Jeux de société

Piou Piou ou le jeu qui familiarise avec la stratégie

Parmi nos petits jeux de cartes, celui-ci sort vraiment du lot de par la complexité (toute relative) des règles du jeu ce qui entraîne un intérêt un peu plus conséquent qu’un simple jeu de cartes.

Piou-Piou est donc un jeu très rigolo dont le but est de posséder devant soi 3 poussins, avant ses adversaires.

Pour y arriver, il y a différentes étapes à franchir avec différentes combinaisons de cartes.

Allez je vous explique !

Chaque joueur possède dans ses mains 4 cartes, toujours 4.

Lorsque c’est votre tour, vous avez plusieurs choix de jeu :

– si dans votre main vous possédez une poule, un coq et un nid, alors vous pouvez les jeter dans la défausse et poser devant vous un oeuf.

– si dans votre main, vous possédez deux poules ET que devant vous, vous avez un oeuf, alors vous pouvez jeter les deux poules dans la défausse et retourner votre oeuf : vous avez donc un poussin.

– si, dans votre main, vous possédez un renard, alors vous pouvez prendre un oeuf à l’un de vos adversaires. Mais attention : si ce même adversaire possède 2 coq, alors l’action du renard est nulle, il garde son oeuf.

A la fin de votre tour, vous reprenez autant de cartes qu’il vous manque pour en avoir 4 dans votre main.

Il faut donc garder à l’esprit que lorsqu’on a un oeuf devant soi, il peut être pris par les adversaires. En revanche, lorsque c’est un poussin, il est sauvé, personne ne peut vous le prendre.

Le but du jeu donc, comme je l’ai dit, est d’avoir devant soi, 3 poussins.

C’est un jeu que je trouve extrêmement intéressant parce qu’il engage vraiment à la réflexion. Vaut-il mieux sauver un de mes oeufs ou bien plutôt en avoir un maximum devant soi pour augmenter mes chances ? Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux que je garde toujours 2 coq dans mon jeu pour parer les attaques des renards de mon adversaire ?

Les premières parties que nous avons faites ont été un peu longues parce qu’il fallait, afin que Zélie s’imprègne bien des subtilités du jeu, lui rappeler à chaque tour, tout ce qu’elle pourrait éventuellement faire.

Maintenant, même si elle prend son temps pour prendre sa décision, elle fait ses propres choix. Elle a parfaitement compris les enjeux de chacune de ses décisions et, par exemple, elle dégaine de suite ses deux coq quand notre renard attaque ses oeufs.

Alors bien sûr, elle ne prévoit pas encore ses coups à l’avance, comme nous, nous pourrions le faire, mais elle a encore le temps de comprendre cela, et de néanmoins bien s’amuser ainsi à Piou Piou.

Comme pour tous les jeux Djeco que nous possédons, nous adorons vraiment la règle du jeu originale mais également les illustrations assez rigolotes.

Piou Piou – Djeco
Âge conseillé par la marque : 5 ans (mais Zélie y joue à 4 ans facilement)
Prix : 8,99€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *