apprendre en s'amusant, littérature jeunesse

La pluie et le Beau temps + La roue des nuages {tuto +printable offert}

Dans la pédagogie Charlotte Mason, apprendre grâce à sa propre expérience est très important car cela permet d’ancrer plus durablement les connaissances acquises, que si elles avaient été apprises assis sur une chaise.

C’est pour cette raison que j’ai profité de l’intérêt de Zélie pour la météorologie afin de lui créer un petit outil qui l’accompagne quotidiennement : une roue des nuages.

Alors Kesako une roue des nuages ? Eh bien je vais vous expliquer ça un peu plus bas, bande d’impatients ! Pour commencer, je vais d’abord vous présenter le livre qui m’a donné l’idée de créer cette fameuse roue.

Offert cet été par les Editions du Ricochet, j’ai mis du temps à vous le présenter parce que ce livre est tellement riche que je voulais tout d’abord bien l’exploiter avec Zélie.

avoir la tête dans les nuages, se plaindre d’un froid de canard, partir à la vitesse de l’éclair… la météo se glisse dans nos conversations mais c’est aussi une science

Au fil des pages, le lecteur en apprend beaucoup sur le fonctionnement de la météorologie, les différentes masses d’air, les pressions, le vent et les catastrophes qu’il peut engendrer quand il devient très puissant, la neige, l’orage, l’arc-en-ciel, mais aussi le travail des météorologues, les différents climats sur notre planète et tout au long de l’histoire …

C’est un ouvrage très complet. Ce qui me plait dans ces livres, comme à chaque fois dans les albums parus aux Editions du Ricochet, c’est que nous sommes devant un ouvrage à la fois documentaire de par les informations traités et le vocabulaire utilisé, mais aussi une jolie histoire avec des textes très poétiques et un ton accessible aux plus jeunes.

Et puis, comme pour les autres livres, on ne peut pas rester de marbre devant les illustrations toujours très jolies. Ici il y a une « trame », un ballon dirigeable que l’on suit au fil des pages, c’est très ingénieux.

Et voici la page qui a fait germer dans ma petite caboche, l’idée d’une roue des nuages

Pour tout vous dire, si j’ai eu envie de réaliser ce petit outil pour Zélie c’est que ma puce est persuadée que dès qu’il pleut, il va y avoir de l’orage. Et elle a une peur bleue de l’orage (et des feux d’artifice aussi, mais c’est une autre histoire). Du coup, dès qu’il pleut très fort, elle est très vite paniquée, qu’on soit dans la maison ou dans la voiture, en train de se promener ou à l’école…

J’avais beau lui dire que l’orage n’est pas systématique par temps de pluie, rien à faire, elle pleurait.

L’idée c’était donc de lui montrer qu’il existe plein de types de nuages. Dix pour être exacte !

Les nuages sont classés selon leur hauteur dans le ciel : ceux avec le préfixe cirr- signifie qu’ils sont très hauts (8 à 12 km d’altitude), les alto- sont à hauteur moyenne (2 à 8 km quand même hein ^^) et les nuages de basse altitude sont ceux avec le préfixe strat-.

Enfin, il y a les nuages avec le préfixe cumul- : ceux-là sont synonymes de temps instable.

Voici donc les 10 types de nuages :

– les cirrus, très hauts dans le ciel qui ressemblent à des traînées de poussière. Ceux-là annoncent du beau temps (sauf s’ils sont très condensés).

Cirrus

– les cirrocumulus, comme des petits moutons les uns à côté des autres. Pas de pluie à l’horizon, ouf !

Résultat de recherche d'images pour

– les cirrostratus qui forment un espèce de voile dans le ciel. ça veut dire que le temps va changer d’ici 1 ou 2 jours. Mais pour le moment, il fait beau

Résultat de recherche d'images pour

– les altocumulus ressemblent un peu aux cirrocumulus, mais à la différence de ceux-ci, ils sont un peu plus chargés. Pas de pluie mais un temps un peu plus nuageux, en général, ils signifient que le temps va changer très prochainement

Résultat de recherche d'images pour

– les altostratus eux, forment une grande nappe souvent grisâtre dans le ciel. ils annoncent une pluie fine en été et de la neige en hiver

Résultat de recherche d'images pour

– les stratocumulus sont de gros nuages blancs et parfois gris, les nuages caractéristiques du ciel hivernal. Ils ressemblent aux altocumulus, sauf qu’ils sont beaucoup plus bas. Ils signifient un temps bien couvert, mais pas de précipitations

Image associée

– les stratus c’est cet espèce de brouillard tout gris et très humide, le genre de brouillard qui ne donne pas envie de mettre son nez dehors. Pourtant, pas de pluie à l’horizon

Résultat de recherche d'images pour

– les cumulus ce sont de gros nuages blancs. Mais il ne faut pas se fier à leurs apparences, parce qu’ils sont annonciateurs de beau temps

Résultat de recherche d'images pour

– les nimbostratus ce sont de gros nuages gris. Ceux-là, on ne les aime pas à moins d’être agriculteurs ^^ s’ils sont dans le ciel, ça veut dire qu’on aura droit à de la pluie ou de la neige pendant plusieurs jours

Résultat de recherche d'images pour

– enfin, il nous reste les cumulonimbus, ces énormes nuages qui se forment assez bas et qui pourtant atteignent plusieurs kilomètres de hauteur, souvent ils ont une forme d’enclume ! En général, n’espérez pas avoir du beau temps quand ils sont là. Ce sont aussi les ennemis jurés de Zélie puisqu’il s’agit des seuls nuages capables de provoquer des orages

Résultat de recherche d'images pour

Voilà donc pour ce cours magistral sur les nuages. ça me semblait important de vous raconter tout ça, parce que si vous envisagez de créer la roue des nuages, va falloir vous préparer à répondre à la batterie de questions qui émanera de l’esprit de vos loulous ^^

Allez, passons maintenant à la réalisation de la roue en elle-même.

Elle est composée de trois éléments : le cercle inférieur, c’est à dire celui sur lequel vous trouverez les différents types de nuages, leur nom et la météo associée, le cercle supérieur avec son arc bleu, sa partie transparente et la jolie flèche rouge, et enfin l’attache parisienne pour relier le tout.

1/ j’ai commencé par créer le cercle inférieur avec les nuages. Une fois que je suis arrivée au résultat escompté (c’est à dire après plusieurs jours de bidouillage, de râlage, et de noms d’oiseaux), je l’ai imprimé sur une feuille A4, plastifié et découpé.

2/ dans la feuille bleue, j’ai ensuite dessiné un arc de manière à ce qu’il recouvre tous les noms des nuages, sauf une case. Dans une feuille rouge, j’ai découpé une flèche. Puis j’ai placé le tout dans une feuille plastique en m’aidant du cercle des nuages posé en dessous de manière à savoir où positionner ma flèche (histoire qu’elle soit bien au centre). J’ai ensuite plastifié le tout et découpé le tour

J’ai superposé mes deux cercles et j’ai fait un petit trou au centre pour passer l’attache parisienne.

Et voilà la bête !

Le principe de cette roue est plutôt simple : il suffit de positionner la flèche sur les nuages que nous observons dehors. Si l’enfant est lecteur (et intéressé par la question) il pourra lire le nom du nuage. Et dans tous les cas, grâce au pictogramme, il saura dire quel est le temps prévu (et pour les mauvaises langues, voilà donc la preuve en photo qu’il fait beau dans le Nord!).

Bon, on est d’accord, mon document n’est pas parfait, et je suis la première que ça énerve (c’est ma maniaquerie qui parle^^).

Cependant, cette roue aide beaucoup ma puce qui ne s’inquiète plus autant dès que la pluie commence à tomber.

Si vous voulez reproduire cette roue, deux options s’offrent à vous :

1/ vous êtes courageux, meilleur que moi en informatique (c’est pas difficile) ou tout simplement borné (c’est une belle qualité, je le suis également) et vous vous débrouillez pour créer votre document à vous. Dans ce cas je vous souhaite bien du courage et je suis curieuse de voir le résultat

2/ vous voulez vous contenter de ma modeste réalisation, vous êtes un peu fainéant sur les bords (ça a ses avantages, je le concède) ou opportuniste (ça permet de gagner du temps), je vous invite à télécharger la photo ci-dessous, et je vous assure que vous allez gagner un temps incroyable ! Il ne vous restera plus qu’à suivre les étapes énoncées ci-dessus, le plus gros sera fait ahah

Bon, bien évidemment, il va sans dire que si je vous mets ce document en accès libre, ça me ferait plaisir que vous me fassiez un petit signe de remerciement, mais aussi, si votre entourage est intéressé, ce serait sympa de partager l’article et pas que la photo 😉 (à bon entendeur^^)

Et sinon, je vais terminer mon article par un petit clin d’oeil à Maman Pleurote, parce que sur son blog « Les petits garçons poussent comme des champignons« , elle partage avec vous sa dernière création : une carte animée qui permet de savoir comment s’habiller selon la météo. C’est un peu sur le même principe que ma roue des nuages et c’est surtout bigrement complémentaire vous ne trouvez pas ?

7 Comments on “La pluie et le Beau temps + La roue des nuages {tuto +printable offert}

  1. Euh … C’est pas un peu compliqué tout ça pour zelie … ? Elle s’y retrouve?
    Perso ton article m’a appris pas mal de choses mais je ne sais pas si j’oserai reproduire cette roue du temps avec tous ces nuages pour Cheindel . C’est pe un peu compliqué pour elle. La roue météorologique simplifiée est toutefois quelque chose qui lui plaît beaucoup et ce d’autant plys qu’à l’école ils utilisent le même système ^^

    Annaelle

    1. Alors pas du tout. Zélie regarde les nuages dans le ciel, choisit la photo sur la roue qui y ressemble le plus, elle positionne la flèche dessus et regarde le pictogramme. Tout le reste (le nom et les caractéristiques des nuages) elle ne le demande pas, car oui elle est encore petite. Mais ça peut être super intéressant pour des enfants plus âgés

  2. Eh ben dis donc ! Sacré boulot ! BRAVO !
    Bon déjà, j’ai appris plein de choses sur les nuages hein, tu te doutes ! Bravo pour toutes ces recherches et merci pour ce partage d’informations ! Ta roue est géniale ! En te lisant au début, je me suis dit que mince, il fallait retenir tous les détails, savoir quel nuage donne ou non de la pluie, alors qu’en fait, tu as mis tout ce qui est nécessaire, la photo, le nom, et le temps à venir ! C’est génial ! On devrait tous avoir cette roue sur nos fenêtres pour anticiper le temps à venir ahah.
    Bravo en tout cas ! Et j’ai bien rigolé avec ton partage en fin d’article, je suis bornée comme toi 😉 (encore que si je pense à faire cette roue (parce qu’il est fort probable que j’oublie, en tout cas que je ne la fasse pas de suite, j’ai plein de trucs sur le feu), il est fort probable que je te pique directement la tienne. A voir 😉

    1. Je me suis vraiment amusée à faire cette roue. Quand j’étais gamine j’avais un truc en papier aussi pour repérer les nuages, mais en beaucoup plus complet (j’avais 8-9 ans). Et franchement je l’ai usé de truc. Et ça m’avait marqué puisque depuis que Zélie s’intéresse à la météo, je n’arrêtais pas d’y penser ! Et si tu veux, je peux te la faire la roue, et la glisser dans le carton

      1. Ne t’embête pas, il est déjà bien assez rempli 😉 Je ne pense pas aborder le sujet tout de suite, elle s’intéresse plus au soleil, à la nuit, à la Terre qui tourne en un certain temps 😉 Ca viendra plus tard surement

  3. WAAAOU trop pratique ! je suis nulle en nuage moi ! Si j’avais eu ça je serai douée ! Merci pour le clin d’oeil ! c’est vrai que ça se complète bien !
    Je viens de mettre à jour mon article avec ton lien !

    1. Ahah il n’est pas trop tard pour l’utiliser c’est cool de faire des activités qui soient complémentaires, il y a davantage dans deux têtes que dans une seule caboche ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *