littérature jeunesse

« j’apprends à lire », une collection de livres de première lecture testée et approuvée par Zélie

Zélie sait lire !!!

ça y est, maintenant je peux l’écrire. Nous sommes passés de la lecture, que dis-je du décodage de syllabes et de petits mots à la lecture de phrases et aujourd’hui à la lecture de livres. Je ne voulais pas dire que Zélie sache lire avant d’être certaine que d’elle-même elle comprenne le sens de ce qu’elle déchiffrait. Et depuis quelques jours, c’est chose acquise.

En fait, ce qui lui a permis de faire un bond en avant dans cette acquisition, c’est le fait d’avoir, entre les mains, un livre, un vrai de vrai, que ce soit elle qui lise les mots et plus moi !

Et pour commencer, c’est la collection « j’apprends à lire » parues aux éditions Hachette que je lui ai proposé.

Classés par niveau de lecture (début de CP, milieu de CP, fin de CP …) les histoires sont faciles d’accès avec des mots phonétiques simples et ça se complique à mesure qu’on change de niveau.

Dans cette collection, il y a deux types de livres : la collection Sami et Julie à qui il arrive plein d’aventures avec leur chien Tobi, et puis la revisite des classiques Disney. Il existe également une toute nouvelle série : les histoires de Sami et Julie en bandes dessinées. Ce sont des petits livres plutôt destinés à des enfants qui sont déjà à l’aise dans la lecture, Hachette les recommande pour un niveau CE1. La bande dessinée étant un genre littéraire à part entière, je trouve ça vraiment chouette de les proposer aux plus jeunes.

Après les avoir tous lus, seule dans mon coin, j’étais partie sur l’idée de proposer à Zélie, pour commencer, les Sami et Julie que je trouve bien plus simples, surtout au début : les phrases sont plus courtes, les mots à lire sont plus phonétiques, moins complexes … Sauf que c’était sans compter sur les envies de ma puce qui a repéré direct Bambi ! J’ai bien essayé de l’en dissuader, il faut dire que Zélie a un gros problème de confiance en elle et face à la difficulté ou à l’erreur, elle a plutôt tendance à laisser tomber en boudant plutôt que de persévérer. Et puis j’ai lâché prise. Après tout, c’est elle qui apprend à lire donc autant que ce soit avec un livre qui lui plaise, qu’elle aura choisi. Et si elle se braque parce que c’est trop difficile, alors tant pis, on laissera tomber quelques temps … N’oublions pas qu’elle n’a que 4 ans et qu’elle a encore beaucoup de temps pour apprendre à lire !

Afin de l’aider à se familiariser avec la lecture, c’est à dire « l’action de lire » et donc la posture de lecteur qui est sensiblement différente de celle de « spectateur » ou « d’auditeur », j’ai commencé par lire l’histoire de Bambi, en prenant le temps de lire les mots, en suivant les lignes avec mon doigt, en faisant des « cassures » entre les mots. Je m’arrêtais pour expliquer le sens des mots qui lui étaient jusqu’alors inconnus, je lui montrais certains phonèmes « complexes » (« quand O et U se donnent la main, ils chantent OU »). Cette lecture très longue, ponctuée de nombreuses pauses a été essentielle, salvatrice, je crois parce que quand Zélie s’est retrouvée avec le livre entre les mains et que ça y est, c’est à elle de lire, je pense que ça lui a fait peur, tous ces mots les uns à côté des autres pour faire des phrases. Etant donné le temps qu’elle mettait pour lire ses premiers mots, ça lui semblait insurmontable.

Elle a lu la première page (« dans la forêt, Bambi est né ! Sa mère est ravie ») en deux fois je crois. Je sentais bien que c’était dur, très dur pour elle, mais le fait qu’elle persiste m’a énormément touchée, elle qui m’a habituée à vouloir abandonner au moindre obstacle. Je crois qu’elle s’est mise seule une énorme pression pour la lecture, parce que c’est un enjeu pour elle, pour l’amoureuse des livres qu’elle est devenue en 4 ans et demi. Et j’avais beau lui dire qu’elle avait le temps et que quoi qu’il en soit j’étais déjà super fière d’elle, visiblement ça n’avait aucune répercussion chez elle 🙂

Et petit à petit, avec l’aide d’autres petites activités, elle a pris confiance en elle. A raison d’une page par soir avant d’aller se coucher, à l’heure où je vous écris, Bambi est donc terminé, ainsi qu’un autre petit roman de la collection Sami et Julie : « la nuit ».

Et je crois que ce qui l’aide le plus à avancer ce sont les encouragements qu’elle reçoit à droite et à gauche : de la part de notre famille (mes parents, ma soeur ..) mais aussi de nos amis qui n’hésitent pas à la féliciter lorsqu’ils la voient (coucou Tatie Poussin si tu passes par là 🙂 )

Aujourd’hui, la lecture de Zélie se fait de plus en plus fluide et elle enchaîne parfois deux, trois pages. La facilité aidant, elle prend de plus en plus de plaisir à déchiffrer et à comprendre le sens des mots, même si parfois, je suis obligée de cacher l’illustration, parce qu’elle a tendance à inventer les phrases pour que ça colle avec le dessin ^^

Ce qui me plaît tout particulièrement dans ces petits livres, ce sont leur construction. En effet, outre les histoires mignonnes, rigolotes et très accessibles, l’ouvrage propose vraiment un accompagnement pour le parent.

En toute première page par exemple, il est noté les phonèmes ainsi que les mots clés que l’enfant se doit de maîtriser avant de se lancer dans la lecture. Pour ma part, je suis un peu passée outre ces recommandations (Zélie ne connaissant pas les mots clés ET, EST, UN, UNE), mais j’ai vu là plutôt l’occasion de les apprendre en « action ». J’avais du mal à comprendre l’intérêt de faire apprendre ces fameux mots clés en dehors du contexte. En revanche, dans la lecture, c’est tout de suite plus clair. Alors bien évidemment, les premières fois, je lui ai expliqué : quand E, S et T se donnent tous les trois la main, ensemble ils chantent « é ». Maintenant elle les a mémorisés et les repère seule dans le texte.

Juste avant l’histoire, il y a quelques activités pour préparer à la lecture, toujours le même principe, mais qui diffèrent selon les livres. Il y en a 5 : 2 exercices de phonologie où il faut montrer les dessins quand on entend le phonème de la consigne, un exercice de lecture de syllabes, un autre pour lire les mots outils (l’occasion de faire une première approche) et le dernier exercice propose de lire certains mots importants de l’histoire. Ces petits exercices sont valables pour les histoires de Sami et Julie ainsi que pour celles de Disney. Mais apparemment ils disparaissent lorsqu’on atteint le niveau CE1.

J’apprécie aussi beaucoup les exercices proposés en toute fin de l’histoire afin de vérifier que le sens de l’histoire ait bien été compris par l’enfant. J’accorde, pour ma part, une grande importance au sens, parce que lire sans comprendre est extrêmement frustrant, alors que lorsque la compréhension est de mise, c’est tellement gratifiant, et cela même pour nous les adultes ! Il n’y a rien qui m’énerve plus que quand je dois relire plusieurs fois la même phrase parce que je n’en saisis pas le sens !!! Afin de savoir si l’enfant a bien compris l’histoire, quelques questions sont posées : « qu’est-ce que Sami regarde par la fenêtre ? », « en quoi la reine s’est-elle transformée ? »… Et sur l’autre page, d’autres questions qui permettent d’aller plus loin dans la lecture, en lançant des discussions sur des sujets qui tournent autour de l’histoire « as-tu déjà vu un renard ? », « comment s’appellent tes amis? » pas de mauvaise réponse, juste la possibilité d’un temps d’échange entre l’enfant et l’adulte, c’est vraiment très enrichissant !

En ce qui concerne le corps même de l’histoire, j’aime le fait que l’enfant soit guidé dans sa lecture : les lettres muettes sont grisées, ainsi Zélie a compris dès la première fois qu’il ne fallait pas les lire. Et puis les liaisons entre les mots sont également matérialisées par un »pont à l’envers « comme dirait Zélie ! Bon pour le moment c’est quelque chose qui est encore très obscur pour elle, mais on sent qu’elle essaie ^^

Pour conclure, je dirai que ces petits ouvrages sont vraiment parfaits pour permettre à l’enfant de s’engager seul, ou avec un adulte à côté pour le rassurer, dans la lecture. Les histoires sont vraiment mignonnes et cependant hyper simples, avec des mots soigneusement choisis qui permettent non seulement d’être lus par les tout jeunes lecteurs, mais également d’étoffer le vocabulaire des enfants, chose à ne pas négliger non plus dans l’acquisition du langage (c’est à dire de la parole, de la lecture et de l’écriture) 🙂

Merci aux éditions Hachette pour leur confiance ♥

6 Comments on “« j’apprends à lire », une collection de livres de première lecture testée et approuvée par Zélie

    1. Ils sont vraiment bien fichus, mention spéciale pour les petites activités en début et fin de livres ! Et dire que bientôt ce sera au tour d’Ethan ❤️

    1. Bonjour, avant de se lancer directement dans ces petits livres il est nécessaire de faire de la phonologie, mais surtout de suivre ses envies et ses besoins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *