Jeux de société

le mémo rigolo des arbres et leurs feuilles

Vous savez à quel point nous aimons les jeux de société à la maison. Ils nous permettent de discuter, de se retrouver, de passer de bons moments en famille… Il y a ceux qui développent la rapidité, ou la réflexion, ceux qui nous font bien rigoler, ceux aux graphismes magnifiques… Il y a les jeux modernes qui fleurissent un peu partout sur le marché, et il y a les incontournables, les classiques qui, telle la Madeleine de Proust, nous renvoient à nos souvenirs d’enfance. 

Lorsque j’étais petite, les jeux de société étaient très nombreux à la maison. J’ai quatre frères et soeur plus jeunes que moi, une grand-mère qui passait ses après-midi à nos côtés pendant les vacances scolaires dans des parties endiablées de petits chevaux, de Monopoly ou de dominos, un papa qui nous a appris à tous très tôt à jouer aux échecs … 

Je me souviens d’un jeu en particulier, un mémory sur les fleurs que j’aimais tout particulièrement. Et lorsque mes frères ou ma soeur en avaient marre d’y jouer avec moi, je me lançais dans des parties en solitaire. 

Je crois que j’ai transmis ma passion des jeux de société à mes enfants. Avec Zélie, nous aimons le même genre de jeux, ceux où il faut un peu réfléchir, les jeux de stratégie, d’observation, et celui auquel nous aimons tout particulièrement jouer ensemble en ce moment c’est ce magnifique Mémory sur les arbres et leurs feuilles. 

Son look rétro mais à la fois moderne et surtout son originalité m’ont tout de suite séduite. Parce qu’avec ce mémory tout particulier, le but du jeu n’est pas de retrouver des paires identiques, mais des paires complémentaires : un arbre et sa feuille, et cela apporte une difficulté tout à fait intéressante : celle d’associer les arbres que nous connaissons (ou non) avec les caractéristiques de son feuillage. Ainsi, le jeu va plus loin qu’un simple jeu d’observation et de mémoire puisqu’il se place dans un champ éducatif plus large : celui de faire connaître à nos enfants la flore qui nous entoure (ou plus lointaine pour certaines essences d’arbres).

Je crois que maintenant, vous avez compris que je suis sensible à ces jeux qui ont une visée éducative plus vaste que celle d’une règle du jeu tout à fait classique, voilà donc pourquoi j’ai été attirée vers ce mémory. 

Et puis, au delà du simple mémory, dont la règle est connue de tous, il est très aisé de détourner le jeu à d’autres fins, tout autant ludiques qu’éducatives. 

Avant de vous parler du jeu en lui-même, il me tient à coeur de vous présenter la marque pour laquelle j’ai eu un véritable coup de coeur : Pirouette Cacahouète

Basée sur les terres de Corrèze, cette marque a une histoire qui me touche beaucoup puisqu’à l’origine, Laure a créé une cabane afin de permettre à sa petite puce de se sentir en confiance afin de passer l’étape de la continence : elle l’a appelée la CACABANE ! La cacabane c’est un peu le produit phare de la marque, une cabane en carton qui facilite l’apprentissage de la continence pour nos tout-petits. 

Mais au delà de cette cacabane, Pirouette Cacahouète c’est aussi toute une gamme de produits dans les univers des loisirs créatifs, des jeux de société, des jouets et de la papèterie. 

Ce qui m’a marquée la première fois que je suis allée me perdre sur leur site c’est l’originalité de tous les produits proposés alors qu’ils partent tous sur une base classique, comme mon mémory par exemple. A chaque fois, Laure et son équipe ont réussi à apporter une petite touche qui donne à l’objet son authenticité et son exclusivité : j’ai envie de tester tous les kits créatifs, avec une mention spéciale pour la baguette magique et les oiseaux poétiques que je trouve magnifiques, des jeux de société aussi ludiques qu’attrayants comme les puzzles à remonter le temps (celui sur le château fort est juste superbe), des jouets qui nous font retomber en enfance, ou encore des cartes postales qu’on n’a pas envie d’envoyer mais d’afficher dans les chambres des enfants ! 

Au delà de l’originalité des produits, je suis également extrêmement touchée par les valeurs de la marque qui me touchent beaucoup et auxquelles je suis également personnellement sensibilisées 

– le made in France. Moi qui prêche au quotidien pour la consommation locale, vous vous doutez bien que je suis également très sensible au lieu de production des jeux de mes enfants. Au delà de cet aspect, c’est toute la chaîne de production : depuis la réflexion jusqu’à la vente qui est pensée de manière locale.

– le côté écologique. les produits créés par Pirouettes Cacahouète sont fabriqués avec des matériaux recyclables et ou recyclés. Offrir à nos enfants des jeux durables tant dans leur confection que dans leur traitement est essentiel pour les sensibiliser au respect et à la protection de notre planète. 

– la dimension sociale. L’une des phrases fortes de la société c’est « fabriquer des jeux par tous et pour tous ». Ainsi, ce sont des travailleurs handicapés qui conditionnent les produits. C’est un point qui me touche particulièrement, parce que, vous ne le savez peut-être pas, j’ai eu l’immense chance de travailler pendant quelques mois dans un foyer qui accueillent des personnes handicapées en totale autonomie et je crois que ça a été l’une de mes expériences professionnelles les plus enrichissantes. J’ai pu m’apercevoir grâce aux relations que j’ai établies avec eux que ces travailleurs présentant un handicap sont heureux de pouvoir travailler, et par conséquent empreints d’une grande fierté lorsqu’ils donnent un sens à leur travail. 

Voilà donc une petite entreprise destinée à un bel avenir, qui prône des valeurs fortes et engagées afin de préserver notre planète et de créer du lien social.

Passons maintenant au mémo en lui-même.

Dans la boite, tout est en carton recyclé, depuis la règle du jeu jusqu’aux tuiles. 

Il y a 20 paires associant un arbre à sa feuille : le saule, l’érable du Japon, le cerisier, le hêtre, le tilleul, le sapin, le châtaignier, le figuier, le pin parasol, le cerisier, le chêne, le noyer, le platane, le prunus, l’orme, le frêne, le bouleau, le mimosa, le marronnier et l’olivier. 

Les illustrations sont représentées sur 5 fonds colorés différents. Les fonds ne correspondent pas à une famille en particulier, mais permettent par exemple de ne sélectionner que quelques cartes pour faciliter le jeu, avec des plus jeunes par exemple. 

Outre le fait de respecter scrupuleusement les règle du jeu de mémory, c’est à dire retourner tour à tout deux cartes en essayant de reconstituer les paires, j’ai vu dans ce jeu des possibilités infinies : 

1. langage : associer les feuilles et les arbres. 

Maintenant que Zélie lit de manière plus fluide, j’aime lui proposer des mots plus difficiles à lire, ceux qui sortent des ouvrages de première lecture qu’elle a l’habitude de lire. Et quand, en plus, on s’intéresse à un sujet qui la passionne (la nature donc), c’est d’autant plus attractif pour elle. C’est aussi le moment ou jamais d’introduire les graphèmes complexes, de voir, en situation réelle que quand O et U se donnent la main ça forme le son [ou], que quand E et R se donnent la main, ça forme le son [é]. Lorsqu’elle joue seule, Zélie aime étaler les cartes « arbres » et d’associer leurs feuilles juste pour le simple plaisir de lire ce qui est noté sur les cartes. 

2. activité sensorielle : associer les cartes avec de véritables feuilles d’arbres. 

Bien entendu, il faut alors sélectionner les cartes dont nous trouvons les feuilles dans les parcs ou forêts, mais comme les illustrations des cartes sont très précises, cela permet un jeu d’association tout-à-fait intéressant pour les plus jeunes. En regardant les cartes et en observant, touchant, manipulant les feuilles, cela permet d’en appréhender toutes les caractéristiques : la taille, la couleur, la forme, les aspérités … 

C’est une activité qui plaît toujours à Malo et le fait de pouvoir utiliser les cartes d’un jeu de société « de grand » renforce davantage son intérêt et sa motivation. 

3. botanique : trier selon la forme des feuilles. 

Dans la pédagogie Montessori, il existe un matériel de botanique qui s’appelle « le cabinet de botanique » et qui a pour objectif d’apprendre aux enfants les différentes formes de feuilles. Ces formes ont des noms plus ou moins rigolos, plus ou moins complexes, mais on peut les regrouper par types et il s’agit là d’une activité qui nécessite un grand travail d’observation et de concentration de la part de l’enfant (et aussi de la part des adultes ^^). 

Ces exercices de tri peuvent se faire également avec différentes contraintes : trier les arbres à feuilles caduques et celles qui sont à feuilles persistantes, selon les climats dans lesquels ils poussent, où on les trouve sur la planète, selon le type de fruit … les possibilités sont infinies, n’est-ce-pas là la preuve d’une véritable richesse de ce jeu de société qui s’appelle à l’origine « juste » Mémo ? 

Carton plein donc pour ce jeu de mémo, aussi beau qu’intéressant, m’est avis qu’on le ressortira encore très souvent ♥

 

Jeu offert par la marque, merci pour votre confiance ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *