il y a quelques semaines je proposais à Marius son premier panier aux trésors sur le thème de la musique. Ce panier rempli d’instruments avait eu beaucoup de succès auprès de mon bébé. 

Voici donc le panier qui l’occupe beaucoup ces derniers jours : les balles. 

Mais avant toute chose, un petit retour sur les paniers aux trésors et leur utilité. 

Qu’est-ce qu’un panier de trésors ?

Aux alentours de 6 mois, bébé s’intéresse de plus en plus à son environnement. Il essaye d’attraper tout ce qui passe à sa portée. C’est le moment où il se retourne et commence à se tenir assis. Tout ce qui l’entoure attise sa curiosité. C’est le moment de lui présenter le panier aux trésors.

Celui-ci se présente sous la forme d’un contenant (panier souple, rigide, boite, bol …) dans lequel vous aurez choisi d’y mettre entre 6 et 10 objets. Vous pouvez vous orienter sur une thématique en particulier, en suivant les saisons par exemple (les animaux de la banquise, des trésors de la forêt, des décorations de Noël…) ou bien l’actualité (la fête de la musique, Pâques, Halloween…), ou encore parce que cela vous donne des idées (les ustensiles de cuisine, une couleur en particulier, …).

Il est conseillé de choisir des objets qui ne sont pas dangereux pour votre enfant et bien entendu de rester à ses côtés lors de la manipulation afin de lui offrir un cadre sécurisé.

A quoi sert le panier aux trésors ?

C’est une excellente activité à proposer dès le plus jeune âge et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord en matière d’exploration sensorielle : votre enfant aura la chance de manipuler des objets de matières différentes et ainsi y associer une sensation tactile : c’est doux, c’est froid, c’est lisse …, un son : le tintement de la cloche qu’on secoue, le choc du bois sur le carrelage, ou le bruit feutré des doigts sur le tissu … une odeur : les feuilles de menthe, les pétales de la rose, le petit pochon avec de la lavande …, un détail visuel : c’est rouge, c’est rond, c’est pointu …Ainsi, grâce à la manipulation, l’enfant va étoffer et affiner son répertoire sensoriel.

En ce qui concerne le langage également, les paniers à trésors présentent un certain intérêt. En effet, un bébé de quelques mois qui ne parle pas encore a besoin d’un environnement riche et varié pour développer son langage oral et corporel. En présentant le panier aux trésors, l’adulte verbalise, que ce soit le nom des animaux pour les figurines, le nom des instruments, la couleur, la matière, mais aussi les sensations…

Enfin nous pouvons également évoquer la motricité fine.  A partir de 6 mois, le bébé utilise de plus en plus ses mains pour attraper les objets qui l’attirent. Le panier rempli de trésors va alors lui permettre d’affiner son geste et de muscler petit à petit ses mains, condition essentielle pour l’apprentissage de l’écriture quelques années plus tard. Et puis, saviez-vous que la main joue un rôle très important dans la construction de la mémoire ? En effet, certains mécanismes de mémorisation s’activent grâce à l’utilisation des doigts.

Que contient le panier actuel de Marius ?

J’ai disposé dans un panier tressé plusieurs types de balles afin d’aider au développement de mon bébé de 7 mois. Tout d’abord elles possèdent toutes des textures et des manières différentes, ce qui les rendent idéales pour l’exploration sensorielle : la balle de tennis a des petits poils, la balle Montessori est en tissu, celle-ci a des petits picots, celle-là des trous … Marius découvre donc les matières tout en jouant.

Et puis, une balle, par définition, ça roule. Et donc ça développe aussi la motricité et la connaissance de son corps. Les balles sont toujours en mouvement, quand il tente de les attraper, quand il les laisse tomber et ça oblige Marius à se mouvoir et à utiliser ses mains pour les attraper. Pour le moment, mon bébé ne voit pas trop l’intérêt de se déplacer. Bien entendu il peut prendre tout le temps dont il a besoin pour développer cette acquisition. Néanmoins sans le forcer, les balles aiguisent son intérêt : il faut bouger pour les attraper. Depuis que j’ai mis le panier à sa disposition, Marius commence à se déplacer en marche arrière, ce qui rend encore très compliqué l’attrapage des balles devant lui ^^

Quelles sont les balles que j’ai disposées dans son panier ?

J’ai tout d’abord fait une razzia chez Décathlon :

– un petit ballon de football

– un petit ballon de basket

– une balle de tennis classique

– une balle de tennis d’initiation en mousse.

Il y a également 6 balles texturées faisant partie d’un lot que j’ai trouvé sur Amazon (mais il me semble que cela existe aussi chez oxybul ou dans tout autre magasin de jouets).

– une balle bleue avec des alvéoles : on dirait la Lune

– une balle rouge avec des tout petits picots

– une balle verte avec des picots plus gros

– une balle rose avec des “tétines” : elle ressemble à un virus, c’est parfait pour la période ^^

– une balle jaune avec des rainures

– une balle orange avec d’autres types de rainures.

J’ai également ajouté d’autres balles

– une balle de préhension en tissu

 

– une boule en bois Grimm’s

Ce panier a énormément de succès auprès de Marius, il peut rester un long moment assis à côté à enlever les balles, les toucher, les faire rouler dans ses mains, les lâcher, les récupérer, tenter de les attraper, puis recommencer. Il a ses favorites et notamment la balle de tennis ainsi que le “virus”. 

Je le laisse manipuler les balles à sa guise tout en restant à côté (la position assise est encore parfois un peu fragile). Puis de temps en temps, je nomme les couleurs, les sensations et je joue à faire rouler les balles vers lui. Il aime aussi lorsque je passe les balles à picots sous ses pieds nus, ça le chatouille, c’est une belle expérience sensorielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *