apprendre en s'amusant

reconnaissance des lettres et association des graphies { + document à télécharger gratuitement}

On continue notre chemin au pays des lettres avec ma puce. En ce moment, j’essaie de la confronter un maximum à l’alphabet script minuscule parce que dans les livres de lecture, le texte est écrit avec cette graphie en priorité (il y a quelques albums écrits en cursif – en attaché – mais ils restent malgré tout plus rares, ce sont souvent ceux estampillés « Montessori »). 

Il n’y a pas longtemps, j’avais posé devant elle les deux alphabets mobiles : script minuscule et majuscule. Je lui donnais une lettre et à elle de sortir de chacun des alphabets mobiles la pièce correspondante. 

Clairement c’est un jeu qui ne l’a pas emballé et elle n’a pas voulu recommencer la fois suivante. 

Pourtant, je crois vraiment que l’idée est bonne, c’est juste que la configuration ne convient pas à ma puce. Elle a beau aimer manipuler l’alphabet mobile, je crois qu’elle se sent dépassée devant les boites remplies de lettres ! 

Donc je n’ai pas oublié mon idée d’activité mais je l’ai présentée autrement et comme je m’y attendais, ça a fait mouche tout de suite !

Voilà donc le plateau que j’ai proposé à Zélie : 

Il est composé de 26 cartes et 26 pinces à linge. 

Chaque carte est construite de la même manière : à gauche il y a la lettre écrite en capitale, l’alphabet connu et reconnu par ma puce et à droite, 3 propositions en script minuscule. 

Le but est simple : Zélie doit mettre une pince à linge sur la lettre minuscule qui correspond à la majuscule. Et pour l’auto-correction, j’ai posé une gommette à l’arrière de la fiche, sur la bonne réponse. 

L’auto-correction est un principe très important aux yeux de Zélie qui lui permet d’être autonome du début à la fin de l’activité. Ainsi, je ne suis pas « obligée » de rester à ses côtés (non pas que ce soit une contrainte hein, mais quand elle recommence 4 ou 5 fois une activité, j’avoue que j’aimerais faire autre chose), elle est capable de trouver son erreur et de se corriger elle-même. Il ne faut pas voir de la triche, parce que même dans le cas où elle aurait tendance à regarder avant de prendre sa décision, cela lui permet aussi de faire l’association dans son cerveau, c’est toujours bénéfique. Quoi qu’il en soit, Zélie apprécie le challenge et préfère laaaargement regarder la correction après avoir mis sa pince. 

Par ailleurs, ma puce sait qu’elle a la possibilité de me poser toutes les questions qu’elle souhaite quant à son activité, même si je ne suis pas à côté d’elle, les yeux vissés sur ses fiches. Ainsi, il n’est pas rare qu’elle me demande quelle est cette lettre ou bien cette autre lettre, ou bien qu’elle me sort, d’un air si fier, que le Z est le même que Zèbre, Zélie ou bien Zacharie (un petit copain de sa classe). 

Concernant la conception des cartes, j’ai voulu faire apparaître sur chacune d’entre elles des difficultés notables concernant surtout la forme des lettres. Ainsi, les p,b,d et q se ressemblent beaucoup, et je pense qu’il est vraiment intéressant de les confronter ensemble afin que Zélie puisse les différencier rapidement. 

Aujourd’hui, voilà comment se passe l’atelier pour ma puce : elle va spontanément chercher son plateau, le poser sur la table et s’y installer. Elle réalise l’activité dans un calme relatif. Relatif, parce qu’elle ne s’arrête jamais de parler dans ce genre de situation. Elle met sa pince et regarde par la suite si elle a bon ou faux. Dans ce dernier cas, elle déplace la pince et observe bien la lettre. Lorsqu’elle a terminé son activité, c’est à dire qu’elle a mis une pince sur les 26 cartes, elle enlève toutes les pinces, elle les remet sur la droite du plateau, elle empile les cartes sur la gauche et s’en va reposer le plateau à sa place dans la bibliothèque. 

Grâce à ce tableau, je me rends compte que Zélie a énormément progressé dans la reconnaissance des lettres minuscules script. Elle est tout à fait capable d’associer la même lettre dans les deux graphies, maintenant on va pouvoir s’attaquer à la connaissance des lettres, sans qu’il n’y ait les capitales en modèle. 


Bon et comment ça fonctionne pour le téléchargement ?

Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur  ce lien et vous accéderez à la page de téléchargement. Les cartes sont rangés dans la catégorie « langage »

Bien entendu, cela va sans dire que si je mets mes documents à disposition, je vous demande de les utiliser dans un cadre strictement personnel. De plus, si vous les utilisez, cela me ferait grand plaisir que vous me citiez sur les réseaux sociaux et/ou sur vos blogs. Enfin, si l’on vous demande le document, ce serait très gentil de votre part d’orienter ces personnes vers cet article plutôt que de donner directement le fichier 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *