activités créatives

L’art est un jeu d’enfant #31 : l’espace

En ce 1er février, voici notre réalisation pour l’Art est un jeu d’enfant !

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Vous ne connaissez pas encore ? Allez je vous explique.

L’art est un jeu d’enfant, est un rendez-vous mensuel autour d’un thème précis. C’est la douce Doriane du blog Le Pays Des Merveilles qui a eu cette chouette idée. Grâce à elle, les enfants aidés de leurs parents (et non pas le contraire) réalisent une activité autour du thème défini.

Le thème de ce mois-ci est :

L’espace.

L’espace.
Voilà un thème que je n’ai encore jamais vraiment abordé avec Zélie, encore moins avec Malo. Ils ont bien quelques livres qui traitent de ce sujet, mais on n’a jamais vraiment poussé plus loin !

Sans grande conviction, j’ai demandé à Zélie de me parler de l’espace. Tout de suite elle a évoqué les étoiles et la lune. Ainsi je savais vers quoi j’allais me diriger, il est toujours plus intéressant qu’une invitation à créer parte des connaissances ou des questionnements de l’enfant.

On a commencé par regarder des cartes du ciel. Je lui ai expliqué qu’il y avait une multitude d’étoiles et que certaines avaient un nom. Je lui ai parlé de l’étoile polaire, de Proxima du Centaure, l’étoile la plus « proche » de nous, mais que proche voulait dire, à l’échelle des étoiles très très loin quand même.

Et puis je lui ai raconté qu’il y a très très longtemps, comme nous qui aimons observer les étoiles, d’autres personnes l’ont fait avant nous. Ils ont remarqué que si on reliait certaines étoiles ensemble, ça faisait des dessins. Ces groupements d’étoiles, ça s’appelle des constellations et en tout, il y en a 88 (merci Wikipedia, pour le coup, c’est une information que j’ai apprise aussi, je ne m’étais jamais posée la question ahah).

Sur la tablette, j’ai sélectionné quelques photos de constellations : le cygne, le lion, Orion bien sûr, la Grande Ourse, Andromède … on les a observées et j’ai demandé à Zélie ce qu’elle voyait. Parfois, c’était assez clair, comme pour le cygne, qu’on imagine bien en train de voler. Parfois ça l’est beaucoup moins comme quand elle a confondu la grande ourse avec une casserole ^^

Après ce petit cours d’astronomie très succinct (surtout étant donné mes faibles connaissances en la matière), j’ai donc proposé aux enfants de réaliser une constellation. Il y a un moment, au gré de mes perditions sur Pinterest, j’avais vu passer une photo. Je n’y avais pas prêté grand intérêt (comme je vous l’ai dit, on ne s’est jamais vraiment penché sur la question de l’espace), mais il faut croire qu’elle m’était restée dans un coin de ma tête parce que direct j’y ai repensé (donc toi, la personne qui avait publié l’idée, si tu passes par ici, n’hésite pas à te manifester, je serai ravie de te taguer^^)

Voici donc le matériel utilisé :

3 feuilles blanches épaisses (oui oui 3 : j’ai voulu le faire aussi :D), de la peinture noire, bleue, violette et rose, des éponges, des paillettes, des attaches parisiennes (et si elles sont dorées c’est encore mieux selon Zélie^^) de la laine jaune, un maillet et un truc pour faire des trous (non, pas une perforatrice ahah)

Les enfants ont commencé par peindre entièrement leur feuille en noir avec l’éponge (moi aussi ^^) la consigne était de ne pas laisser de blanc parce que l’espace, ben c’est tout noir !

Puis, ils ont fait des « empreintes » d’éponges avec la peinture bleue, rose et violette en tapotant de manière à ce que les couleurs se « fondent » avec le noir, ça devait juste faire des reflets. Avant que la peinture ne sèche, j’ai parsemé des paillettes bleues, argentées et jaunes par dessus.

*** POINT PAILLETTES ***
Je déteste toujours autant ce truc, mais les enfants ne sont pas du tout de mon avis et quand je leur propose de faire une activité créative ils cherchent toujours une excuse pour les utiliser. Du coup je relâche la pression.

Mais pour le moment mon côté maniaque ne me permet pas de les laisser les utiliser seuls ^^ alors ils sont frustrés, mais tant pis une étape à la fois pour mon petit coeur fragile ahah

***

On a laissé la feuille sécher toute la nuit et en attendant, les enfants ont choisi leur constellation préférée parmi celles qu’on a observées. Zélie a jeté son dévolu sur le cygne et Malo sur la casserole .. oups sur la grande ourse ^^. Moi ça m’arrangeait bien, ils ont choisi des constellations avec pas trop d’étoiles… Moi j’ai pris Orion, je trouvais ça rigolo de faire le lien avec notre chaton.

J’ai fait l’essai d’abord sur ma constellation avant de proposer aux enfants de faire la leur. Et j’ai bien fait, parce que bonjour la galère !

D’abord, il faut dessiner les étoiles sur la feuille à l’aide du modèle. J’ai utilisé un posca doré pour rester dans le thème. Ensuite, avec le truc pour faire les trous et le maillet, j’ai fait des trous, là où j’avais dessiné les étoiles.

J’ai ensuite passé les attaches parisiennes par les trous et avec le fil de laine, j’ai reproduit le motif de la constellation.

J’ai donc utilisé ce test pour repérer les erreurs à ne pas commettre et comme j’suis vachement sympa, je vais vous les lister !
– déjà, ne faites pas vos étoiles trop rapprochées les unes des autres sinon vous risquez que les attaches parisiennes ne se chevauchent.
– il ne faut pas trop serrer les attaches parisiennes quand on « ouvre leurs pattes » à l’arrière de la feuille, sinon vous allez galérer à passer la laine autour
– j’ai choisi de faire plusieurs passages de laine, et ça aussi il faut y penser, parce que certaines étoiles sont au croisement de plusieurs lignes du coup, je vous conseille de ne pas trop tourner autour des attaches parisiennes pour laisser de la place pour les prochains passages.

Non, non ne me remerciez pas, c’est cadeau ^^ 

Quand ils ont vu ma belle constellation, Zélie et Malo on voulu faire la leur bien entendu. 

Donc la définition de « faire la sienne » par Malo c’est de s’asseoir sur sa chaise et de dire « nan c’est toi qui fais Maman! ». J’ai donc répété les mêmes opérations en essayant de tenir compte – autant que faire se peut – des enseignements tirés de mon précédent essai. 

Zélie a profité de cela pour observer chacun de mes gestes. 

Et quand ça a été à son tour, elle m’a demandée de reporter les étoiles sur sa feuille (elle ne se sentait pas de le faire elle-même). Puis elle a voulu tester le maillet et le truc à trou. Elle s’est tapée sur le doigt, alors j’ai terminé les trous ahah. 

En revanche, elle a posé ses attaches parisiennes et a réalisé la constellation avec la laine toute seule comme une grande (j’ai juste fait les noeuds au début et à la fin)

Lorsqu’elle a terminé, elle m’a fait répéter au moins 20 fois le nom de chacune des constellations ! Donc pour ne pas oublier, elle m’a ensuite demandée d’écrire leur nom directement sur la feuille. Avec le posca doré bien entendu ^^ 

Franchement, je suis fan du résultat, c’est vraiment trop beau (ouai je me lance des fleurs, j’aime bien^^) . J’aime tellement que j’ai proposé aux enfants qu’on les affiche dans le séjour. Evidemment ils étaient ravis. 

Voilà donc nos trois constellations qui trônent fièrement à côté de la porte d’entrée 😀

Si je devais faire un bilan de ces jolies créations, je dirai que la thématique n’est pas évidente à aborder avec les tout-petits. Malo par exemple, je ne suis pas certaine qu’il ait tout bien percuté. En revanche, pour l’âge de Zélie c’est parfait. De même pour mon idée de réalisation. Certaines techniques étaient bien trop complexes pour Malo, je me suis laissée emporter par mon truc sans penser qu’il allait être bien trop petit pour la réaliser seul. Avec le recul je me dis que j’aurais pu adapter le truc pour que ce soit plus facile pour lui (coller des gommettes étoiles sur des points que j’aurais dessinés au préalable et lui demander de les relier ? ) 

Quoi qu’il en soit, nous nous sommes vraiment bien amusés tous les trois, et je crois que c’est bien là le principal ♥

Âge de Zélie au moment de l’activité : 4 ans et 7 mois 

Âge de Malo au moment de l’activité : 2 ans et 7 mois 

Âge de Maman au moment de l’activité : 31 ans et 5 mois (bah quoi ?^^) 
 

5 Comments on “L’art est un jeu d’enfant #31 : l’espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *