Aujourd’hui sort le cinquième opus des aventures de Hugo et de sa petite fée Nina. C’est donc le jour idéal pour vous présenter Hugo prend son envol, un conte pour apprendre à travailler seul.

Hugo est un petit garçon tout à fait ordinaire. En classe de CM2 il rencontre cependant quelques difficultés à l’école et il ne se sent pas capable de les surmonter. Il a beau faire beaucoup d’effort il se sent complètement dépassé, il n’arrive pas à assumer le travail qu’il doit fournir à l’école et à la maison. Un après midi en rentrant à sa maison, il jette son sac et veut tout laisser tomber.

Heureusement, son amie la fée Nina arrive à son secours et va aider Hugo à s’organiser et à apprendre à se mettre au travail. Pour cela, elle lui propose de nombreux outils pour apprendre à gérer son temps, mais aussi à travailler autrement afin de trouver la technique qui lui correspond le plus et pour y arriver, quoi de mieux qu’être aidé par l’amie américaine de sa grande soeur : Tracy. Grâce à l’aide apportée par Tracy et Nina, Hugo gagnera en autonomie et développera sa confiance en lui, suffisamment pour sauver la vie de son amie la petite fée.

Ce petit roman, destiné aux enfants dès 7 ans est vraiment une mine d’or. Non seulement les enfants peuvent facilement s’identifier à Hugo et aux difficultés qu’il rencontre, mais en plus on a envie de pouvoir vivre les mêmes aventures que lui. Par ailleurs, à la manière d’un roman coach, chaque chapitre aborde une technique en particulier. A la fin du chapitre cet outil est détaillé pour être plus facilement mis en place par l’enfant. Il y a également un encart destiné aux parents sous la forme de conseils pour accompagner au mieux leur enfant.

En fait, tout est fait pour aider l’enfant à apprendre à être davantage autonome dans son travail à l’école et ses devoirs à la maison pour éviter de se sentir surchargé et ainsi perdre les pédales et la motivation. Comme je le disais plus haut, chaque chapitre aborde une thématique. Cette thématique est inclue dans l’histoire, c’est Hugo qui va la tester grâce à son amie Nina et il verra alors les progrès qu’il est capable de faire.
gérer son temps après l’école : ici il est proposé à l’enfant d’organiser son temps en rentrant de l’école afin que tout puisse être fait, mais surtout qu’il ait la possibilité de se détendre avant de se mettre sur ses devoirs.
travailler seul, mais à sa façon. S’il n’y avait qu’une seule technique de travail qui faisait ses preuves, on le saurait. Mais ce n’est pas le cas, et il en existe autant qu’il existe d’enfant. A lui (avec votre aide bien entendu) de trouver la manière de procéder qui lui correspond le plus. Dans ce chapitre, l’enfant pourra explorer quelques idées pour ainsi voir la méthode qui lui plaît.
découvrir la constellation des “C” : constance, contact, confiance et concentration. On y retrouve notamment un exercice proposé dans “Hugo et les clés de la concentration” que j’avais d’ailleurs beaucoup aimé. L’idée ici est de montrer à l’enfant qu’avec de bonnes habitudes et un peu d’effort, le travail scolaire n’est pas une contrainte. Hugo l’apprendra grâce à Sensei, un maître en arts martiaux.
apprendre le courage et retrouver un état d’esprit positif. Pour accompagner l’enfant vers l’autonomie dans son travail (ou dans toute autre situation), il est essentiel de l’aider à développer sa confiance en lui et dans cet exercice il est proposé de lâcher prise pour éviter de se sentir angoissé.
S’entraîner comme les grands sportifs. Tracy, la correspondante de sa grande soeur va apprendre à Hugo que grâce au sport elle a réussi à surmonter ses difficultés scolaires. Dans cet exercice, il est donc proposé de muscler son mental pour éliminer le stress, améliorer la confiance en soi et ainsi renforcer l’estime de soi.
Travailler autrement. Ici l’accent est mis sur l’importance d’apprendre de manière efficace et pérenne. Cela passe forcément par une meilleure compréhension et l’autrice propose de dessiner la leçon afin de la rendre plus visuelle. J’aime beaucoup cette technique, je pense d’ailleurs la mettre en place rapidement avec Zélie, ça devrait beaucoup l’aider.
pratiquer l’école inversée. J’ai appris cette technique quand j’étais à la fac et cela m’avait beaucoup aidé. Le principe est très simple. Pour être sûre que l’enfant ait bien compris sa leçon, on lui propose de nous poser des questions. Imaginons par exemple qu’en ce moment il étudie la Russie (quelle coïncidence, comme nous ^^). Vous échangez les rôles : il est l’enseignant, vous êtes l’élève : votre enfant doit donc vous poser des questions et vous, vous vous assurez qu’il connaît les réponses : “sur quels continents est situé la Russie?” ou encore “quelle est la capitale de la Russie ?” … Pour pimenter le jeu, vous pouvez donner intentionnellement une mauvaise réponse et ainsi l’enfant vous corrigera et cela augmentera sa confiance en lui-même.
savoir quoi faire pour réussir, c’est à dire mettre en place des automatismes pour gérer le stress ou les situations inédites.
galoper, sauter, gagner !! il s’agit ici de créer un petit jeu de société avec lequel joue r en famille afin de mieux se connaître, soi et les autres grâce à des questions simples utilisées dans les techniques de développement personnel.

Mon avis. 

Evidemment, il est positif, très positif même. Je suis toujours sous le charme des albums écrits par Anne Marie Gaignard. Elle arrive à faire passer dans ses livres toute la passion qui l’anime en matière d’accompagnement éducatif. Son cheval de bataille est de lutter contre la détresse scolaire, c’est un magnifique objectif et grâce aux Editions le Robert elle peut le faire à grande échelle en transmettant son savoir et ses astuces à travers ses nombreux ouvrages. 

L’histoire est vraiment mignonne. nos enfants peuvent facilement s’identifier à notre petit héros parce qu’il a les mêmes difficultés qu’eux. La petite fée, les chevaux ailés et les différentes planètes à visiter ajoutent un côté magique à l’histoire, ce qui n’est pas pour déplaire aux enfants. Ils auront tous envie de vivre les mêmes aventures qu’Hugo. Chaque enfant a une petite fée Nina près de lui : parfois un parent, ou un enseignant, il y aura toujours une personne pour le soutenir et l’accompagner dans son cheminement. 

A la manière d’un roman coach, j’apprécie tout particulièrement les pages conseils à la fin des chapitres. 

Je suis également reconnaissante que l’autrice n’ait pas oublié les parents. En effet, soucieux d’aider leurs enfants, ceux-ci n’ont pas toujours les clés pour y arriver et ici, Anne-Marie Gaignard leur donne un petit coup de pouce. C’est très bien pensé. 

Enfin, c’est peut-être un détail pour vous (mais pour moi ça veut dire beaucoup), mais la police utilisée est parfaitement adaptée aux enfants présentant un trouble DYS, ainsi, personne n’est oublié. 


C’est aujourd’hui que sort Hugo prend son envol, un conte pour apprendre à travailler seul et pour fêter cela, je vous propose de tenter de remporter un exemplaire en venant participer au concours organisé sur mon compte Instagram. 

Bonne chance à tous et belle découverte de l’univers de Hugo.

 Livre offert par les éditions Le Robert, merci pour votre confiance ♥

Éditions Le Robert : dictionnaires, correcteur d'orthographe, certification, traduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *