Tendance Zéro Déchet

Comment on a réussi à calmer l’eczéma de Malo

Malo et moi avons tous les deux le même souci de peau : nous faisons de l’eczéma.

Pour ma part, je suis embêtée par cette maladie de peau depuis que je suis toute petite. Au départ concentré sur mes pieds (je me souviens des crevasses que j’avais sous les doigts de pieds et qui me faisaient beaucoup souffrir), l’eczéma s’est progressivement répandu, principalement dans les zones « chaudes » comme l’arrière des genoux, le cou, l’intérieur des coudes, les aisselles et puis surtout sur le visage, au niveau des paupières et autour de la bouche.

Petit à petit, j’ai su définir des périodes « critiques » : en mars et en octobre. Voilà les mois où c’est pire, où je me réveille la nuit tellement ça me démange, où le simple fait d’être dans un environnement humide me fait souffrir (pratique quand on donne le bain aux enfants ^^)

Jusqu’à la naissance de Malo, je ne me suis pas posée la question des produits que j’appliquais sur ma peau pour soulager l’eczéma. De toute façon, on m’a dit très vite que l‘eczéma, ça ne se soigne pas, au mieux ça se soulage. Et puis c’est à cause de mes allergies respiratoires et il y a certainement une part de génétique…

Et puis Malo est né. Et lui aussi il est bien embêté. ça s’est empiré vers le mois de mai 2017, à son premier anniversaire donc. En réfléchissant à tout ça, l’eczéma a fait son apparition à la fin de l’allaitement et donc au début des biberons de lait de vache. Coïncidence ? Sur le coup je ne me suis même pas posée la question. Pour moi, c’est « l’héritage » dermatologique que je lui ai laissé ! Désolée Loulou ^^

On en parle au médecin qui prescrit une crème, une lotion ou tout autre machin plus ou moins onéreux (parce que la plupart des crèmes ne sont pas remboursées…)

Voilà donc un échantillon de ce qu’on a pu tester. Le reste est déjà parti à la poubelle depuis bien longtemps.

Etant dans une démarche Zéro Déchet depuis plusieurs années, je fabrique mes cosmétiques moi-même. Alors je culpabilisais quand même de mettre des produits cracra sur la peau de mon bébé. Mais en même temps, je me disais qu’il n’y avait que ça pour le soulager. Ambivalence maternelle quand tu nous tiens … Pourtant je n’avais pas tort. Les crèmes le soulageaient. Un temps. Parfois une journée, parfois une semaine. Et quand on arrête (parce que la cortisone au quotidien ce n’est pas non plus la meilleure solution), l’eczéma revenait aussi vite, parfois plus intensément.

Le pauvre Malo souffrait à chaque change, à chaque bain…

Alors j’en ai eu marre. Marre de le voir pleurer en montrant sa couche, marre de le voir se gratter le ventre à sang, marre que le bain se transforme en séance de torture pour lui. Je me suis donc renseignée sur l’origine de l’eczéma, sur les causes et les manières naturelles de le soulager sinon de le soigner.

Les blogs, les sites internet, les ouvrages spécialisés que j’ai eu l’occasion de lire étaient tous très intéressants et à chaque fois, la même chose revenait : l’une des causes de l’eczéma pourrait bien être une intolérance au lactose ou à la protéine de lait de vache. Cette idée a fait son petit bonhomme de chemin dans ma tête. Je me suis rappelée que l’eczéma de Malo est apparu à la fin de l’allaitement, c’est à dire quand, pour le petit-déjeuner, il a commencé à boire des biberons de lait de vache.

Mais quelle est la différence entre ces deux intolérances ? 

1/ quand on parle de protéines de lait de vache, souvent il s’agit là d’une allergie. Elle concerne dans l’immense majorité les petits enfants et se guérit naturellement avant l’âge de 6 ans. Le système immunitaire de la personne allergique se met en marche dès l’ingestion de cette protéine et la perçoit comme un danger. Les symptômes sont l’eczéma ou encore la diarrhée, mais peut aller jusqu’au choc anaphylactique ou l’oedème de Quincke, beaucoup plus graves ! Il est nécessaire d’évincer tous les produits laitiers.

2/ l’intolérance au lactose touche davantage les adultes qui perdent leur capacité à digérer ce sucre naturellement présent dans le lait des mammifères. Le lactose qui n’a pas su être digéré atteint donc le côlon et l’irrite. Les symptômes sont donc des ballonnements ou des douleurs intestinales. Dans ce cas, une éviction totale des produits laitiers est déconseillée, mais il est nécessaire d’en limiter l’ingestion.

Dans le cas de Malo, il semblerait qu’il s’agisse davantage d’une intolérance aux protéines de lait de vache.

Seulement, en bonne fille de fermier que je suis, le lait de vache et ses dérivés sont partout dans notre alimentation : un bol de lait au petit-déjeuner, des yaourts, du fromage, de la crème fraîche, du beurre pour cuisiner … Partout j’vous dis !

Et puis on nous a aussi beaucoup fait croire que le lait était essentiel dans notre alimentation. Vous vous souvenez du slogan « les produits laitiers sont nos amis pour la vie » ? (ne me remerciez pas de vous l’avoir mis en tête^^) Pourtant, je sais bien, depuis de nombreuses années que ce n’est pas le cas, que le calcium dont nous avons besoin peut se trouver dans d’autres aliments plus digestes, que nous ne sommes pas des veaux, alors le lait de vache ne nous est d’aucune utilité. Mais que voulez-vous, les habitudes sont tenaces, et puis j’adore le fromage (mais vraiment hein !!!!), et puis, j’avais l’impression de trahir mes parents, de faire des infidélités au travail qu’ils font au quotidien …

J’en ai parlé une première fois avec mon médecin. La discussion n’a pas duré 2 minutes. Elle était complètement fermée à cette hypothèse d’intolérance. Elle n’a pas voulu chercher les causes de l’eczéma de mon loulou et m’a prescrit une énième crème …

Alors je me suis tournée vers mon nutritionniste. Coup de bol pour moi, lui aussi présente des intolérances. Je dis coup de bol, parce que maintenant je crois que si notre interlocuteur n’est pas confronté « personnellement » au problème, il croira qu’il s’agit là d’une lubie, d’un effet de mode … Bref, ce médecin là m’a été d’une grande aide. Pendant près de 45 minutes il m’a expliqué le rôle néfaste que jouent le lactose et la protéine de lait de vache chez mon loulou, les différents symptômes de l’intolérance, puis de l’importance du calcium, des aliments à privilégier pour éviter les carences et de la marche à suivre pour évincer les produits laitiers.

Un discours complètement à l’opposé de mon médecin généraliste. Et il m’a beaucoup rassurée.

Nos changements alimentaires

Depuis le début du mois de décembre, nous avons donc une toute autre organisation en matière alimentaire à la maison.

1/ exit le lait de vache au petit déjeuner. Malo étant très attaché à son biberon du matin, nous l’avons remplacé par le lait d’avoine que je fabrique 2 à 3 fois par semaine.

2/ on consomme uniquement des céréales complètes : le pain, les pâtes, le riz et la semoule notamment. Une céréale complète est donc une céréale qui est utilisée dans son intégralité : la graine ainsi que son enveloppe (qu’on appelle le son) qui contient énormément de calcium.

3/ nous n’utilisons plus de beurre pour la cuisson, mais de l’huile. J’avoue, une bonne fondue aux poireaux cuite dans le beurre, ça me manque. Mais on découvre d’autres manières de cuisiner.

4/ on a dit au revoir à la crème fraîche dans nos préparations et on la remplace par la crème de coco ou la crème de soja exprès pour la cuisine. Cette dernière a été une grande révélation. Non seulement elle est bien moins grasse que la crème fraîche classique, mais en plus, question goût, c’est quasiment identique. Je ne saurais plus m’en passer ^^

5/ pour les gâteaux et les goûters en tout genre, le beurre est remplacé par de l’huile de coco, le lait, par du lait végétal et je me tourne beaucoup vers des recettes végan, parfaites pour nous.

6/ pour ma part, je continue de consommer du fromage, parce que j’aime vraiment trop ça ahah. Mais pour Malo, c’est terminé.

7/ je suis à la recherche de recettes de yaourts à base de lait d’avoine. Alors si vous avez ça dans vos tiroirs, je suis preneuse !!!

Finalement, évincer les produits laitiers, ce n’est pas si compliqué. Moi je voyais ça comme une épreuve insurmontable. Mais en fait pas du tout. Il existe maintenant beaucoup d’alternatives dans le commerce ou à faire soi-même.

Les produits cosmétiques et l’hygiène. 

1/ Déjà, on limite les bains et les douches pour Malo. Et puis on baisse la température de l’eau, parce que la chaleur ça active les démangeaisons.

2/ On utilise des savons que je fabrique moi-même dans lesquels je mets du miel (antiseptique, cicatrisant) et du lait d’avoine (hydratant, émollient)

3/ de temps en temps je fais infuser des flocons d’avoine dans l’eau du bain. Vous devriez essayer, c’est hyper agréable.

4/ J’ai découvert un petit trésor : l’huile de nigelle (ou huile de cumin noir, c’est la même chose). Cette huile est juste magique sur les peaux irrités et surtout très puissante, parce que c’est la seule huile végétale qui contient des huiles essentielles. Elle nourrit, elle protège, elle assouplit. Elle est aussi antiseptique et anti-inflammatoire, ce qui est parfait sur l’eczéma. Par contre il semblerait que son odeur soit très prononcée. Moi qui suis toujours enrhumée, ça ne me pose pas problème ^^ L’huile de nigelle, je l’applique sur les zones « sensibles » de Malo, c’est à dire essentiellement le ventre et toute la zone dans la couche à chaque change !

Résultat de recherche d'images pour "huile de cumin noir d'égypte"

5/ le beurre de karité fait aussi des merveilles ! Lui aussi est anti-inflammatoire. Il est utilisé depuis bien longtemps pour soigner les maladies de peau ou calmer les peaux sèches ! Pour ma part, le beurre de karité entre dans la composition de ma crème hydratante, mais aussi dans celle du baume à lèvres. Et je masse Malo avec, après chaque bain/douche. Et si vous avez les lèvres ou la peau sèche ou qui tire, surtout avec l’hiver, essayer d’en appliquer un peu sur ces zones inconfortables et vous verrez la différence.

Résultat de recherche d'images pour "beurre de karité bio arc en sels"

6/ question change, toujours, comme Malo n’est pas encore continent, c’est couches lavables (avec inserts en coton pour éviter l’assèchement) et surtout liniment oléo-calcaire pour protéger sa peau de l’acidité de l’urine et des selles.

Image associée

Et alors ? ça fonctionne tout ça ? 

Eh bien oui !

L’eczéma de Malo a disparu en quelques jours. Au début, j’étais quand même un peu sceptique. Après tout, les poussées dentaires étaient terminées pour le moment. Est-ce que l’arrêt des produits laitiers n’était pas une coïncidence ?

A Noël, j’ai eu la grippe et donc absolument aucune force pour faire du lait d’avoine. J’ai donc envoyé mon homme chercher du lait pour Malo. Je n’ai pas pensé lui préciser de prendre du lait végétal. Et lui non plus n’a pas pensé ^^ Il est revenu avec un pack de lait classique. Il a fait un biberon pour Malo et le soir même, les plaques d’eczéma étaient réapparues !

Déjà on sait que les intolérances sont belles et bien présentes pour mon loulou.

En ce qui concerne les produits dermo-cosmétiques que je lui mets au quotidien, je culpabilise déjà beaucoup moins qu’avec des produits du commerce bourrés de trucs et de machins pas très catholiques. Ici je choisis des produits naturels et de qualité en magasin biologique. Ainsi, l’huile de nigelle et le beurre de karité gardent toutes leurs propriétés pour soigner la peau de Malo.

Bref, je ne peux que vous encourager à utiliser des produits naturels pour vous et vos enfants. Chez nous, tous nos produits sont faits maison et vraiment, on sent la différence. La seule chose que je ne fabrique pas c’est le maquillage car je n’en utilise quasiment pas, ce serait du gaspillage ^^

Si certains produits vous intéressent, n’hésitez pas à me faire signe pour que je puisse partager mes recettes.

Je précise également que cet article n’a aucunement été écrit pour faire l’apologie de l’éviction des produits laitiers. N’oublions pas que pour la majorité des personnes ils ne présentent aucun risque. On peut aussi (et c’est mon cas) les consommer par plaisir 🙂

Je ne suis pas médecin, mais je connais mon enfant presque par coeur. Aussi, ce qui fonctionne pour Malo peut, malheureusement ne pas convenir à un autre enfant. Je ne peux que vous conseiller d’en parler à un professionnel de santé qui soit renseigné sur la question et ouvert à la discussion.

13 Comments on “Comment on a réussi à calmer l’eczéma de Malo

  1. C’est fou quand même que les médecins soient encore si fermés au sujet… Franchement, je vais regarder de plus près toutes tes astuces car nous sommes également, très en galère avec L’eczema de BidouBoy qui est de plus en plus présent…

    Virginie

    1. Oui j’ai été étonnée aussi des réactions des médecins…
      J’espère que vous trouverez la cause parce qu’on n’aime pas les voir souffrir nos loulous

  2. Je suis bien contente que Malo aille mieux à ce niveau là ! C’est fou parfois de se dire que le problème est juste sous nos yeux, et qu’on l’ingère au quotidien. C’était mon cas avec mon bol de lait du matin… Quant à toi, est-ce que ce n’est pas la même chose ? Peut-être qu’aux moments critiques tu pourrais essayer de réduire ta consommation de lait ? Ce n’est surement pas QUE ça, puisque tu as d’autres soucis, mais peut-être que ça influe dessus. Je m’en rends compte quand j’abuse de ce qui m’est déconseillé, je sens que je suis plus faible !
    Enfin, pour les yaourts au lait végétal, j’ai toujours trouvé ça horrible ! Le lait végétal tout court aussi d’ailleurs, je ne sais pas comment fait Malo pour boire son biberon ahah. Je ferai un dernier essai avec le lait de coco pour voir, mais je suis pas sûre… En revanche, et j’en ai refais cette semaine, j’ai une très bonne recette de crèmes au chocolat ! Véganes bien entendu ! La recette est là : https://maaademoisellea.blogspot.com/2016/07/cremes-dessert-au-chocolat-veganes.html

    1. Mais oui c’est dingue quand même ! Pour ma part le seul truc que je garde c’est le fromage ^^ disons que comme Malo ne peut plus ingérer de produits laitiers, tout le reste de la famille est logé à la même enseigne ^^
      Le lait végétal je n’aime pas du tout non plus. Et les yaourts que j’ai fait dernièrement n’en parlons pas. Pourtant Malo se régale ! Quand mon stock de yaourts sera descendu j’irai bien tester ta recette de crème au chocolat. Merci

  3. Article très intéressant! Je ne connaissais pas l’huile du cumin noir ni les propriétés anti-inflammatoires du beurre de karité (que j’utilise pourtant souvent). En tous cas, chapeau, tu as réussi à faire disparaître l’eczéma de ton fils, je ne savais pas que c’était possible. J’aurais beaucoup de mal à me passer du lait de vache et du beurre, mais bon, quand c’est pour le bien de son bébé…
    En tous cas, je te découvre grâce au blog de Maman sur Le Fil qui a rédigé un article sur ses blogs préférés <3

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire, et bienvenue ici 🙂
      L’huile de cumin noir est vraiment miraculeuse. Je m’en sers pour moi aussi, ça fonctionne vraiment très bien. Pour ce qui en est de Malo, je crois que j’ai surtout beaucoup de chance d’avoir un loulou qui mange de tout, du coup ça n’a pas été difficile de remplacer les produits à base de lait de vache par des produits végétaux. Ouf ^^
      Je vais aller lire l’article de Maman sur le fil tiens ! je n’ai pas encore eu le temps !!
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *