littérature jeunesse

Une vie d’ours {Chut, les enfants lisent #127}

Il y a quelques mois, j’étais heureuse de vous faire découvrir deux albums pour lesquels, nous avions eu un coup de coeur familial. Il s’agissait de « Une vie de manchot » et de « une vie de girafe ». Si le coeur vous en dit, vous pouvez retrouver ma chronique ici

La collection « une vie de  » s’agrandit puisque le troisième ouvrage vient de paraître, on parlera ici de l’ours brun.

Ce qui nous plaît dans cette collection, c’est le parfait accord entre l’histoire racontée et la pertinence des informations transmises. Est-ce qu’on lit une jolie histoire, est-ce qu’on lit un livre documentaire ? Eh bien les deux mon capitaine, et c’est très astucieux. Malo est à un âge où il préfère les histoires, Zélie, quant à elle a toujours été fascinée par les documentaires. La collection « une vie de » met donc tout le monde d’accord.

Dans Une vie d’Ours, Alicia Quillardet revient pour nous parler d’un animal qu’on connaît souvent à travers les contes pour enfants, mais dont on ne s’intéresse pas beaucoup dans sa dimension réaliste, et c’est bien dommage car l’ours, aussi imposant qu’il soit, est un animal en voie d’extinction, présent sur le territoire français, dans les forêts pyrénéennes.

Comme dans les deux opus précédents, on suit le quotidien d’un ours (on apprendra plus tard qu’il s’agit d’une femelle) le temps d’une saison. A travers des phrases simples, Alicia Quillardet réussit néanmoins à faire passer un grand nombre d’informations à propos de ce beau mammifère : son anatomie, son agilité, son régime alimentaire, sa grotte au moment de l’arrivée de l’hiver, l’hivernation, puis la naissance des deux oursons jusqu’à leur indépendance. Au fil des pages, nous allons faire sa connaissance, partager ses journées, il nous deviendra donc plus connu, et on le sait tous, lorsqu’on connaît quelque chose, on en a moins peur. Voilà donc un ouvrage parfait pour dédramatiser l’ours des contes de fées (à quand « une vie de loup »? ), et la croyance populaire que sa réintroduction dans les forêts des Pyrénées soit synonyme d’attaques et de mort imminente … Bien sûr on ne parle pas de tout cela dans l’ouvrage. L’homme d’ailleurs y est complètement absent, laissant la part belle à l’animal dans toute sa splendeur. Néanmoins, il s’agit là d’une bonne base pour parler de l’écologie, de l’importance de sauver l’ours et de le réintroduire dans son milieu naturel…

Le fil rouge de l’histoire, tout au long des pages, c’est la présence de ce gros soleil orange, le même que dans « une vie de manchot » et « une vie de girafe », comme s’il était le témoin de la vie qui se déroule sur la Terre. Les illustrations sont vraiment superbes, très graphiques. Il n’y a pas forcément de petits détails comme on peut retrouver dans d’autres ouvrages des Editions du Ricochet (notamment la superbe collection Ohé la Science) mais c’est aussi ce qui fait le charme et l’originalité du livre. On y voit l’essentiel, à nous d’imaginer la suite … que voit-on derrière ces collines vertes ? Est-ce que les abeilles vont piquer l’ours gourmand ? et cette grotte sombre, est-ce que l’ours y sera seul ?

Cette collection est pleine de promesses, vivement la sortie des prochains ouvrages pour que nous puissions l’étoffer et nous familiariser avec la beauté de la faune de notre planète.

Ceci est ma cent-vingt-septième participation au rendez-vous Chut, les enfants lisent. 

Livre offert par les éditions du Ricochet.

 

2 Comments on “Une vie d’ours {Chut, les enfants lisent #127}

    1. Oui il est vraiment très beau. Et surtout adapté aux plus jeunes comme le texte est assez court. Il a beaucoup de succès à la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *