Lorsque les éditions du Ricochet ont mis en vente un album documentaire sur les araignées, j’ai trouvé cela très osé. Lorsque la maison d’éditions m’a proposée de m’envoyer un exemplaire pour le découvrir, ma première réaction a été de me dire NOOOOOON NON NON NOOOOOOOOOOON ! Et puis j’ai repris mon sang froid.

Elo, je me suis dit, reprends toi. Si les éditions du Ricochet publient un tel ouvrage c’est que le sujet doit être vraiment  passionnant !

Je vous passe la tempête dans ma tête en mode ascenseur émotionnel, ma curiosité me poussant à accepter et ma peur irrationnelle me poussant au contraire à refuser, j’ai choisi d’écouter ma curiosité, parce qu’en règle générale elle gagne toujours. Bref, Mystère et toiles d’araignées est arrivé chez moi et j’ai mis plusieurs jours à l’ouvrir pour le lire !!!

Eh bien vous savez quoi ? Ricochet aurait du publier cet album il y a bien longtemps car cela faisait longtemps que je n’avais pas eu l’opportunité de dépasser ainsi mes peurs pour découvrir un monde fascinant (je crois que la dernière fois c’est quand j’ai voulu vaincre ma peur du vide et que j’ai convié tous mes proches à faire de l’accrobranche pour mon anniversaire. Je pense que la forêt entière, animaux et arbres compris, se souviennent encore de mes hurlements de panique à destination du personnel du site, en mode “veneeeeeez me chercheeeeeeeeeeeer !!!!!!!!!!!!!!!” ).

Mystères et toiles d’araignées, vous vous en doutez, aborde le sujet de ces petites bestioles à 8 pattes, au corps velu et aux innombrables yeux. non mais ne partez pas tout de suite, je vous assure que cet album est vraiment génial !

Je vous l’avoue, les premières pages, je les ai tournées du bout des doigts, il n’était pas question qu’ils se posent sur une araignées (je vous ai dit que cette peur est complètement irrationnelle ?^^) et petit à petit, je suis tombée dans la lecture et je voulais vraiment découvrir toutes les informations à propos de cet animal qui m’angoisse tellement.

L’album regorge d’informations très intéressantes, comme leur présence sur Terre depuis la nuit des temps ou encore les différentes techniques développées par les arachnides pour se nourrir. J’y ai découvert un animal captivant, complexe, au comportement parfois très curieux.

Connaissant le talent de l’illustratrice Emilie Vanvolsem que j’ai pu découvrir à maintes reprises dans ses précédents albums (chapeau les champignons, hier chenilles, aujourd’hui Papillons, crottes de bêtes), je n’étais pas fière de tourner les pages pour découvrir le réalisme de araignées nées sous son trait. Pourtant, tout est fin, raffiné, poétique et Emilie a presque réussi à rendre l’araignée sympathique à mes yeux (presque, j’ai dit hein !! ne nous emballons pas non plus).

Comme à chaque fois dans les albums de la collection Ohé la Science, les illustrations sont accompagnées des termes précis et scientifiques, ici les noms des espèces d’araignées, ce qui permet donc non seulement de mettre une image sur le texte écrit par Fleur Daugey, mais aussi de se rendre compte de la multitude d’espèces existantes et de l’hétérogénéité de leurs caractéristiques physiques. Il y a des araignées avec de longues pattes, d’autres aux motifs surprenants, des araignées avec des poils, des araignées bleues, des espèces aquatiques … Passionnant je vous dis !

Du côté des enfants, qui n’ont absolument pas les mêmes appréhensions que moi (c’est un euphémisme ^^), ce livre a été accueilli à bras ouverts ! Il a même été choisi à plusieurs reprises comme histoires du soir, mais avec Papa (oufff). Eux, les araignées, ça les passionne. Au même titre que toutes les autres petites bêtes de la maison et du jardin (Zélie chasse les mouches, les attrape par les ailes et les rejette dans le jardin pour ne pas les tuer, ça vous donne une idée de la passion).

Le mois dernier pour son anniversaire, ma puce a reçu un kit d’observation des insectes et des araignées capturées à différents endroits de la maison ont déjà eu la chance d’intégrer de manière temporaire les petites boites loupes pour observer tous les détails (non ce n’est pas la peine de demander, je n’ai pas regardé !), puis les enfants ont pris l’album et ont cherché à l’aide des illustrations de quelle araignée il s’agit. Ce documentaire a donc une réelle utilité.

D’ailleurs, je tiens à dire que même si j’ai une peur panique des araignées, je suis incapable de les tuer parce que ça reste un être vivant et ON NE TUE PAS LES ÊTRES VIVANTS (sauf les moustiques !) Soit je demande aux enfants ou au mari avec une certaine insistance de bien vouloir mettre l’araignée dehors ET VITE S’IL TE PLAIT !!!!!!!!!!!! soit je prends un balai pour la déplacer délicatement dans le jardin. Selon moi, Mystères et toiles d’araignées permet de faire passer le message que même si l’on a peur de cet animal, il n’y a aucune raison de le tuer car elles ne nous veulent aucun mal, d’ailleurs elles se régalent des moustiques.

ça y est je commence à les apprécier 😀

 

Mystères et toiles d'araignées
Editions du Ricochet
A partir de 5 ans
prix : 13,50€


Cet album nous a été gentiment offert par les éditions du Ricochet, merci à eux pour leur confiance. Pour ne rien rater de l’actualité de la maison d’éditions, rendez-vous sur leur site internet, leur page Facebook ou leur compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *