activités créatives

A la manière de … Jackson Pollock

On continue nos explorations des grands artistes en s’intéressant aujourd’hui à Jackson Pollock. 

Peut-être que son nom ne vous dit rien, mais je suis certaine que vous avez déjà vu ici ou là des photos de ses peintures

Cet artiste peintre est né dans l’ouest des Etats-Unis en 1912 et très vite il va s’identifier aux Indiens qui peuplaient ces grands territoires, comme en témoigneront ses premières oeuvres. C’est le premier peintre expressionniste abstrait à être mondialement connu.

Mais avant d’en arriver là, il faut quand même savoir que Jackson Pollock, tombé très tôt dans l’alcoolisme comme ses 4 grands frères et son père, suit des études d’art, pendant lesquelles il est relativement médiocre. Cependant il est un peu touche-à-tout : sculpture, peinture murale, expressionnisme, graphisme, … et il va puiser dans toutes ces techniques pour se trouver un style bien à lui, qui le caractérisera toute sa vie. 

Pollock a un artiste qu’il admire énormément, c’est Pablo Picasso qui l’inspirera beaucoup au même titre que d’autres peintres comme Miro ou Hofmann par exemple. 

La première fois qu’une oeuvre de Jackson Pollock est exposée c’est en 1942 et c’est celle-ci. Elle s’appelle naissance et elle représente des morceaux de figures déformées …  

En 1945 il se marie avec une autre artiste Lee Krasner et c’est à cette période qu’il va s’intéresser à la technique dite du « all over » c’est à dire de remplir entièrement le tableau, même les bords. Lui ce qu’il aime c’est étaler la toile à même le sol et  déverser dessus la peinture directement depuis le pot ou bien faire égoutter son pinceau. 

Je ne tends pratiquement jamais ma toile avant de peindre. Je préfère clouer ma toile non tendue au mur ou au sol. J’ai besoin de la résistance d’une surface dure. Au sol je suis plus à l’aise. Je me sens plus proche du tableau, j’en fais davantage partie; car de cette façon, je peux marcher tout autour, travailler à partir des 4 côtés et être littéralement dans le tableau. C’est une méthode semblable à celle des peintres Indiens de l’Ouest qui travaillent sur le sable

A un moment donné de sa carrière, Pollock a pris la décision de ne plus donner de titre à ses oeuvres parce que pour lui, le but véritable de sa peinture est d’amener les gens à s’intéresser à ce qu’il fait et non pas s’inspirer du titre pour en comprendre le sens. 

Il meurt en 1956 dans un accident de voiture. 


Jackson Pollock est un artiste très intéressant à exploiter avec les tout-petits, surtout les dernières oeuvres de peinture projetée, parce qu’on va davantage regarder la technique utilisée, plutôt que le message ou bien le ressenti de l’oeuvre dans sa globalité. En effet, il ne faut pas oublier que pour les jeunes enfants, le résultat final d’une création, d’une activité, leur importe peu, en revanche, il se concentrera davantage au cheminement, au matériel, à la technique …

Grâce à Jackson Pollock, Zélie et Malo auront donc l’occasion de faire de la peinture mais sans utiliser les pinceaux ou bien les éponges habituels.

J’ai voulu leur faire faire une création commune pour que Zélie et Malo partagent vraiment ce moment ensemble, et pas juste en « cohabitant » chacun sur un coin de table (ou de jardin^^). Alors je suis allée chercher mon plus grand châssis et je l’ai bombé en noir pour bien faire ressortir les couleurs que les enfants allaient utiliser.

 

J’ai bien protégé ma pelouse (ou ce qu’il en reste) et les enfants (en culotte, pieds nus et tablier), j’ai posé le châssis sur la bâche, j’ai mélangé de la peinture acrylique avec un peu d’eau pour la rendre plus liquide, puis j’ai expliqué aux enfants impatients ce qu’on allait faire. 

Je n’ai pas fait de grand cours magistral sur la vie et l’oeuvre de Jackson Pollock, parce que je vous l’avoue tout de go, ils s’en fichent royalement ^^ Néanmoins je leur ai expliqué qu’on allait peindre à la manière de Jackson Pollock, que cet artiste avait une technique bien particulière pour faire ses oeuvres d’art puisqu’il projetait la peinture directement sur la toile posée par terre et je leur ai montré des photos des oeuvres de Pollock sur mon smartphone. 

On a commencé par faire un rappel des couleurs, surtout pour Malo qui est en plein apprentissage de celles-ci. Bleu, vert et rouge semblent acquis, jaune c’est encore dur et blanc n’en parlons pas. Puis je leur ai montré comment tremper leur pinceau dans la peinture et le secouer au dessus de la toile pour que les gouttes s’écrasent sur la surface noire. 

Et là, je n’ai plus rien maîtrisé 😀 

Je crois qu’ils ont a-do-ré cette manière de « peindre ». Si du côté de Malo je voyais bien qu’il se concentrait sur la technique, le geste idéal, en revanche Zélie était vraiment davantage dans la création en choisissant les couleurs qu’elle souhaitait utiliser, en essayant de remplir les coins inoccupés, en n’hésitant pas à tourner autour du châssis et prendre pleinement possession de l’espace. Tous les deux étaient vraiment très intéressants à observer ! 

J’ai ensuite sorti le graal : les pipettes !!!! Encore un nouveau geste à apprendre et à assimiler pour Malo, encore une nouvelle manière de créer pour Zélie

Et voilà le résultat ! 

En toute objectivité, j’adore ce tableau, plein de couleurs et de vie. Cependant, j’hésite à le laisser ainsi, à la manière de Jackson Pollock, ou bien à en faire quelque chose d’autre : pêle-mêle ou autre. En attendant, il trône fièrement dans la maison, à la recherche d’une place aussi … 

Et vous ? vous connaissiez Jackson Pollock ? 


Âge des enfants au moment de la création : Zélie 4 ans et 3 mois (moins 1 jour), Malo, 2 ans et 3 mois (tout pile)

4 Comments on “A la manière de … Jackson Pollock

  1. Hyper sympa .. ! Et le rendu est super joli 🙂
    Je me tâte depuis plusieurs à proposer une activité Pollock aux enfants, mais j’ai un peu peur que Raphael soit trop jeune pour en profiter pleinement. Du coup, je pense que nous allons attendre encore un peu 🙂 A deux c’est tellement plus rigolo de créer !
    Bises
    Annaelle

    1. je suis fan aussi, mais je ne sais toujours pas quoi en faire ^^
      Malo a vraiment apprécié de réaliser cette oeuvre, il n’a pas un grand écart d’âge avec Raphaël (2 mois environ il me semble), mais après ça dépend tellement des enfants ! en tous cas je serai ravie de voir votre réalisation quand vous vous lancerez <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *