zoologie

Activités diverses autour des abeilles.

Si j’ai pris le temps de vous présenter certains de nos ateliers sur la thématique des abeilles, il y en a d’autres pour lesquels je n’aurais pas assez de matière pour en faire un article complet. Et puis avouons-le j’ai peur de vous lasser en vous tenant la grappe sur le même sujet pendant plusieurs semaines ^^

Bref, dans cet article j’ai voulu rassembler toutes les petites activités autour des abeilles. En règle générale ce sont des ateliers assez simples à mettre en place et que vous pouvez adapter en fonction de vos centres d’intérêt et du matériel que vous possédez.

1. faire des hexagones avec des triangles équilatéraux : mathématiques, motricité, concentration

Les alvéoles des ruches sont de formes parfaitement hexagonales. L’occasion donc pour moi d’introduire ce nouveau mot de vocabulaire. On a compté le nombre de côtés et le nombre de sommets, au nombre de six donc. Et puis j’ai montré à Malo, à l’aide du Spielgaben, qu’il pouvait fabriquer des hexagones en assemblant 6 triangles. Bien entendu, cela ne fonctionne qu’avec les triangles équilatéraux, ceux qui ont un angle de 60°. Et bien entendu bis, je n’ai pas parlé de triangle équilatéral à Malo histoire de ne pas l’embrouiller. Ici on s’intéresse uniquement aux hexagones. Il a donc fabriqué plusieurs hexagones avec les triangles et à chaque fois il s’amusait à compter le nombre de côtés.

2. faire des hexagones avec les géomag : imaginaire, motricité, mathématiques, zoologie

Connaissez-vous les géomag ? c’est un jeu composé de billes et de tiges magnétiques. On peut ainsi faire de chouettes constructions en 3D, Zélie adore ça. Elle avait sorti son coffret pour y jouer et je lui ai montré qu’en assemblant 6 tiges en n’oubliant pas de mettre une boule entre chaque, on obtenait quoi ? un hexagone pardi ! Nous avons donc fabriqué plusieurs hexagones et puis à l’aide des figurines du cycle de vie de l’abeille et celles des fleurs, nous avons rejoué l’histoire des abeilles qui butinent le nectar puis reviennent à la ruche pour stocker le miel dans les alvéoles. Et puis les alvéoles contiennent aussi les oeufs, les larves et les nymphes des abeilles. C’était très rigolo.

Ici l’intérêt de cette activité spontanée était de travailler le langage : Zélie s’est appropriée le vocabulaire lié aux abeilles et à la fabrication du miel, mais également le terme hexagone. Dans ma conception du co-schooling, la transversalité est importante, ainsi lorsqu’on parle des abeilles il est aussi tout à fait possible de parler de mathématiques à travers la géométrie. Tout est imbriqué c’est ce qui est passionnant.

3. faire des algorithmes : logique, concentration, patience

L’algorithme c’est le nom savant qui désigne la répétition d’une suite. C’était la première fois que je proposais cette activité à Malo j’étais donc très curieuse de voir comment il allait s’en sortir. Pour la première ligne il a fallu que je sois présente et active pour lui expliquer quelle couleur il fallait poser. Et puis il a eu le déclic et pour toutes les lignes suivantes il répétait inlassablement pendant les 45 minutes qu’a duré l’activité « maintenant le jaune, maintenant le noir, maintenant le jaune … »

Pour cette grande première, et pour rester dans le thème j’ai donc choisi deux couleurs en rapport avec les abeilles : le jaune et le noir !

4. Le cycle de vie de l’abeille : langage, zoologie

Grâce à cet atelier j’ai pu voir que Zélie avait parfaitement retenu le vocabulaire associé au cycle de vie de l’abeille qu’elle avait appris l’an dernier. Du coup elle n’a pas voulu le faire (c’est trop fastoche m’a-t-elle dit ^^). Du coup c’est Malo qui s’est amusé. Les superbes cartes viennent de la boutique Maaademoiselle A Shop (et d’ailleurs, j’en profite pour vous rappeler qu’avec le code BAZAR vous avez droit à une réduction de 10% sur votre panier) et nous avons également utilisé les figurines du cycle de vie de l’abeille. L’activité s’est déroulée en trois temps : association des cartes et des figurines, apprendre le vocabulaire associé (oeuf, larve, nymphe et abeille) et disposer les cartes et/ou les figurines dans l’ordre.

5. utiliser la pince à cornichon : motricité fine, concentration, coordination main-oeil

J’ai eu la chance de trouver une boite à oeufs avec 9 alvéoles. J’ai découpé le couvercle et j’ai bombé les alvéoles en jaune pour représenter la ruche. Dans du papier cartonné j’ai découpé une forme de fleur. Sur le coeur de la fleur, j’ai posé des pompons jaune pour faire le nectar. Et c’est parti pour la motricité fine, un atelier que les enfants ADORENT ! Les voilà donc transformés en abeilles et un par un, ils vont déposer dans les alvéoles les gouttes de nectar prélevées dans la fleur. ça c’est le genre d’activité qui ne demande pas beaucoup de préparation et qui est vite rentabilisée puisque le plateau est investi souvent et longtemps.

6. dessiner les alvéoles de la ruche. précision du geste, mathématiques, concentration

A l’aide d’un pochoir hexagonal, Zélie s’est appliquée à dessiner les alvéoles de la ruche. Le but était d’une part de bien positionner le pochoir pour faire coïncider les côtés des alvéoles, mais aussi et toujours de se familiariser avec l’hexagone. D’ailleurs, sur ce point on est bon, ce nouveau mot est parfaitement acquis ^^ Elle a ensuite collé dans chaque alvéole une petite abeille (ce sont des petits dessins que j’ai trouvés sur le net et imprimés). Et petit détail qui a toute son importance, Zélie a écrit son prénom dans un dégradé de jaunes/oranges/marrons pour rappeler les abeilles^^

7. Participer à une animation sur les abeilles et visiter une ferme aux abeilles

Nous avions eu de la chance. Un samedi, il y a eu deux activités sur les abeilles à proximité de la maison. Nous avons commencé par assister à une animation dans une médiathèque. L’animatrice a commencé par lire quelques ouvrages (aucun que nous connaissions ce qui est assez rare pour être souligné ^^) puis un apiculteur est venu parler de sa passion. Il avait apporté un cadre avec des abeilles, quelques accessoires et un pot de miel pour faire goûter. Malo, si on ne l’avait pas arrêté, aurait avalé tout le pot!

L’après-midi, nous nous sommes rendus dans une ferme aux abeilles, chez l’un de mes amis, apiculteur de son état. Comme une pièce de théâtre, Yvan l’apiculteur a retracé le cycle de vie de l’abeille et la fabrication du miel. Son fils a ensuite pris le relais pour nous expliquer les différentes étapes de l’extraction du miel dans la miellerie. Nous avons fait un petit crochet par la boutique pour acheter quelques pots de miel.

Je suis persuadée que les connaissances sont plus durables et plus fortes dès lors qu’on mêle la théorie à la pratique. C’est ce que nous avons essayé de faire grâce à ces visites.

8. reproduire un modèle d’abeille au Spielgaben : suivre une consigne, observation, représentation spatiale.

J’ai feuilleté toute la documentation fournie avec le Spielgaben et j’ai trouvé un modèle d’abeille à réaliser. J’ai donc préparé les pièces nécessaires à la réalisation de l’abeille et Zélie a donc pu reproduire le modèle en faisant attention à la disposition des pièces et au choix des couleurs (notamment pour le corps). Zélie s’est également fait un malin plaisir de remarquer que ce n’était pas une vraie abeille parce qu’elle n’a pas de langue, que 4 pattes et que 2 ailes 😀 

Âge de Zélie au moment des activités : 4 ans et 11 mois
Âge de Malo au moment des activités : 2 ans et 11 mois

 

Si vous vous inspirez de nos ateliers, vous pouvez me taguer sous vos réalisations, sur Instagram ou sur Facebook 🙂

 

2 Comments on “Activités diverses autour des abeilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *