littérature jeunesse

Une vie de macaque

Il y a quelques mois, nous avons découvert avec bonheur la toute nouvelle collection des Editions du Ricochet « Une vie de … » dont le parti pris est tout à fait intéressant puisqu’il propose de partir à la découverte d’un animal en particulier.

Après une vie de manchot, une vie de girafe et une vie d’ours, aujourd’hui c’est le macaque, ce petit singe qui vit en Asie ainsi qu’en Afrique du Nord qui est à l’honneur.

Ce livre ainsi que tous les autres de la collection réunit dans ses pages la richesse d’information de l’ouvrage documentaire et la douceur de l’histoire de l’album. En effet, le lecteur part sur les traces du macaque grâce au ton employé par le narrateur nous nous retrouvons transporté dans la savane africaine ou dans les forêts tropicales asiatiques et devenons les chanceux spectateurs du quotidien de ces petits singes.

Mais si le texte et les illustrations laissent la part belle à l’imagination, il n’en reste pas moins que les informations distillées au fil des pages permettent de se familiariser avec le macaque, son mode de vie ou encore ses habitudes alimentaires.

Car même si le singe fait partie des animaux identifiables assez facilement par une majorité des enfants, je dois reconnaître, en tous cas pour ma part, que je le connais assez mal. Déjà, je ne savais pas que le macaque était une espèce à part entière. Pour moi c’était un surnom qu’on donnait aux singes, un peu comme on parle de clébard pour le chien (la honte …)

Au fil des pages, le lecteur se familiarise avec cette espèce. Si le lieu de vie n’est pas explicitement mentionné, quelques indices permettent de savoir où ils vivent, notamment la mention de deux de ses prédateurs ; le python et le léopard. (bon ok, il faut savoir où vivent le python et le léopard ^^ mais je suis bien plus calée en félins qu’en singe pour ma part ^^)

Comme d’habitude, Zélie et Malo ont été transportés lors de la première lecture et toutes les suivantes, les livres mettant en scène des animaux dans leur habitat naturel les fascinent toujours autant. Ainsi, ils ont été heureux d’apprendre que les femelles vivent toute leur vie ensemble et que les mâles quittaient la tribu une fois atteint l’âge adulte, mais aussi que la couleur du visage devient plus rouge au moment de la saison des amours. Ils ont été touchés aussi de savoir que les macaques avaient des solutions très simples de se montrer de l’affection entre eux, notamment les séances d’épouillage. Zélie a souri quand j’ai expliqué un peu plus en détails cette technique, mais elle a surtout trouvé que c’était une marque d’intelligence que d’être capable de montrer aux autres membres du clan qu’on les apprécie. Elle a également été touchée d’apprendre que les macaques s’entraident au quotidien, notamment en ce qui concerne l’éducation des petits.

Les illustrations d’Alicia Quillardet font écho aux autres albums de la collection : on retrouve ce trait significatif, très graphique. Peu de détails mais pourtant d’une extrême précision. Simple mais efficace. Certains éléments présents dans les autres albums le sont ici aussi, comme un rappel de la collection. C’est le cas notamment de ce soleil orange qui accompagne le lecteur au fil des pages. En ce qui concerne les couleurs, elles ne sont pas très nombreuses, mais malgré tout sont très vives et donnent du peps et du rythme à l’ensemble. Tout comme les onomatopées qui parsèment le texte.

 Livre offert par les éditions du Ricochet, merci pour votre confiance ♥

 

Editions du Ricochet - Livres jeunesse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *