activités créatives

Inspiration Reggio : dessiner son autoportrait sur un miroir

Lors de la mise en place de nos activités sur la pédagogie Reggio, j’ai pensé directement à Anne-Cécile, l’auteure du blog Activités Maison et surtout du livre qui m’inspire dans nos immersions : Le grand guide des pédagogies alternatives

Il y a plusieurs années, elle avait écrit un article très intéressant sur une activité qu’elle avait proposé à son petit Noé : faire son autoportrait à la peinture sur un miroir. Vous pouvez retrouver son article ici.

A la maison nous n’avons pas beaucoup de miroirs et les seuls que nous ayons à disposition sont très grands ! Je suis donc allée chercher le grand miroir de notre chambre, je l’ai posé à l’horizontal sur deux chaises et j’ai préparé les crayons Woody, découverts il y a quelques temps chez ma copine Maaademoiselle A. 

Un mot sur ces crayons ? 

C’est simple ils sont formidables ! il servent à tout parce qu’ils peuvent être utilisés sur plein de supports ! On les a testés sur le tableau blanc, et puis sur le miroir donc. Ce qui me plait dans ces crayons c’est déjà qu’ils sont assez gros donc parfaits pour être utilisés par les plus jeunes puisqu’ils sont facilement préhensibles. De plus, la couleur est très intense et elle marque bien sur le support : la mine glisse vraiment bien et les couleurs sont très vives. Par ailleurs, question nettoyage c’est royal !!! J’ai nettoyé le miroir plusieurs heures après l’activité et c’est comme si c’était tout frais sur la vitre, même pas eu besoin de frotter. Et enfin, visiblement ils ont l’air de ne pas s’user très vite ! Les enfants se sont un peu acharnés et la mine est encore nickel ! 

Avant toute chose, je m’excuse platement pour la mauvaise qualité des photos, mais j’ai trouvé extrêmement compliqué de prendre un miroir en photo 😀

J’ai donc expliqué à Zélie le but de l’activité : dessiner son autoportrait directement sur le miroir. Il fallait pour cela qu’elle s’observe sous toutes ses coutures : la couleur des cheveux, leur longueur, la couleur de ses yeux … 

Elle s’est lancée dans l’activité le sourire aux lèvres c’était assez drôle même. D’un côté elle semblait gênée de se regarder dans le miroir et de l’autre elle essayait néanmoins de scruter les moindres détails. 

Elle a donc commencé par faire son visage, les yeux, les oreilles, le nez et la bouche. Elle a ensuite rajouté ses cheveux, puis sa robe et enfin ses bras et jambes. 

J’ai pu remarquer qu’entre la perception qu’elle a d’elle et la réalité il y a un gouffre !!! en fait elle a tendance à dessiner ce qu’elle pense et non pas uniquement ce qu’elle voit et j’avais déjà fait ce constat là il y a quelques mois lorsque je lui ai proposé de dessiner les fleurs du jardin. Mais ce n’est pas un souci, bien au contraire, il s’agit là d’un comportement tout à fait normal à cet âge. 

Mais c’est très intéressant donc de voir comment elle se perçoit, de par le dessin qu’elle a fait sur le miroir, mais aussi en écoutant tout ce qu’elle a pu raconter pendant la réalisation de son oeuvre d’art. 

Une fois que son portrait était terminé, elle a écrit son nom au dessus et s’est lancée dans le portrait de toute la famille : papa et son bouc, Malo et ses cheveux blonds…et Maman ^^ 

(du coup vous avez un aperçu de notre séjour et notre salon ahah)

Entre temps, Malo est sorti de sa sieste et bien entendu, lui aussi il voulait dessiner sur le miroir. J’ai donc tenté, tant bien que mal, à prendre une photo de ce dessin, on a tout effacé et Malo s’en est donné à coeur joie ! J’ai donc pu m’apercevoir que mon loulou entre doucement dans le graphisme avec des escargots, pleiiiiiiins d’escargots, et des traits horizontaux aussi, je vais pouvoir lui proposer d’autres activités qui vont dans ce sens. 

Mais je crois qu’il s’est encore plus amusé à tout nettoyer !!

Mais en quoi cette activité suit la pédagogie Reggio ? 

Eh bien parce que Loris Malaguzzi, le créateur de cette pédagogie, est convaincu que l’enfant possède 100 langages et qu’il est de la responsabilité de l’école d’entretenir ces 100 langages. Et quoi de mieux pour entretenir les 100 langages de mettre à disposition des enfants tout un tas de matériaux et outils aussi divers que variés. 

Dessiner sur un miroir est une expérience très intéressante non seulement en ce qui concerne le support qui reflète les images, mais aussi parce qu’on a toujours notre visage en face de nous, donc on se regarde à chaque instant pendant le dessin. 

Le résultat n’a pas vraiment d’importance, ce qui est essentiel, c’est le cheminement, le processus employé par les enfants dans sa création. 

Je vous invite donc à laisser s’exprimer aussi fort que possible en mettant à sa disposition tout un tas de matériaux, de supports, de techniques et d’outils différents 🙂 

Ages des enfants au moment de l’activité : Zélie : 4 ans et 3 mois, Malo : 2 ans et 3 mois 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *