éducation bienveillante

de l’importance d’observer son enfant.

Avez-vous déjà pris le temps d’observer votre enfant ? Pas juste le regarder en train de jouer, mais employer une véritable observation active.

Quelle est la différence entre regarder et observer ?

Regarder c’est jeter un oeil furtif, de manière globale, sans vraiment faire attention. Alors qu’observer induit une certaine concentration, l’observation nécessite de l’attention mais aussi de se focaliser sur les détails. Nous pouvons alors dire qu’observer c’est regarder en ayant un objectif 🙂

Le rôle de l’adulte observateur est très présent dans la pédagogie Montessori puisque l’observation permet d’identifier les périodes sensible de l’enfant et ainsi l’accompagner dans ses apprentissages.

Mais l’observation est très intéressante au quotidien, sans but éducatif, mais afin de comprendre certains comportements.

Garçon, Jouer, Feuilles, Automne, Enfant

Pourquoi observer ?

L’observation c’est le point de départ pour comprendre. Comprendre le comportement de l’enfant, comprendre son cheminement intérieur, comprendre ce qu’il vit à l’instant T. Ainsi, en observant, l’adulte apprend petit à petit à adopter un recul nécessaire pour ne pas réagir de manière spontanée et il peut ainsi ajuster son propre comportement vis-à-vis de l’enfant.

En effet, le fer de lance de la pédagogie Montessori est l’acquisition de l’autonomie par l’enfant. Le fait qu’il ne bénéficie d’une aide immédiate et spontanée apportée par l’adulte, lui donnera l’habitude de croire qu’il ne peut pas ou ne sait pas réaliser une action par lui-même. Il va alors développer un sentiment de dépendance vis-à-vis de l’adulte ce qui risque de freiner son développement.

Ce qui est intéressant, c’est que l’observation d’un comportement permet de comprendre l’état intérieur de l’enfant. Il aligne ses jouets ? il observe avec une intense concentration une colonie de fourmis ? Tout a un sens très important qu’on ne peut pas forcément saisir juste en regardant le bazar dans sa chambre ou en lui disant de se lever car il risque de se salir.

Jeux, Enfants, Fillette, Fille, Jouets

En observant l’enfant on apprend aussi à identifier des comportements qui nous dérangent et qui déforment notre perception. L’observation permet alors de prendre de la distance face à ces comportements, mais aussi de reconnaître la source du problème.

Allez je vous donne un exemple assez parlant : systématiquement lorsqu’à 18h15 je demandais aux enfants de cesser ce qu’ils étaient en train de faire parce qu’il est l’heure d’aller se laver, je faisais face à des protestations assez virulentes. Pourtant, c’est le planning : 18h15 c’est l’heure du bain ! J’avais beau leur demander doucement, leur proposer de monter sous la forme de jeu, me fâcher, le résultat était toujours le même : des cris, des pleurs et des protestations. Un jour, j’ai pris le temps d’observer mes enfants au lieu de les envoyer se laver. Il s’est avéré que 18h15 c’est l’heure à laquelle ils sont le plus impliqué dans ce qu’ils sont en train de faire : le jeu libre ou une activité. En règle générale, le calme règne (plus ou moins, surtout moins lorsqu’ils sont dans le jardin^^) et moi, avec ma maniaquerie des horaires, je venais les déranger dans ce moment d’intense concentration pour les envoyer se laver ! J’ai alors pris le parti de les laisser jouer et depuis, notre planning est modifié, mais nos fins d’après-midi plus sereines. Aujourd’hui, ils prennent une petite douche rapide après le repas et juste avant d’aller se coucher et je peux m’apercevoir que ça leur convient parfaitement. Je ne les interromps plus dans leurs activités et en plus, ils sont bien plus détendus au moment d’aller au lit.

Voiture, Jouets, L'Enfance, Enfant

Comment observer ? 

La posture de l’adulte observateur est d’être en retrait, l’esprit entièrement libre pour cette démarche. Il est intéressant d’avoir à portée de main un petit carnet dans lequel on note tout ce qu’on observe, que ce soit à un moment donné (par exemple : j’observe mon enfant jouer aux playmobils) ou bien lors d’un épisode « spontané » (une colère, un événement inédit …) Pour ma part j’ai deux carnets : un pour chaque enfant. J’y note tout dedans : la date et l’heure de l’observation, afin de voir s’il y a des réactions ou des  événements récurrents, la description la plus objective mais aussi la plus précise possible : ma posture, celle de mon enfant, si je suis intervenue, de quelle manière, mon état d’esprit. Plus la description sera complète, plus facile sera l’analyse. 

Il faut se poser des questions : pourquoi fait-il cela ? Comment arrive-t-il à ce résultat ? En observant, on se rend compte de tous les progrès presque imperceptibles que l’enfant intègre : dévisser, empiler, élaborer des stratégies pour détourner un problème. 

Fille, Garçons, Les Enfants

Le plus important lorsqu’on observe un enfant c’est de laisser ses préjugés de côté. Certes, avec votre âge, votre expérience et votre histoire, peut-être auriez-vous fait autrement ? Mais son cheminement à lui est-il pour autant plus mauvais que le vôtre ? Le fait d’avoir un regard neutre sur chacune des actions de votre enfant vous permettra de ne pas interpréter ses gestes, parfois à tort : « peut-être ne voulait-il pas se servir de l’eau, mais plutôt comprendre le mécanisme de visser et dévisser ?  » 

En effet, en observant, on aperçoit ce que fait VRAIMENT l’enfant. Non il ne fait pas QUE jouer aux petites voitures : il les alignes, les classe par couleur, il les fait rouler, les jette dans un bac plus loin … Ainsi, l’on remarque les actions qui reviennent régulièrement dans ses jeux ou son comportement et ainsi, cela permet à l’adulte de savoir où en est l’enfant dans son processus d’apprentissage. C’est pour cela que le jeu libre est génial pour l’observation parce que l’enfant réalise certains gestes ou certaines actions de manière spontanée. Si vous voulez en savoir plus sur l’importance du jeu libre , je vous invite à aller consulter cet article.

Petit Garçon, Garçon, Enfant, Enfants

Lorsqu’on observe, le temps prend une toute autre dimension et vous serez étonnée de tout ce que l’enfant est capable de faire en quelques minutes ou pendant une action qui lui demande, à priori, de rester statique. Par exemple, je trouve passionnant de regarder Zélie faire un puzzle (est-ce parce qu’elle en fait rarement ?) Le temps de la réalisation du puzzle, elle trie les pièces selon un ordre qui lui fait sens, elle observe les détails, ses yeux vont et viennent de la boite vers les pièces en vrac et celles déjà assemblées, elle touche beaucoup les rebords des pièces avec son index, entre dans une intense réflexion et s’auto-corrige lorsque cela est nécessaire. Passé la fierté d’avoir réalisé son puzzle, elle le détruit presque automatiquement et va le ranger : le processus est bien plus important que le résultat. 

Observer est devenu pour moi une occupation à part entière et cela m’est devenu indispensable. Au delà du fait que cela me permet d’en apprendre davantage sur mes enfants, je suis toujours très touchée et je me sens privilégiée d’être ainsi témoin de leurs réalisations, de leurs essais, leurs réussites, leurs persévérances. Je prends beaucoup de temps à les observer, c’est maintenant devenu un réflexe, que ce soit dans des situations nouvelles ou bien au contraire dans le quotidien. Car cela m’apporte aussi beaucoup de choses : je connais mieux mes enfants et leurs réactions, j’ai appris à ne pas les couper dans leurs actions, à ne pas intervenir systématiquement. 

Chaque âge permet des observations passionnantes : observer les tout-petits c’est découvrir leur manière d’observer le monde intensément. Observer des enfants de 2-3 ans c’est être le témoin de leur émerveillement. Observer des enfants de 5-6 ans c’est admirer leur grande capacité de concentration. 

Comme je vous le disais, l’observation fait partie intégrante de mon quotidien et maintenant, s’en m’en rendre compte, j’observe tout le monde, même les adultes, même mes collègues et j’analyse ce que j’observe. Cela me permet de mieux comprendre le monde, de mieux connaître les gens. 

Passionnant je vous dis !!! 

Enfants, Jouer, Débarbouillette, Bassin

 Pour aller plus loin :
La figure d’attachement
le réservoir affectif
le jeu libre

One Commnet on “de l’importance d’observer son enfant.

  1. J’adore. Je suis en train, justement, de faire un article sur l’observation et la remiser en question des parents dans l’éducation Montessori à la maison.

    Il y a un excellent article dans le livre « Éveiller, épanouir … » de Tim Seldin.

    J’ai fait un article dessus que je suis en train de compléter.

    Au plaisir de vous lire à nouveau, hésitez pas à passer dans ma maison aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *