Voilà maintenant de nombreuses années que je suis convaincue de l’importance de l’apprentissage par le jeu. Bien avant d’être maman en réalité.

Car vous ne le saviez peut-être pas, mais dans mon ancienne vie (celle où je n’avais pas encore d’enfant ^^) j’étais entraîneur en athlétisme, pendant 17 ans et à ce titre, j’avais en charge 2 à 3 fois par semaine des groupes d’enfants allant de 5 à 10 ans. Il était donc hors de question pour moi de faire de l’athlétisme pure et dure à des petits bouts qui avaient déjà du mal, parfois à mettre un pied devant l’autre. Ma pédagogie sportive a donc très vite reposé sur le jeu, encore et toujours, pour que mes petits athlètes en herbe puissent acquérir les bases de l’athlétisme, c’est à dire : courir, lancer et sauter. A travers le jeu donc, j’avais à coeur de leur permettre développer leur motricité globale, mais également de comprendre les règles de chaque épreuve en athlétisme (et Dieu sait qu’il y en a ^^).

Quand mes enfants sont arrivés, c’est donc tout naturellement que j’ai continué cette manière de faire : le jeu est donc présent dans notre famille depuis le début et il nous sert en toute occasion, encore plus depuis que nous faisons l’instruction en famille.

Enfant, Tour, Blocs De Construction

Je reçois souvent des mails ou des messages privés sur les réseaux sociaux me demandant : “pourquoi utiliser le jeu plutôt que le travail formel ?” ou bien “comment enseigner par le jeu ?”

Je vous propose donc de voir tout d’abord quels sont les bienfaits du jeu dans l’acquisition des compétences, puis quelques astuces pour introduire le jeu dans le quotidien.

Jouer, oui, mais pourquoi ?

Le jeu, c’est le travail de l’enfant. C’est son métier, c’est sa vie“. Voilà ce que pensait Pauline Kergomard, l’une des premières inspectrices de l’Education Nationale en maternelle au tout début du 20ème siècle.

Et en effet, le jeu intervient à de nombreuses étapes dans le développement puisqu’il permet à l’enfant :
– d’expérimenter le monde qui l’entoure en explorant par exemple le jardin et en jouant avec la terre
– d’explorer encore et encore ce qu’il ne comprend pas, l’exemple typique est celui de l’enfant qui démonte et remonte un jouet
– de développer son intellect
– de s’intégrer dans la société en s’appropriant certains codes ( d’où l’importance des jeux symboliques)
– de développer sa curiosité pour un sujet en particulier
– d’affiner son geste : c’est ce qu’on appelle la motricité globale et la motricité fine.
– de développer son esprit créatif en imaginant de nouvelles situations, en posant des hypothèses qu’il vérifiera, en utilisant ses mains pour fabriquer quelque chose.

Crayons De Couleur, Livre De Coloriage

Beaucoup ont tendance à minimiser l’importance du jeu libre chez l’enfant. Pourtant, de nombreuses connexions s’opèrent pendant que l’enfant joue :
– son langage s’enrichit naturellement et spontanément
– il développe sa sociabilisation, son empathie ainsi que son équilibre émotionnel
– le jeu lui permet d’apprendre à résoudre des problèmes
– mais aussi de développer ses compétences cognitives.

Rappelons nous de la fameuse phrase de Pauline Kergomard écrite quelques lignes plus haut. Elle associe le jeu au travail alors qu’en général, les adultes auraient vite fait de dissocier les deux en utilisant, pour les différencier, des adjectifs opposés. En effet, si le jeu est associé à l’idée de se défouler, à la joie, la spontanéité et le plaisir, si on en ressort quelque chose de positif et parfois est plutôt vu comme une action inutile, le travail quant à lui est forcé, suppose des apprentissages réfléchi et en revanche a une connotation négative comme quelque chose de forcé et d’utile. Pourtant, ici il n’est nullement question d’effectuer un clivage entre le jeu libre et le travail, au contraire, le jeu est spontané et procure de la joie et du plaisir, pour autant il est également utile et permet les apprentissages.

Personnes, Enfants, Enfant, Heureux

Comment introduire le jeu dans les apprentissages ?

Le jeu peut être utilisé dans toutes les matières dites “scolaires” et n’a pas forcément besoin de matériel particulier. L’idée d’utiliser le jeu dans les apprentissage est de permettre d’éveiller l’intérêt et la curiosité de l’enfant, mais également de manipuler des choses concrètes avant d’introduire des notions abstraites.

Voici quelques idées faciles à mettre en place chez vous.

1. introduire le jeu dans les tâches quotidiennes

– énumérer les aliments en anglais en rangeant les courses
– faire des mathématiques (plus ou moins poussées) en cuisinant : “peux tu me donner 3 oeufs?”, “quelle quantité de farine avons-nous besoin pour doubler la recette ?”
– se lancer des défis : toi tu ranges tous les objets rouges qui traînent dans la maison, et moi je range les objets bleus
– épeler les objets dont on a besoin : peux-tu m’apporter un V.E.R.R.E ?

2. utiliser les jeux de société traditionnels

– le jeu de l’oie est parfait pour compter
– les dominos permettent de développer l’esprit logique. Ils peuvent être également détournés pour des jeux autour des additions ou du dénombrement.
– le dobble affine l’acuité visuelle et la rapidité de l’enfant, mais aussi le vocabulaire
– la bataille navale quant à elle est un outil idéal pour apprendre à se repérer dans l’espace
– les jeux de 7 familles peuvent être détournés à l’infini pour coller à une thématique, mais ils sont parfaits pour connaître la comptine numérique jusque 6 et pour développer la diction
– le mémory, comme son nom l’indique fait travailler la mémoire, mais permet, sans que l’enfant ne s’en rende compte, de se pencher sur des notions particulières (nous avons un mémory sur les arbres et leurs feuilles et grâce à ce jeu, mes enfants reconnaissent certains arbres et savent les associer à leurs feuilles)

Dominos, Jeu, Domino, Stratégie

3. user et abuser des jeux de société

– vous voulez faire compter votre enfant ? Alors le Rummikub est votre ami
– vous souhaitez développer la fluence (= la rapidité de lecture) ? vous allez adorer Twist Délire
– votre enfant a des difficultés à se repérer dans l’espace ? tournez-vous vers Topologix
– des exercices de comparaison de grandeurs ? Batawaf évidemment
– votre enfant s’intéresse aux couleurs ? il est temps de lui proposer le Verger.

Bref, vous l’aurez compris, l’enfant a BESOIN de jouer parce que c’est par le jeu qu’il apprend, bien plus qu’en suivant des choses très formelles. 

J’espère que cet article vous aura donné des astuces à mettre en place, n’hésitez pas à ajouter des idées de jeux en commentaire. 

Jeune Fille, Jouer, Jouets, Marionnette


rejoignez-moi sur les réseaux sociaux : instagram ou Facebook. Je partage très régulièrement des idées d’activités pour apprendre en s’amusant.

Et si cet article vous a plu, pensez à me laisser un petit mot, cela me fait toujours grand plaisir d’échanger avec vous ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *