apprendre en s'amusant, découvertes sensorielles

Exploitation d’album – A trois on a moins froid

Hier, à l’occasion du rendez-vous Chut, les enfants lisent que j’aime beaucoup, je vous ai parlé d’un ouvrage présente sur notre table de l’hiver.

Si vous voulez lire ma présentation, c’est ici que ça se passe. Et si vous voulez en savoir plus sur notre table de l’hiver, je vous invite à vous rendre ici.

Afin que notre table de l’hiver, et tout ce qui gravite autour, aient un véritable intérêt pour Zélie et Malo, j’ai voulu notamment exploiter au maximum les ouvrages présents sur la thématique de l’hiver.

On a ouvert le bal avec celui-ci donc. 

Je savais que je ne prenais pas de risque avec ce livre, qu’il allait plaire aux enfants, surtout à Zélie, ma petite fan des animaux. 

Nous l’avons lu plusieurs fois depuis que la table des saisons est installée. Et puis une fois, je lui ai expliqué qu’il fallait bien écouter l’histoire, parce qu’ensuite, nous allions faire des activités autour du livre. 

Forcément Zélie a été emballée. Le mot activité fait toujours mouche chez elle ^^ 

J’ai proposé à ma puce trois choses : 

1/ les images séquentielles de l’histoire. 

C’est la première fois que je lui propose ce genre d’activité. Le but est très simple : il s’agit de remettre dans l’ordre de l’histoire, les images posées devant elle. 

De prime abord, alors que je lui avais expliqué le principe, j’ai senti ma puce assez perdue. Alors, avant toute chose, je lui ai demandé de me raconter l’histoire. Au fur et à mesure de son récit, elle a compris la consigne puisqu’elle me montrait les images qui correspondaient à ce qu’elle était en train de me raconter. Une fois qu’elle ait eu fini son histoire, elle a donc classé les images selon le déroulé de l’histoire. 

Mine de rien, il s’agit là d’un exercice assez complexe qui fait appel à plusieurs compétences : la représentation mentale de l’histoire, et le repérage dans le temps. Lorsqu’on a eu fini de classer les images, j’ai invité Zélie à me raconter l’histoire en utilisant des marqueurs spatio-temporels, c’est à dire des mots qui permettent de structurer le récit : d’abord, ensuite, puis, enfin, la maison, à droite, …

Je pense que Zélie a apprécié cette petite activité, que je vais lui proposer prochainement sur un autre principe. 

En ce qui concerne les images séquentielles, elles sont directement tirées des illustrations de l’album. Si j’avais commencé à scanner tout le livre dans le but de les réaliser moi-même, j’ai vite déchanté quant à la qualité des impressions. Alors j’ai farfouillé internet et je les ai trouvées déjà toutes faites ici, et ça m’a bien arrangé 🙂

2/ plateau de discrimination sensorielle : c’est doux, ça pique. 

Dans l’histoire, le problème posé est celui des piquants du hérisson, opposé à la douceur du lapin et de l’écureuil. Je me suis alors amusée à chercher différents objets dans toute la maison afin de préparer un plateau. Le but est simple : trier ce qui pique et ce qui est doux ! 

Pour cela, j’ai réuni plein de trucs en tout genre. 

Dans la catégorie « ça pique », vous trouverez : une fourchette, un poinçon, une paire de ciseaux, un clipo, une pince à cheveux, un hérisson Schleich, un peigne, un litchi et un ustensile avec des picots pour faire de la peinture.

Dans la catégorie « c’est doux » il y a : une plume, une marionnette à doigt Père-Noël, un écureuil Schleich, un lapin Schleich aussi, une lingette lavable, un peu de coton, un ustensile pour la peinture, un chausson en laine et deux types de pompons

Bon, clairement, je n’ai pas révolutionné le monde de l’apprentissage avec ce plateau, mais parfois, les choses les plus simples sont les plus efficaces. Zélie a adoré ce petit jeu de tri, terriblement sensoriel. J’ai aimé l’entendre décrire les sensations : « le poinçon pique fort quand même ! tandis que le peigne fait moins mal » ou alors « regarde Maman comme il est doux le pompon rond ! L’autre aussi, mais avec ses poils, il me chatouille le nez. Toi aussi il te chatouille le nez ? » (me demande-t-elle en enfonçant le pompon dans la narine ahah)

Devant le succès rencontré face à ce plateau de tri, je pense bien en reproposer d’autres sur différentes thématiques. Vivement que Malo soit réceptif à ce genre d’activité, je suis certaine qu’il adhèrerait aussi. 

3/ activité créative autour du livre

La première page du livre, avant que l’histoire ne commence, représente la couverture du Hérisson Kipic. Il s’agit d’une couverture à carreaux roses et violets. 

Mon idée était alors toute trouvée : faire réaliser par Zélie cette couverture qui serait le fond de notre oeuvre, puis coller par dessus, nos trois amis, Kipic, Casse-Noisette et Touffu. 

Et il faut croire que c’était une bonne idée, car sur le site sur lequel j’avais trouvé les images séquentielles, la personne proposait le même genre d’activité. J’en ai donc profité pour télécharger les silhouettes des trois animaux (rapport à la qualité dégueu de mes scans à moi ^^) 

Rappelez-vous, Zélie est en pleine phase d’apprentissage de l’écriture. Elle passe son temps à faire des lettres partout sur son passage. Alors j’ai voulu lier l’utile à l’agréable en utilisant le graphisme pour faire la couverture. J’ai donné la consigne à Zélie : « en rose, tu fais des lignes debout. En violet, tu fais des lignes couchées »

Une fois que ce fut sec, on a continué nos apprentissages temporels.

Parce que je ne vous ai pas dit ? Zélie nous questionne environ 14685 fois dans la journée : et la maison, elle est à droite ou à gauche ? Et là, on va tourner à droite ? Ma main droite c’est celle-là ? Ma main gauche c’est celle-là ? (question posée environ 4 secondes après la précédente) 

Je lui ai donc demandé de coller le lapin au milieu, l’écureuil à sa gauche et le hérisson à sa droite. Comme sur la couverture du livre en fait. Zélie a d’abord placé les animaux dans l’ordre demandé puis les a collé à l’aide d’un bâton de colle (poke Maaademoiselle A, j’ai utilisé ton idée de génie haha) 

Et voilà donc la dernière activité terminée. 

Cette idée d’exploitation d’album, j’en suis pleinement satisfaite. Non seulement ça permet de travailler des notions qui intéressent Zélie au plus haut point, mais surtout, elle s’est pleinement appropriée l’histoire. Maintenant, elle le « lit » régulièrement à ses poupées et le choisit souvent pour qu’on le lise ensemble. 

âge de Zélie au moment de ces activités : 3 ans et 7 mois

10 Comments on “Exploitation d’album – A trois on a moins froid

  1. Ah les images séquentielles ! Ma puce en a fait à l’école ! Elle a commencé l’année dernière, en petite section, mais il me semble que c’était en fin d’année. Et avec un peu moins d’images ahah. Mais c’est vrai que le principe est hyper sympa ! Il faut juste avoir une bonne qualité d’images quoi 😉
    J’adore sa réaction avec le poinçon ! Et je comprends mieux ta photo Instagram du coup 😉
    Enfin, l’oeuvre est très jolie ! Tu me donnes quelques idées pour exploiter nos livres, il faut que je vois avec le(s)quel(s) je souhaiterai travailler 🙂

  2. Je trouve cela très chouette de proposer des activités en lien avec les albums lus, comme on peut le faire à l’école (je suis enseignante, donc je pratique régulièrement ce type de choses, mais je ne pense jamais à le faire avec mes enfants…).

    J’avais proposé le tri doux/piquant à mon petit garçon qui avait adoré ! La réalisation créative est très sympa !

    Merci pour toutes ces idées !
    Bonne soirée !

    Laurène

    1. Ohhh tu fais le plus beau métier du monde
      J’aime beaucoup me baser sur un (ou plusieurs) livre lors des apprentissages, des activités ou des moments créatifs, comme je le fais assez souvent pour « l’art est un jeu d’enfant ». D’une part ça permet d’aller au bout de la lecture et d’autre part, les livres sont d’une richesse incroyable, même des histoires comme celles-ci. On apprend tellement de choses en lisant.
      Pour ma part je n’avais pas encore proposé de plateau de tri comme celui là. Mais en fait c’est super intéressant.
      Merci pour ton message en tout cas.
      Belle soirée également

    1. Il te suffit de cliquer sur le mot « ici » en gris dans le paragraphe traitant des images séquentielles justement (à la toute fin)

  3. Voilà un album qui aura été bien exploité ! Je trouve génial d’exploiter à fond un album comme ça. Comme tu dis, ça permet à l’enfant de bien comprendre l’histoire et de vraiment se l’approprier. En plus, tu as toujours des bonnes idées. Je suis fan du plateau de tri ! C’est tout simple à mettre en place, mais les enfants adorent ce genre d’activités. Je vais rapidement te piquer l’idée je pense ! Et me mettre en quête de ce livre qui a l’air si mignon…

    1. Ravie que ça te plaise ! Je t’en prie, « pique » toutes les idées que tu veux, c’est fait pour ! Et le livre devrait se trouver assez facilement. Il ne coûte pas très cher en plus

    1. Je n’avais pas encore testé avec Zélie et en fait elle a bien accroché ! Elle a de la chance ta puce d’avoir une maman comme toi, qui lui propose plein d’activités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *