

Et chez vous quel est l’animal préféré de vos enfants ? 

Âge de Zélie au moment de l’activité : 3 ans et 4 mois

5 Comments on “L’art est un jeu d’enfant #18 : votre animal préféré

  1. Je n’avais même pas vu que vous aviez réalisé le fond avant que tu ne l’explique ! Quelle nouille ahah
    En tout cas, j’aime beaucoup ton idée du champ de fleurs, qui est beaucoup trop joli, et des n’abeilles touts mignonnes. Je suis fan aussi des yeux bancales 😉

    1. Ah bah au moins ça laisse un peu de surprise ahah !
      Merci beaucoup ! Comme je t’ai dit pour la jolie peinture de ta Choupette j’aime beaucoup les réalisations sur fond noir, ça fait toujours un bel effet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *