apprendre en s'amusant

Exploitation d’album – Devine qui fait quoi

Sur notre table de l’hiver, il y a deux ouvrages tout à fait intéressants : 

   Résultat de recherche d'images pour "livre jour de neige"

Il s’agit de deux livres sans texte. Si au premier abord cela peut paraître assez déstabilisant, petit-à-petit, quand on les apprivoise, il deviennent vraiment chouettes. 

En effet, cela permet à chacun de raconter l’histoire telle que nous l’imaginons, en fonction de notre sensibilité, de nos goûts, de nos connaissances. Ainsi, lorsque nous « lisons » ces livres avec Zélie, elle voit des détails qui ne m’ont pas sautés aux yeux et vice-versa. C’est vraiment une expérience très intéressante, je vous conseille vraiment d’essayer au moins une fois la lecture d’un livre sans texte. 

Aujourd’hui, je vous propose qu’on se penche ensemble sur l’un d’entre eux : Devine qui fait quoi. Au fil des pages, on suit le cheminement d’un petit garçon et de son chien au cours de la journée, ainsi que des protagonistes qu’ils vont rencontrer au fil des pages. Mis à part à la dernière page, on ne voit ni le garçon, ni le chien. Uniquement leurs empreintes. Les autres animaux qu’ils vont croiser sont illustrés, mais ne sont pas les éléments principaux. En fait, l’oeil est tout de suite attiré vers leurs empreintes. 

Ce qui est aussi intéressant c’est que les empreintes du petit garçon par exemple, changent en fonction de ce qu’il porte (ou pas) aux pieds : l’empreinte sera différente selon qu’il soit nu-pied, en chaussons ou en bottes. 

Comme je vous l’ai dit, l’histoire peut-être racontée de différentes manières en fonction du narrateur, alors il est difficile de vous en faire un résumé. Globalement, on suit le parcours d’un petit garçon qui se lève, se lave, prend son petit déjeuner et file dehors avec son chien. C’est l’hiver, le sol est recouvert de neige alors les empreintes sont bien visibles. L’enfant ouvre le portail pour sortir et le referme derrière lui. Il arrache un peu d’herbe pour le donner au cheval, puis il prend une planche et la pose au dessus du ruisseau pour en faire un pont. Il porte son chien pour passer le ruisseau, le repose par terre et arrache une branche à l’arbre pour la transformer en « canne ». Il repasse par dessus le ruisseau un peu plus loin. Le chien le suit et fait pipi contre un bosquet. Un peu plus loin le garçonnet rencontre son papa qui ramasse du bois pour la cheminée. Il lui donne un coup de main puis ensemble, ils retournent à la maison pour vider la brouette. Il rentre ensuite chez lui, prend son goûter et avec son chien va jouer dans sa chambre. 

Zélie et moi avons commencé par « lire » le livre. Nous avons observé ensemble tous les détails et avons essayé d’apporter des explications à ce que nous avions vu.

J’ai ensuite proposé des petites cartes avec les actions du chien et du petit garçon. En effet, au début et à la fin du livre, il y a des esquisses qui représentent les deux principaux protagonistes. Je les ai scannées, imprimées et plastifiées (comme ça, ça servira aussi pour Malo dans quelques années) puis je les ai disposées devant ma puce. 

Nous avons repris le livre dès le début et j’ai expliqué à Zélie que nous allions associer les petites cartes avec les actions « invisibles » de l’histoire. Je lui ai montré le principe pour les premières et ensuite, elle a vite compris l’activité. 

Cela lui a permis notamment de comprendre certaines actions du livre, qu’elle avait du mal à s’imaginer. 

Si vous voulez utiliser ces petites cartes pour les associer au livre, vous pouvez les télécharger ici

Il n’y a pas toutes les esquisses représentées au début et en fin de livre, mais c’est largement suffisant pour capter l’attention des enfants. 

Cette petite activité toute simple permet de proposer un petit exercice très intéressant pour développer le langage et le vocabulaire, mais également la capacité d’observation de nos petits.

 

A la suite de cette petite activité qui a beaucoup plu à Zélie, j’ai dégainé les cartes sur les empreintes des animaux que je vous ai présenté récemment ici. J’avais pris le soin de séparer les quatre types de cartes du fichier et j’ai donné à Zélie le paquet des animaux en lui demandant de sélectionner les animaux présents dans le livre. Elle a donc feuilleté pour la troisième fois l’ouvrage et a mis de côté le chien bien entendu, mais aussi le cheval, l’oiseau, le canard et le lièvre.

Je lui ai ensuite donné le paquet des illustrations d’empreintes (celles qui sont noires) et toujours à l’aide du livre, elle a associé les bonnes empreintes aux animaux sur la table.

Enfin, je lui ai donné le paquet des photos des empreintes et re-belote, Zélie a associé les photos aux animaux. 

Et je dois dire que Zélie m’a bluffée. Si la recherche des illustrations en noir a été relativement simple, étant donné qu’elles sont identiques à celles du livre, j’ai été surprise de voir avec quelle aisance ma puce observait les photos des empreintes et analysait les dessins déjà sur la table. Elle était concentrée sur son activité, se parlait à elle-même, comptait le nombre de griffes … c’était un régal de l’observer ! 

Et quand il s’agit d’animaux, Zélie est insatiable. Elle m’a demandé encore une activité ^^ On a donc étalé les dessins noirs des empreintes sur la table et elle les a associés avec les photos. Un peu comme l’exercice précédent, mais avec non pas 5 cartes, mais 16 ! Cela a été un peu plus complexe pour elle, certaines empreintes se ressemblent fortement. Mais à l’aide de discussions, d’explications, elle a vite compris et a réussi ce petit défi avec brio. 

Il y a aussi un quatrième type de cartes mais nous n’avons pas eu l’occasion de bien les exploiter, mais néanmoins, je vous explique ce que j’ai imaginé lorsque j’ai créé ces cartes. 

Il s’agit d’un petit jeu d’observation à l’aide d’une loupe. Dans une pièce, sont étalés les dessins noirs en tout petit format. Une loupe est posée à côté. 

Dans une autre pièce, il y a les mêmes cartes, grand modèle. Le but est d’observer l’une de ces cartes, puis de partir à la recherche de son petit format dans l’autre pièce à l’aide de la loupe. 

Cela requiert une bonne capacité d’observation, mais aussi de la mémoire. 

Pour que ce ne soit pas trop complexe, cette petite activité peut se faire avec que quelques cartes pour commencer, puis augmenter la difficulté en augmentant le nombre de cartes ou bien en sélectionnant des empreintes qui se ressemblent. 

J’ai hâte de tester ce petit jeu avec ma puce. 

J’espère que cela vous a plu, d’ici quelques jours, je vous montrerai l’oeuvre d’art réalisée par Zélie autour de ce livre 🙂

11 Comments on “Exploitation d’album – Devine qui fait quoi

  1. Je sais que c’est un commentaire que je laisse souvent, mais : waouuuuuuh !!! Quelle superbe exploitation d’album!! Je trouve ces idées absolument géniales. Vous avez dû passer un super moment toutes les deux autour de ce livre.

    1. Merci ❤️c’est vraiment une activité que j’apprécie beaucoup, d’exploiter les livres. On a passé un chouette moment. Vivement le prochain

  2. Je suis fan fan fan de ce que tu as fais… j’ai acheté le livre et les enfants en sont fous. C’est vrai qu’ils ont repéré des détails que je n’avais pas vus (genre le pipi du chien !!)… J’adore l’idée des cartes à associer aux pages pour aider à la visualisation de ce qui se passe. J’ai déjà imprimé et plastifié tes cartes empreintes ! Elles sont tops ! Je vais vote faire les cartes de l’histoire !

    Merci beaucoup pour toutes ces idées. Par contre, je n’ai pas trouvé Jour de Neige !
    Bises
    Virginie

    1. Merci beaucoup ❤️ ahah oui le pipi du chien ^^ Zélie aussi l’a vu tout de suite aussi ! C’est vraiment un livre intéressant. Pour « Jour de Neige » je viens de regarder et en effet il n’est plus disponible. Je l’avais pourtant acheté l’an dernier… As-tu regardé sur le bon coin ?

  3. C’est un album que j’adore et que je trouve très riche. Et ton exploitation est géniale !J’aime beaucoup l’idée de replacer les images des personnages dans le livre. Et du coup, je vais pouvoir utiliser les cartes empreintes 😉

    Merci beaucoup !

    Laurène

  4. Ces livres ont l’air vraiment supers! J’avais écrit un article sur mon blog sur 7 façons de raconter des histoires autrement et j’avais l’impression d’avoir déjà pas mal fait le tour, mais je pense que je vais te piquer l’idee Des albums sans textes pour venir agrémenter l’article!!! En fait je crois qu’il y a bien plus que 7 façons de raconter des histoires et je pense que je vais continuer d’en decouvrir!!! Encore merci pour l’idee!

    1. oh je vais aller lire ton article tout prochainement, ça m’intéresse beaucoup tiens ! Les albums sans texte sont vraiment intéressant, mais il ne faut pas avoir peur de les « raconter » aux enfants

  5. J’avais aussi envie de faire quelque chose autour de ce livre, mais je ne pense finalement pas, « pas le temps », ça sera pour l’année prochaine 😉
    J’aime beaucoup tes idées en tout cas, surtout d’avoir repris les images du début ! Une chouette exploitation ! Bravo !

    1. Merci beaucoup ! J’ai été aussi prise par le temps, parce qu’il y a d’autres albums que j’aurais aimé exploiter, mais pas eu le temps non plus. Merci pour tes compliments

  6. C’est génial ! D’abord le livre sans histoire c’est chouette ça laisse place à l’imagination. Ensuite bravo, tu te décarcasses chaque fois pour faire des trucs super avec tes enfants. Imprimer les dessins, les plastifier… Ca fait une chouette activité supplémentaire. Je n’y aurais pas pensé ! bravo 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *