éducation bienveillante

Remplir leur réservoir affectif … et le nôtre !

Parmi tous les concepts proposés dans l’éducation bienveillante, celui du réservoir affectif est sans aucun doute celui qui me parle le plus. 

Tel un véhicule qui ne peut pas se déplacer sans son carburant, notre corps et notre coeur fonctionne mieux lorsque nous sommes chargés à bloc de notre carburant affectif : l’amour !  On peut dire que notre réservoir est situé dans notre coeur et il a besoin d’être rechargé souvent. Très souvent.  

Image associée

Parce qu’il se vide à vitesse grand V : lorsqu’on a faim par exemple, ou bien qu’on est fatigué. Le réservoir se vide à cause du stress, ou d’une séparation douloureuse (qu’elle soit temporaire ou définitive). Il se vide aussi lorsqu’on est blessé, physiquement ou psychologiquement … 

Lorsque notre réservoir affectif est vide, alors on a tendance à être plus sensible, plus irritable. En gros, on va tenter par tous les moyens d’obtenir l’attention et l’affection dont on a besoin pour remplir notre réservoir, même si les manières qu’on utilise ne sont pas toujours les bonnes. 

Chez l’enfant c’est la même chose. 

Et le rôle des parents, c’est de remplir le réservoir affectif de leurs enfants afin qu’ils grandissent et puisse s’épanouir le plus naturellement possible. 

Bébé, Main, Enfant En Bas Âge, Enfant

D’après Ross CAMPBELL, un professeur en pédiatrie dans une fac de médecine aux Etats-Unis, il existe 5 langages d’amour et donc autant de carburants différents nécessaires au réservoir affectif. Avant l’âge de 5 ans, les enfants ont besoin de ces 5 carburants. A partir de 5 ans, ils en préfèrent un, mais ils ont tout autant besoin des quatre autres.

Mais quels sont-il ces 5 langages de l’amour ? 

  • Le toucher : les câlins, les caresses, les massages, des chatouilles, des bisous …
  • les mots valorisants : du respect mutuel (envers les adultes mais également envers les enfants), des compliments, des excuses, des mots gentils, des mots positifs, je t’aime, des émotions accueillies et reconnues, de la communication non violente …
  • les moments de qualité en pleine conscience : des instants de jeux de société, des histoires lues ou racontées, des repas pris en famille, des apprentissages informels, des temps exclusifs pour chacun des enfants, des sorties et des balades, des rires, des chansons ensemble …
  • le soutien et les services : les tâches quotidiennes faites ensemble et sous forme de jeux, des conflits résolus grâce à la médiation, des encouragements …
  • les petits cadeaux :des petits mots gentils, des surprises…

Ces cinq langages d’amour qui remplissent nos réservoirs affectifs ont un rôle bien plus important qu’on ne pourrait l’imaginer car c’est grâce à eux que nos enfants se sentent non seulement heureux mais aussi écoutés, compris et aimés inconditionnellement.

À Bientôt, Réunion, Rencontre, La Joie

Avoir un réservoir affectif plein en toute occasion va permettre un développement psychique harmonieux puisqu’un enfant dont les émotions ou les besoins auront été pris en considération aura tout naturellement un comportement bienveillant envers lui-même et surtout vis à vis des autres : il se sentira utile, à l’aise en toute occasion, capable d’accueillir et de respecter les besoins des autres et enfin libre d’être lui-même ! 

Remplir le réservoir affectif de son enfant n’est pas toujours chose aisée car il y a autant de types de réservoirs qu’il y a d’individus sur Terre. Ce qui signifie que la recherche « d’égalité » de traitement entre les enfants d’une même fratrie n’est pas la bonne solution. En effet, l’aîné qui réclame 3, 4 ou même 5 histoires le soir ne le fait pas pour retarder l’heure du coucher mais parce qu’il a besoin du langage « moment de qualité en pleine conscience » pour recharger son réservoir affectif. Le plus jeune, qui réclame des câlins à longueur de journée, n’est pas un pot de colle, mais le langage « toucher » est celui qui lui correspond le mieux. 

Enfant, Amusement, Famille, Amour, Jouer

Il est donc important, afin de respecter les individualités de chacun, d’écouter ce que l’enfant dit ou demande, même si, bien entendu, ils ne le formulent pas toujours clairement ^^ Mais après tout, les adultes non plus ne le font pas. Parfois, un parent va se plaindre de sa journée de travail qui a été horrible, ou bien des grèves de train qui ont engendré du stress. Un autre adulte bougonnera ou bien aura tendance à « piquer » les autres (ça c’est mon cas, quand je suis de mauvaise humeur, j’ai tendance à chatouiller verbalement les autres, à lancer des piques ahah). 

Voici quelques pistes intéressantes à suivre afin de pouvoir identifier comment remplir le réservoir affectif de nos enfants mais aussi des autres personnes qui nous entourent. 

  • observer : comment l’enfant manifeste l’amour qu’il a pour ses parents, Comment nos amis nous montrent leur affection. Souvent, les individus ont tendance à utiliser le langage qu’ils apprécient recevoir. Prenons l’exemple de Zélie (qui aura 4 ans prochainement). Ma puce a tendance à nous faire des compliments à longueur de journée. « Maman, t’es très belle et très magnifique »(!), « Papa t’es le plus beau », « ton collier il est très beau », « oh Malo t’es trop mignon avec ton nouveau tee-shirt ». Elle n’hésite pas à stopper ce qu’elle est en train de faire pour venir nous souffler un compliment à l’oreille. Sans aucun doute, le langage principal de son réservoir affectif est « les mots valorisants ». 
  • Qu’est- ce que l’enfant réclame le plus souvent ? parfois, cela peut signifier que l’objet de la réclamation soit indispensable à son réservoir affectif. Je change de sujet d’observation et je me tourne vers Malo (bientôt deux ans). Mon loulou réclame souvent d’être porté par exemple. 
  • De quoi l’enfant se plaint-il le plus ? « tu ne veux jamais jouer avec moi », « tu me fais moins de câlins qu’à ma soeur » … parfois, au lieu de dire ce dont il a besoin, l’enfant aura plus de facilité à se plaindre de ce qu’il n’a pas. Voilà donc une belle piste à explorer afin d’améliorer la qualité du carburant de son réservoir affectif.  

Résultat de recherche d'images pour "photo gratuite enfant qui boude"

Au quotidien, nous nous efforçons de remplir le réservoir affectif de Zélie et Malo, mais également le nôtre en restant à l’écoute des besoins de tous les membres de la famille. Cela est nécessaire, essentiel à une vie de famille harmonieuse. En effet, j’ai remarqué que bien souvent, les comportements « négatifs » de nos enfants  » sont dus à un réservoir affectif déchargé : une colère, des disputes, un enfant grognon, un papa de mauvais poil, une maman qui perd patience plus vite que d’habitude, une petite fille qui refuse de nous écouter … 

On se rend vite compte que les manières de montrer qu’il est temps de remplir le réservoir affectif des autres sont très différentes, c’est pour cela que les réponses à apporter le sont tout autant. 

Encore une fois, je suis convaincue que ce n’est pas la peine d’accorder la même chose à chaque enfant. Ici la notion d’égalité n’a pas de sens parce que personne n’est pareil ! il vaut mieux se concentrer sur l’équité. Ainsi, pour un enfant, un gros câlin suffira à recharger le réservoir affectif, alors que pour un autre, il pourra être intéressant de faire un jeu de société ou bien de lire trois histoires d’affilée. Le tout est de trouver ce qui fonctionne pour chacun des individus, peut importe le temps passé, au profit de la qualité du carburant. 

Bonheur Enfants Maman Sye Photographier Le

Et pour que le carburant soit de qualité, il est  indispensable de prendre en compte nos besoins personnels, mais aussi de distribuer de l’amour en pleine conscience. En effet, lire un livre à un enfant alors qu’on regarde la télévision en même temps, ou bien faire un jeu de société tout en préparant le repas, ou encore avoir une discussion de vive-voix tout en surfant sur notre téléphone, n’aura pas le même impact que d’être pleinement et entièrement disponible pour son enfant (ou son conjoint !) 

Quelques conseils : 

  • mettre les écrans de côté lorsqu’on passe du temps avec sa famille ou ses amis
  • éteindre la télévision pendant le repas
  • identifier les actions qui remplissent le réservoir affectif de nos proches
  • être à l’écoute des autres et de soi-même 
  • les activités ou les cadeaux qui coûtent de l’argent ne sont pas forcément les carburants les plus qualitatifs. Ma puce préfère une balade à vélo à un objet acheté en supermarché. 
  • les compliments les plus beaux sont ceux qui sont faits de manière constructive ou bien spontanément. 
  • dresser des idées d’activités ou d’actions à faire pour remplir le réservoir affectif des membres de la famille à la manière des boring jar

This is something you can do When you are really bored! Get as many Popsicle…

Quelques phrases qui font du bien à entendre : 

  • comment te sens-tu ? 
  • j’aime passer du temps en ta compagnie
  • je t’aime pour ce que tu es
  • je suis heureux de t’avoir pour fils/fille/mari/amie …
  • je suis content de te retrouver après cette journée à l’école/chez la nounou/à la crèche/au travail…
  • de quoi as-tu besoin ?
  • je serai toujours là pour toi
  • ta simple présence rend ma vie plus belle
  • j’aime t’observer quand tu joues/dors/rêves …

Et vous ? ça vous inspire cette notion de réservoir affectif ? quelles sont vos astuces pour remplir le réservoir affectif des personnes que vous affectionnez ? et le vôtre ? 

Dites moi tout <3 

5 Comments on “Remplir leur réservoir affectif … et le nôtre !

  1. Magnifique cet article .. ! Vraiment !
    A la maison, nous tentons au mieux de remplir les réservoirs affectifs de notre famille en privilégiant les sorties à quatre mais aussi en tête à tête (parent-enfant, entre parents). Comme tu l’as si justement expliqué, c’est de ce qui permet de « remplir » littéralement nos enfants, c’est leur carburant.
    A plusieurs reprises, j’ai pu croiser autour de moi des enfants, qui malheureusement, n’avaient pas eu la chance d’avoir des adultes à leur écoute. Ils ont évolué et terminé leur enfance de façon assez catastrophique .. Aujourd’hui, tout ce manque d’amour, d’attention et d’affection se ressent clairement dans leurs comportements sociaux, psychologiques et leur vie de famille. Face à de telles situations, je me demande souvent s’il existe un moyen, une solution pour réparer ces blessures d’enfants pour faire de ces personnes des adultes équilibrés, heureux et sain d’esprit et de corps. Et toi qu’en penses-tu ?

    1. Oh merci pour ton commentaire et de partager ton expérience.
      Peut être est-ce ma nature profondément optimiste mais selon moi il n’est jamais trop tard. Savoir accueillir l’amour et l’affection c’est quelque chose qui peut s’apprendre si cela a fait défaut dans le passé. Le tout est de permettre à ces personnes de prendre leur temps dans cet apprentissage, d’être disponible, empathique et à l’écoute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *