L'art est un jeu d'enfant

L’art est un jeu d’enfant #21 : Et si on remplaçait notre pinceau par un objet ?

En ce 1er décembre, voici notre réalisation pour l’Art est un jeu d’enfant !

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Vous ne connaissez pas encore ? Allez je vous explique.

L’art est un jeu d’enfant, est un rendez-vous mensuel autour d’un thème précis. C’est la douce Doriane du blog Le Pays Des Merveilles qui a eu cette chouette idée. Grâce à elle, les enfants aidés de leurs parents (et non pas le contraire) réalisent une activité autour du thème défini.

Le thème de ce mois-ci est :

Et si on remplaçait notre pinceau par un objet ?

D’emblée, j’ai su vers quoi j’allais me diriger. En effet, j’étais justement en train de lire ce livre

qui présente l’histoire de la peinture depuis la préhistoire jusqu’à nos graffitis modernes. Il y a une double page sur l’art pariétal, c’est à dire l’art des premiers hommes qu’on peut observer dans les grottes telles que Lascaux, Chauvet et bien d’autres.

Aujourd’hui, si les scientifiques et les historiens se posent beaucoup de questions quant aux techniques utilisées et à la signification de ces peintures, ils sont quand même d’accord pour dire que les pinceaux, tels que nous les connaissons aujourd’hui, n’existaient pas ^^ La peinture non plus d’ailleurs.

Alors c’est décidé, Zélie et moi, on vous emmène faire un saut dans le temps, à la rencontre des hommes préhistoriques et de leur art pariétal !!!

Pour se mettre dans l’ambiance, on a lu quelques livres.

Celui présenté ci-dessus tout d’abord. Enfin, moi je l’ai dévoré en une soirée, en ce qui concerne Zélie on s’est concentré que sur la page qui présente l’art pariétal

Puis quelques ouvrages de littérature de jeunesse

– Mè keskeussè keu sa ? Bon ce livre n’a rien de pédagogique, mais il a l’avantage de nous faire beaucoup rire ! C’est l’histoire de Koko et Kiki, qui trouvent un jour un « truc » dans leur grotte. ça ressemble fortement à un bébé, mais voilà ils ne savent pas ce que c’est un bébé… C’est assurément le livre de notre bibliothèque que je préfère ! Si vous voulez en savoir plus, je l’avais présenté dans cet article –>

– Cropetite : ici on suit une petite fille cro-magnon qui est trop petite pour aider les femmes de son village à fabriquer les galettes. Alors elle les imite avec l’argile et crée un bébé de terre. C’est le début des créations en terre cuite. Une histoire romancée mais très mignonne sur les découvertes de l’époque qui se faisaient souvent « par erreur »

– La grotte des animaux qui dansent : ce livre a été édité afin de présenter la grotte Chauvet. C’est l’histoire d’un jeune homme de cro-magnon, « handicapé » qui ne participe pas à la vie de la tribu mais qui préfère partir en secret toute la journée. Un jour, sa petite soeur le suit et elle découvre que son frère dessine dans les grottes. Alors elle en informe ses parents et le reste de la tribu et tout le monde s’émerveille des réalisations de l’artiste.

Je me suis donc intéressée à l’art pariétal d’un peu plus près et j’ai découvert que les hommes préhistoriques utilisaient différentes techniques : ils gravaient la roche à l’aide de pierres ou d’os, ils dessinaient avec du charbon de bois et de l’ocre et ils peignaient à l’aide de pigments. La technique qui m’a le plus questionnée c’est ce qu’on appelle « la main négative »

l’artiste posait sa main « propre » sur la roche et pulvérisait la peinture directement autour de sa main. Dans les grottes on retrouve souvent les mains négatives et beaucoup moins les mains positives, c’est à dire une empreinte de main sur la pierre.

Alors comme la technique de la main positive, on la maîtrise plutôt bien, j’ai eu envie de proposer à Zélie de réaliser une main négative.

Pour cela, nous avons commencé par fabriquer de la peinture, comme les hommes de cro-magnon.

Bon je vous annonce tout de suite, la manière de faire qu’on a suivie n’est pas celle que j’avais dans l’esprit, mais on a un peu tâtonné et il y a eu des ratés ahah, mais tant pis, on voulait peindre comme les hommes de cro-magnon, alors on va peindre comme eux !!

Matériel (plus ou moins) utilisé :

Pour faire de la peinture comme à l’époque des hommes préhistoriques, il faut de l’eau, un pigment (parce que sinon, en séchant, l’eau ne laisse aucune trace) et un liant qui permet d’agglomérer le pigment à l’eau.

On trouve des pigments de toutes sortes, issus des minéraux ou des plantes par exemple. Ici j’ai choisi le paprika qui donne une couleur orangée.

Pour le liant, les hommes préhistoriques utilisaient des fluides de toutes sortes : du sang, de l’urine, de la graisse d’animaux et j’en passe… j’ai choisi un liant « conventionnel » : le blanc d’oeuf ! Eh oui, si nous utilisons l’oeuf comme liant dans la mayonnaise, les hommes préhistoriques avaient compris le principe depuis bien longtemps, sauf qu’ils fabriquaient des peintures avec ^^

Donc j’ai séparé les éléments de l’oeuf de manière à ne garder que le blanc. Le jaune a été exploité d’une autre manière

Puis, Zélie a ajouté le pigment puis l’eau et elle a mélangé. Ensuite, elle a transvasé cette mixture dans le vaporisateur.

Un petit mot sur le vaporisateur : il faut savoir qu’à l’époque préhistorique, il n’y avait bien évidemment pas de vaporisateur. Les artistes appliquaient la peinture autour de leur main avec deux techniques différentes : soit ils crachaient la peinture directement depuis leur bouche, soit ils utilisaient une espèce de sarbacane.

J’ai proposé la première solution à Zélie, mais elle a refusé. Petite joueuse !!!

La deuxième solution me semblait compliquée à mettre en oeuvre, alors j’ai cherché une solution qui s’en approchait, le vaporisateur me semblait un bon compromis.

SAUF

Oui, sauf qu’en fait, le blanc d’oeuf a bloqué le système du vaporisateur… Il m’a fallu trouver une énième technique et j’ai dégainé un autre ustensile inconnu au bataillon cro-magnonesque (bah quoi ?) la brosse à dents ahah !!!

On a donc mis le mélange dans un ramequin pour que ce soit plus facile à appliquer !

Zélie est ensuite passée à l’étape « réalisation ».

Elle a vu sur les illustrations de tous nos livres que les hommes préhistoriques dessinaient sur les parois des grottes. Elle a reconnu quelques animaux mais aussi des personnages.

Je lui ai demandé si elle voulait dessiner un rhinocéros. Elle n’a pas voulu. Un ours non plus. Alors elle a dessiné un chasseur !!!

Dans ma tête je voyais un dessin au fusain. Seulement impossible de remettre la main sur les miens. Le sort s’est acharné sur moi. En fait ce n’est pas que le sort s’acharne sur moi, c’est juste que je réfléchis en même temps que j’agis ^^ Alors j’ai donné à Zélie un pastel à l’huile noir.

Zélie a ensuite réalisé sa main négative. Pour cela rien de plus simple. On pose sa main sur sa feuille. On choisit la main avec laquelle on ne dessine pas, c’est mieux ! Puis, avec l’autre main, on trempe les poils de la brosse à dents dans la peinture et avec l’ongle du pouce (de la même main, puisque l’autre est toujours sur la feuille et ne bouge pas de là) on gratte les poils de la brosse, vers soi. Si vous voulez savoir ce que ça donne si on gratte dans l’autre sens, je vous invite à essayer !!!

Une fois qu’on a appliqué assez de peinture, on enlève la main, on file se laver les mains et on admire le résultat !!!

Et voilà donc une jolie oeuvre d’art à la manière des hommes préhistoriques ! La règle a été respectée : aucun pinceau n’a été utilisé et maltraité pendant cette expérience en revanche, je crois bien que notre vaporisateur a rendu l’âme (et le deuxième que j’ai utilisé, aussi… oui, il me faut un certain temps pour comprendre mes conneries)

Grâce à cette activité, nous avons appris plein de choses concernant l’art pariétal. De mon côté, j’ai tellement été passionnée par le sujet que j’ai lu tout un tas de trucs absolument très intéressants.

Voici quelques liens si vous voulez approfondir la question :

http://www.hugolescargot.com/activites/34460-apprends-a-peindre-comme-les-hommes-prehistoriques/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Main_négative

http://wiki.scienceamusante.net/index.php?title=Fabrication_de_peintures_rupestres

Et enfin, un livre que j’ai dévoré, une histoire romancée écrite comme une enquête scientifique absolument passionnante : la plus vieille énigme de l’humanité !

Résultat de recherche d'images pour

12 Comments on “L’art est un jeu d’enfant #21 : Et si on remplaçait notre pinceau par un objet ?

  1. Encore une fois, votre participation est très intéressante! La préhistoire est vraiment une période de l’histoire fascinante. Et j’adore l’idée de la présenter à ta fille sous l’angle de l’art. Honnêtement, pour le refus de peindre en crachant la peinture, je la comprends… 😉 Merci pour la sélection de livres ! Et bravo pour cette activité!

    1. Merci pour tous ces compliments ! On s’est bien amusées ! Si elle avait accepté de cracher la peinture il aurait fallu que je trouve une technique pour ne pas en mettre partout ahah !

  2. Quelle belle idée d’associer ce thème à celui de la préhistoire. J’ai lu ce livre il y a quelques jours, j’ai présenté quelques pages à mes puces, je me suis arrêtée assez longuement sur cette page… et je n’ai même pas pensé à faire une activité. J’aime beaucoup ce que tu as proposé à Zélie, comme chaque mois, c’est très ludique. Bravo à toi pour l’idée et bravo à ta puce pour la réalisation 🙂
    Merci d’avoir été, une nouvelle fois, au rendez-vous.
    Les votes sont ouverts sur la page Facebook pour le choix du prochain thème 😉
    À très vite.

  3. Je trouve ton idée géniale ! Je n’aurais jamais pensé à fabriquer la peinture comme les hommes préhistoriques. Tu as mené ton projet de bout en bout, trouvant toujours une solution, bravo ! Et le résultat est très sympa : la main négative est très jolie.

    1. Heureusement que j’ai de l’imagination pour combler mon manque d’organisation surtout merci pour ton commentaire on s’est vraiment amusées !

  4. C’est encore super complet tout ça… j’ai appris pleins de trucs, comme le fait qu’ils crachaient la peinture. Sinon, je suis comme toi, j’ai les idées qui fusent pendant les activités et elles vont parfois plus vite que moi ou les loulous… J’aime beaucoup le résultat en tout cas. et le fait que vous avez essayé de coller au plus proche des techniques de l’époque !

    Virginie

    1. J’aime bien donner une dimension pédagogique à nos activités et en général on essaie d’aller au bout (même si on n’avait pas de fusain, et que Zélie n’a pas voulu cracher la peinture )

  5. Tu es une vraie bibliothèque municipale ! Tu as des livres sur tous les sujets, c’est juste fou ! Je t’envie tellement !!
    Et euh, je ne savais pas que les chats mangeaient/léchaient les jaunes d’oeuf ahah (et beurk un peu aussi quand même, parce que cru…^^)
    Bon et sinon, pour l’activité, encore un bel article ! Je t’avoue qu’en voyant tes photos sur Insta, je me demandais bien comment tu avais pu présenter l’activité, et je ne me suis pas doutée une seule seconde que tu aurais fait faire à Zélie la peinture. Ce que je trouve absolument génial !! Son chasseur est super, ainsi que son empreinte. Une très belle idée, bravo !
    (et RIP aux vapos =D)

    1. Les chats ADORENT les oeufs ! Blanc et jaunes, crus ou cuits ^^
      En fait on a beaucoup trop de livres dans notre bibliothèque mais ça permet de balayer un grand nombre de sujets il faut dire aussi que j’ai commencé notre collection bien avant l’arrivée des enfants ^^
      J’ai bien aimé l’idée d’aller au bout de la chose. Au départ j’ai cherché une idée de « truc » qui soit comestible pour pouvoir faire la main négative. Ensuite j’ai un peu réfléchi et je me suis dit que les hommes de cro-magnon devaient certainement utiliser de la « peinture » comestible. En tout cas je l’espère pour eux ^^ mais comme Zélie n’a pas voulu utiliser la bouche, ben il a fallu trouver une autre solution ahah
      Moi il me fait bien marrer son chasseur on dirait qu’il a trop mangé ^^ merci pour tous ces compliments en tous cas (et hier quand j’ai sorti le paprika pour faire la pâte à sel, elle s’est souvenue qu’on l’avait utilisé pour notre peinture ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *