littérature jeunesse

Portrait chinois de littérature de jeunesse #3 : Mon joli petit bureau

ça y est, le mariage est passé, j’ai de nouveau du temps à consacrer au blog 😀 

Je reviens aujourd’hui avec un nouveau portrait chinois de littérature de jeunesse, celui d’Eloïse, auteure du blog Mon Joli Petit Bureau. Derrière ce nom, se cache donc Eloïse, maman d’Emmy et d’Ethan. Toute sa petite famille s’est expatriée à Zurich et Eloïse ne manque pas de partager des petites choses de sa nouvelle vie sur son deuxième blog : From Paris To Zurich 

Eloïse est une chouette maman hyper créative qui propose à ses loulous des activités ludiques et pédagogiques très originales et pleines de sens. J’apprécie énormément ses articles plus personnels sur certaines réflexions en matière de parentalité ou d’éducation, même si, à mon goût, ils se font bien trop rares ces derniers temps (message subliminal inside). 

Eloïse et moi partageons le même amour pour la littérature de jeunesse (d’ailleurs je ne te remercierai jamais assez pour la découvertes des albums de l’excellent Chris Haughton), la géographie et les activités. C’est aussi grâce à elle que je suis tombée dans les cartes de nomenclature 🙂 

Allez, sans plus attendre, voici donc son portrait chinois de littérature de jeunesse ! 

Si j’étais un auteur de littérature de jeunesse : 

On a le droit a 2? S’il te plaît…

– Chris Haughton pour son humour décalé qui me régale et régale mes loulous. J’adore jouer avec les intonations et les voix quand je lis et c’est vraiment un auteur qui permet de « jouer » avec ses histoires. 

– Jules Vernes pour tout son univers, son écriture, son côté « visionnaire ».

Si j’étais un livre 

 Alors là c’est vraiment dur, il y en a tellement que je voudrais citer…

J’arrête mon choix avec difficulté sur un coup de coeur que j’ai eu enfant et que j’ai toujours :

« Le grand livre, l’intégrale des 23 contes classiques », de Beatrix Potter.

Pour son univers, ses dessins beaux et précis, son vocabulaire recherché, son imagination.

Si j’étais un personnage :

Mathilda de Roald Dahl pour son intelligence, sa force, son humour dans ses bêtises et son avidité à lire.  

Si j’étais un signe de ponctuation :

Un point d’exclamation ou trois petits points… je me sers beaucoup des deux quand j’écris, probablement parce que « j’oralise » beaucoup! J’aime beaucoup la virgule aussi, parce qu’elle peut tout changer dans une phrase. 

Si j’étais un conte :

Un conte moderne, « Tobie Lolness » de Timothée de Fombelle. Pour les sujets abordés (l’écologie, la privation de liberté), pour la qualité de l’écriture, pour l’imagination de l’auteur.

Si j’étais un illustrateur :

Je me permets de donner encore 2 noms :

– Rébecca Dautremer pour ces illustrations poétiques, colorées, si belles.

– Sempé pour son coup de crayon inimitable et plein d’humour!

Si j’étais une citation tirée d’un livre pour la jeunesse :

« J’ai la faiblesse de penser qu’en général la méchanceté, n’est pas une preuve d’intelligence. »  

Citation tirée de « Astérix et la Serpe d’or » de René Goscinny.

Il y a beaucoup dans cette citation : la vérité brute de la phrase mais aussi l’humour qu’il y a derrière. Et elle me correspond dans ces deux aspects.

Si j’étais un sujet mal ou pas abordé :

Je ne sais pas si il y a des sujets mal ou pas/peu abordé ou si c’est moi qui n’ai encore pas tout découvert dans la littérature jeunesse. 

J’ai vraiment l’impression que j’arrive toujours à trouver un livre qui répond aux questions de mes enfants ou à un principe que je veux leur transmettre, du moment que je prends le temps de chercher un peu. 

En ce moment précisément je me dis que j’aimerais des livres pour pré-ado qui soit à la fois actuel, sans à-priori, sans niaiserie, sans « genre »  et surtout hyper « percutants » pour aborder à la fois la thématiques des changements de cette période mais aussi les dangers multiples (réseaux sociaux, harcèlement…) qui menacent aujourd’hui nos enfants. 

Mais peut-être cela existe-t-il?

Si j’étais une thématique passionnante :

Impossible de choisir, tout peut être passionnant, surtout avec les auteurs jeunesse. C’est d’ailleurs une des raisons qui me fait aimer autant la littérature jeunesse : la variété des thématiques, la variété des points de vue, des niveaux dans la difficulté.  

Pour n’en citer qu’une (je me force 😉 )  je dirai « l’ouverture sur le monde ».

Merci beaucoup Monbazarcoloré pour ce Portrait chinois façon Littérature de jeunesse. L’exercice m’a beaucoup plu et j’ai hâte de lire les autres interviews pour découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles pépites!

Si vous aussi vous souhaitez vous prêter à ce petit jeu, n’hésitez pas à me contacter par mail à monbazarcolore@gmail.com, je me ferai un plaisir de vous accueillir dans ces pages ♥

2 Comments on “Portrait chinois de littérature de jeunesse #3 : Mon joli petit bureau

  1. Merci pour tous ces compliments et ta belle présentation! J’aurai des choses à dire pourtant dans des articles plus « intimes ». Peut-être pendant les vacances si je trouve le temps!
    En tout cas merci encore de m’avoir proposé ce défi pas si simple et qui permet de nous faire réfléchir à notre amour des livres!

    1. merci à toi d’avoir joué le jeu, je me suis rendue compte que je me retrouvais dans pas mal de tes réponses, même si je ne connais pas encore Tobi Lolness (mais c’est bientôt les vacances ^^) Hâte de voir tes futurs articles plus personnels 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *