littérature jeunesse

Mon Premier Dictionnaire Montessori {Chut, les enfants lisent #127}

A l’heure où internet peut nous aider de manière instantanée à trouver la réponse à tous nos questionnement : comment s’écrit tel mot ? que signifie celui-ci ? Celui-là a-t-il plusieurs sens ? il est maintenant très rare que le dictionnaire soit encore présent dans les familles. 

Pourtant, dans mon cas il s’agit d’un ouvrage qui tient une place très importante dans mon coeur. Il faut dire que lorsqu’on me parle de dictionnaire, le souvenir qui remonte immédiatement dans mon esprit est la joie quand ma Grand-Mère m’a offert mon premier dictionnaire d’adulte, rien que pour moi. Car elle et moi partagions cet amour pour les mots et la littérature. D’ailleurs chez elle il y avait plusieurs dictionnaires et je la voyais très souvent les consulter, surtout lorsqu’elle remplissait les mots croisés. D’abord elle en ouvrait un, le plus ancien et si elle ne trouvait pas ce qu’elle était venue chercher, elle regardait dans le deuxième, puis le suivant. A y réfléchir c’était une pratique assez curieuse, mais il vaut mieux éviter de contredire les habitudes des personnes âgées n’est-ce-pas ? 

Tout au long de mon enfance, j’ai eu plusieurs dictionnaires, depuis le premier vers 5 ans, jusqu’au dernier, celui-là même qui m’a été offert par ma tendre Grand-Mère. Je les ai beaucoup feuilletés. Je les ai même tous lus, comme des livres, aussi passionnants que les romans qu’ils côtoyaient dans ma bibliothèque. J’ai toujours adoré découvrir de nouveaux mots, de nouveaux sens. Avec mes frères et ma soeur, nous nous amusions à chercher le mot le plus rigolo (mention spéciale au « zynjanthrope » qui est devenu le surnom de mon plus jeune frère, allez savoir pourquoi^^) 

A l’école, nous avions chacun notre exemplaire. Ils étaient tous alignés dans la salle de français et nous avions appris, depuis bien longtemps déjà, à y faire des recherches à l’intérieur. 

Si je vous raconte tous mes souvenirs, c’est parce que Zélie a eu la chance de se voir offrir son premier dictionnaire de la part des Editions Larousse, un ouvrage d’une grande qualité qui permettra à ma puce de découvrir l’orthographe et le sens de 1500 mots et expressions les plus courants de notre jolie langue. 

J’ai prévenu Zélie tout de suite : quelle chance a-t-elle de posséder un si bel ouvrage ! Maintenant qu’elle est entrée dans le monde des lecteurs, elle pourra, une fois qu’elle maîtrisera son dictionnaire, y trouver toutes les informations qu’elle cherchera à propos d’un mot ou d’un autre. Un dictionnaire ce n’est pas un simple livre, il est LE livre qui permet de comprendre tous les autres. C’est une aide non négligeable, un peu comme un trésor aussi. Car c’est la toute première fois qu’elle se retrouve face à ce genre d’ouvrage, totalement inédit pour elle : on ne le lit pas comme une histoire, d’ailleurs ce n’est même pas une histoire. Et puis on ne le lit pas d’une traite, on vient le consulter quand on en a besoin. Et quand on a besoin de quoi d’ailleurs ? Eh bien de connaître l’orthographe ou la signification d’un mot pardi !

Zélie a été très flattée que Larousse lui ai offert un tel ouvrage ♥

« Mon premier dictionnaire Montessori » est bien entendu pas aussi complet qu’un dictionnaire classique et fort heureusement. Je pense que s’il contenait autant de mots, que si les définitions étaient écrites aussi petit que dans un dictionnaire d’adulte, cela repousserait les enfants, ce ne serait clairement pas adapté à eux et ils n’auraient bien évidemment pas l’envie de l’ouvrir et de le feuilleter. 

Ici les mots qu’il contient sont ceux employés par l’enfant ou susceptibles de se retrouver dans une conversation. 

Les définitions sont très claires avec un langage adapté aux jeunes enfants et sont rédigées en lettres cursives comme le préconise la pédagogie Montessori. 

L’ouvrage est extrêmement bien construit et aéré, on ne se perd pas dans les mots bien au contraire, tout est clair de manière à donner envie aux enfants de le consulter. 

Sur la gauche de la page de gauche et sur la droite de la page de droite il y a une réglette avec l’ensemble des lettres de l’alphabet. La lettre dont il est question est mise en évidence par un carré coloré. Bien entendu, les mots sont rangés par ordre alphabétique (selon moi, il est nécessaire de connaître les lettres de l’alphabet dans l’ordre uniquement pour consulter un dictionnaire. Zélie l’a appris par coeur grâce à la comptine qu’ils chantent à l’école mais jusqu’alors elle n’avait pas eu l’occasion de s’en servir).

Les initiales des mots sont également colorées pour aider l’enfant à se repérer. Le mot est en gras et écrit un peu plus grand. Et lorsque le mot défini est inclus dans la définition, il est lui aussi coloré. 

Lorsqu’un mot a plusieurs sens, ils sont tous définis avec, dans la plupart des cas, un exemple concret de l’utilisation du mot. 

Enfin, l’ouvrage et rempli de jolies illustrations très réalistes, condition essentielle pour être reconnues des enfants. 

Il y a également parfois des planches de dessins qui illustrent une notion plus complexe : le système solaire, les mois de l’année, les formes géométriques, les transports, les sports … 

Un petit livret est fourni avec le dictionnaire qui comprend des étiquettes à découper et à coller dans le dictionnaire et qui permettent d’aller plus loin dans l’utilisation de l’ouvrage, comme par exemple trouver le contraire d’un mot, le nom qui correspond à un adjectif … Pour ma part, je ne pense pas que Zélie collera ces petites étiquettes dans le dictionnaire (parce que, la connaissant, elle sera ensuite tentée de les décoller et ça risque d’abîmer les jolies pages). Cependant, je vais certainement les utiliser dans de petites activités lorsque nous attaquerons l’apprentissage de la grammaire par exemple. 

Je ne vous raconte pas la fierté de Zélie quand elle a découvert le dictionnaire. Sa curiosité insatiable l’a obligée à le feuilleter, à essayer de lire quelques mots. Elle était ravie de voir qu’à l’intérieur, tout était écrit assez grand parce que, les mots écrits en petits caractères la démotivent totalement. Je crois qu’elle doit faire trop d’effort pour se concentrer sur les lettres alors elle préfère abandonner.

Je lui ai expliqué que nous allions apprendre à nous en servir, à chercher des mots dans le dictionnaire, elle était tellement enthousiasmée qu’il a fallu que je mette le hola pour aller déjeuner. Vous l’aurez compris, elle a hâte de l’utiliser comme un dictionnaire et pas comme un simple album.

Ceci est ma cent-vingt-septième participation au rendez-vous Chut, les enfants lisent. 

Dictionnaire offert par les éditions Larousse ♥

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *