apprendre en s'amusant

Les émotions {+document à télécharger gratuitement}

Bonjour à tous, le blog a été en pause la semaine dernière pour cause de varicelle pour Malo. J’ai donc bien bien profité de ces quelques jours en tête à tête avec mon bonhomme. 

Cependant, nous avons fait pas mal d’activités et notamment, dans le cadre de notre table thématique, nous nous sommes intéressés aux émotions. 

Ahhh les émotions ! Vaste sujet pour nos petits n’est-ce-pas ? 

Pour réaliser notre activité, je suis partie d’un livre qu’ils connaissent mais qu’ils n’ont pas à portée de main. Il s’agit de la Couleur des Emotions, un ouvrage vraiment bien construit qui permet de comprendre et de définir chacune des 5 grandes émotions. 

Nous avons lu l’album tous les trois. J’avais à coeur d’y inclure Malo parce qu’à presque 3 ans (dans deux mois …) il arrive de plus en plus à décrire ce qu’il ressent, bien mieux que sa soeur d’ailleurs. Avec son vocabulaire qui s’étoffe et son langage qui s’améliore, il se sent vraiment à l’aise dans ces ateliers où l’on parle, on discute, bien plus qu’on manipule ou qu’on expérimente (mais il aime tout autant manipuler et expérimenter). 

Sur chaque page présentant une émotion, nous avons vraiment pris le temps d’échanger tous les trois, chacun décrivant une situation dans laquelle il s’est senti joyeux, apeuré, en colère … C’est d’ailleurs vraiment instructif de laisser la parole libre de cette manière afin d’une part d’en apprendre davantage sur l’enfant (surtout que Zélie et Malo passent une grande partie de leur journée à l’école ^^) mais aussi de mettre le doigt sur des choses qui peuvent nous avoir semblé être des détails mais qui prennent bien plus d’importance chez nos tout-petits. 

Je n’ai pas hésité à leur parler de moi, de mes émotions non plus. Je suis persuadée que pour que l’enfant se sente à l’aise avec ses émotions, qu’il puisse les définir, les sentir s’installer et s’en aller il est essentiel que les adultes laissent parler les leurs … 

On parle souvent de gestion des émotions. Mais faut-il les gérer ou plutôt les accueillir, le temps qu’elles s’expriment, puis les laisser repartir ? Moi je préfère cette deuxième option. Accompagner plutôt que les encadrer, les brider … 

Prenons l’exemple de la peur… Les adultes peuvent avoir tendance à minimiser la peur de l’enfant, lui dire « mais non, y’a pas de monstre, pas la peine d’avoir peur, rendors-toi maintenant ! » Mais ces paroles n’ont aucun sens pour l’enfant. Au contraire, s’il ne se sent pas compris, accompagné dans son émotion, elle risquera alors de prendre de l’ampleur et se déclencher à d’autres moments de la journée ou de la nuit. En revanche, en écoutant ce que l’enfant a à dire, en lui proposant des solutions pour l’aider à se débarrasser de sa peur, il prendra alors confiance en lui et la peur disparaîtra. Bien sûr qu’il sait que les monstres n’existent pas, mais la peur rend irrationnel et lorsqu’elle intervient la nuit, elle se décuple. Et ça arrive aussi même aux adultes. Vous savez, ce moment dans la nuit où vous pensez à une situation, à quelque chose qui prend beaucoup d’ampleur. Vous pensez que c’est la catastrophe, que vous n’arriverez pas à surmonter ce qui vous arrive. Et au petit matin, en y repensant, ce n’est pas si désastreux et tout un panel de solutions s’offre à vous. Celui à qui cela n’est jamais arrivé lève la main !  

Par ailleurs, même si c’est extrêmement difficile, j’en conviens, il est aussi nécessaire de ne pas définir un enfant par une émotion en particulier « untel est colérique », « dis-donc t’es vraiment un peureux toi! » … On le sait, les émotions ne sont que de passage. Caractériser un enfant (ou un adulte) par une émotion, c’est prendre le risque que celle-ci prenne trop d’importance et que l’enfant ne sache plus se défaire de cette étiquette qu’on lui colle, bien malgré lui. 

Bref ! 

Après cet aparté, j’en reviens à mon activité ahah. 

Donc nous avons beaucoup échangé sur ces cinq émotions-là. Les enfants ont fait des rapprochements avec un autre album qu’ils adorent et qui est toujours à portée de leurs petites mains : les émotions de Gaston. (je vous avais présenté le recueil ici)

Et puis, je leur ai donné un paquet de cartes représentant des visages d’hommes, de femmes et d’enfants à classer selon les émotions représentées. Lorsque j’ai réalisé le fichier, j’ai mis en évidence 6 émotions : les cinq présentées dans « La Couleur des Emotions » + le dégoût parce que je sais que bon nombre d’entre-vous aime utiliser comme support pour parler des émotions, l’excellent film d’animation vice-versa et le dégoût y est présent, contrairement à la sérénité. 

Cependant, pour notre activité avec les enfants, je n’ai pas inclus dans le tas de cartes celles représentant le dégoût. 

J’ai fait le choix de ne pas apporter une auto-correction derrière chaque carte parce qu’il n’y a pas vraiment de bonne ou de mauvaise situation réponse. En effet, j’ai préparé cet atelier dans l’unique but de discuter avec mes enfants, afin qu’ils décrivent ce qu’ils voient, qu’ils me disent ce qu’ils ressentent. On a aussi comparé les visages d’une même émotion afin de se rendre compte s’il y a des similitudes : pour la peur par exemple, les personnages ont la bouche et les yeux grands ouverts … On a aussi insisté sur la différence entre la sérénité et la joie parce que j’ai remarqué que ce n’était pas aussi évident que ça en avait l’air pour Zélie et Malo.

Globalement, ils ont rangé les cartes selon la représentation que je m’étais faite moi-même et sur laquelle je me suis basée pour réaliser ce fichier. 

Nous avons ensuite parlé rapidement du dégoût, comment se manifeste-t-il ? dans quelles circonstances ? Quelles sont les expressions du visage qui permettent de le reconnaître ? 

ça a été un moment vraiment enrichissant, nous avons pu discuter sans chercher à savoir qui avait raison ou tort, parce que les émotions, c’est un sujet tellement personnel. De mon côté, j’ai pu identifier quelques facteurs de déclencher telle ou telle émotion chez mes loulous, ainsi cela peut me permettre de travailler là-dessus lors des moments un peu tendus chez nous 🙂


Bon et comment ça fonctionne pour le téléchargement ?

Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur  ce lien et vous accéderez à la page de téléchargement. Le document est rangé dans la catégorie « corps humain »

Bien entendu, cela va sans dire que si je mets mes documents à disposition, je vous demande de les utiliser dans un cadre strictement personnel. De plus, si vous les utilisez, cela me ferait grand plaisir que vous me citiez sur les réseaux sociaux et/ou sur vos blogs. Enfin, si l’on vous demande le document, ce serait très gentil de votre part d’orienter ces personnes vers cet article plutôt que de donner directement le fichier 🙂

2 Comments on “Les émotions {+document à télécharger gratuitement}

  1. Waouh ! Bravo ! Ce que tu as fait est vraiment génial !
    Ma puce n’a que 15 mois donc c’est encore un peu tôt pour nous mais j’ai hâte de lui proposer ce genre d’activités. Je reviendrai télécharger ce que tu proposes dans quelques mois.
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *