littérature jeunesse

L’imagerie des tout-petits : les émotions {Chut, les enfants lisent #89}

Hier, j’ai expliqué sur Instagram notre manière d’organiser nos bibliothèques, car nous possédons beaucoup (trop) de livres ^^ 

Il y a une bibliothèque dans la chambre de Malo (avec une centaine de livres), une bibliothèque dans la chambre de Zélie (avec environ 150 livres), une bibliothèque dans notre chambre (avec une cinquantaine de livres de jeunesse), une autre sur le palier à l’étage (une cinquantaine de livres aussi) et enfin la bibliothèque du salon (une centaine de livres)

Tous ces ouvrages sont en accès libre pour les enfants et bien souvent, les livres du haut sont choisis pour l’histoire du soir tandis qu’en bas ce sont les livres lus dans la journée. En effet, ce sont davantage des livres « vivants », des documentaires, des livres avec des actions (comme ceux d’Hervé Tullet) ou encore les livres sonores.

Parfois, je change les places des livres pour permettre aux enfants de les redécouvrir. 

Mais surtout, il y a les « mises à l’honneur »

– il y a les livres sélectionnés pour la table des saisons

– et il y a une petite sélection thématique de 4 ou 5 livres. Cette sélection, c’est moi qui la fais et les livres choisis trônent fièrement sur le meuble TV à la portée des loulous. Ainsi, quand ils ont envie d’un petit moment lecture, je leur propose de piocher parmi ceux-là, proposition qu’ils acceptent…ou pas … 

Bref, tout ça pour vous expliquer que la sélection actuelle tourne autour des émotions. Et c’est ainsi que je me suis aperçue que je ne vous avais pas encore parlé de celui-ci. 

Cet ouvrage fait partie d’une collection déjà bien fournie : « l’imagerie des tout-petits ». Nous en possédons déjà plusieurs exemplaires, mais celui-là est certainement le préféré de toute la famille. 

Ici, on aborde tout en douceur les grandes émotions qui existent : la joie, la peur, la tristesse et la colère. 

Chaque chapitre est organisé de la même manière, autour de 3 doubles pages : 

– la première donne la définition très simple de l’émotion en question et de petits dessins illustrent cette définition. Il est également expliqué comment nous exprimons l’émotion : on peut la lire sur notre visage, on a un comportement particulier. 

– sur la deuxième double-page sont détaillées les causes de l’émotion : jouer et se sentir heureux avec les gens qu’on aime, être triste parce qu’on s’est disputé avec son copain, avoir peur de l’inconnu, se mettre en colère car on arrive pas à faire quelque chose… A chaque fois, ce sont des situations qui parlent à l’enfant. en tous cas ce sont des situations qui parlent aux miens ahah (surtout pour la colère^^) Souvent sur cette double-page, avec Zélie, nous aimons chercher d’autres situations qui font surgir l’émotion en question. C’est très instructif de voir comment elle réagit face à tel ou tel événement ou comment elle gère l’événement émotionnellement parlant. 

– sur la troisième double-page sont proposées des idées, des astuces pour revenir à un sentiment de joie (enfin sauf pour le chapitre « joie » évidemment). Je trouve que c’est une bonne idée de permettre aux enfants de trouver des clés pour réussir à passer outre la colère ou la tristesse par exemple. Cela montre que l’enfant est avant tout acteur de la gestion de ses émotions et qu’avec un peu d’entraînement (coucou Zélie^^) il peut arriver à laisser derrière lui les événements négatifs pour se concentrer sur ce qui le met en joie. 

 

A la fin de l’album, il est expliqué que les émotions se succèdent les unes aux autres. C’est rassurant pour nos loulous de savoir qu’une émotion ne reste pas là indéfiniment, qu’elle sera remplacée plus ou moins vite par une autre. Une double page décrit aussi d’autres émotions : le dégoût, l’étonnement, la honte, la timidité (re coucou Zélie^^), l’impatience (Coucou Malo :D) 

Et enfin un petit jeu. La dernière double page représente une cour d’école remplie d’enfants. Les loulous peuvent donc à loisir observer les dessins et décrire ce qu’ils voient, associer une émotion à un personnage. ça plait beaucoup à Zélie même si parfois elle mélange certaines émotions. 

Voilà donc une imagerie qui me plait vraiment beaucoup. Elle permet d’introduire la notion d’émotions à un âge où gérer celles-ci est encore difficile (Coucou Zélie) voire utopique (coucou Malo ^^) Ce qui est chouette avec cet ouvrage c’est qu’il touche mes deux loulous de manière différente. 

Avec Zélie nous sommes davantage dans la discussion, la description. Je pense que ça la rassure de savoir qu’elle n’est pas la seule à faire des colères et que cette émotion est « normale ». Elle cherche souvent à faire le rapprochement entre les exemples donnés dans le livre et ce qui se passe dans sa vie. Cela donne lieu à des discussions tout à fait passionnantes avec ma puce. 

Avec Malo on est davantage dans l’empathie. Il observe les visages, il fait des câlins aux enfants tristes, il consolent ceux qui ont peur ou qui sont en colère (quand je dis consoler, je pense : faire des caresses plus ou moins délicates!!) et partage la joie des enfants heureux. lorsque nous le lisons tous les deux, je mets le ton et j’essaie de transcrire l’émotion par ma voix. Et j’ai l’impression qu’il commence à reconnaître les émotions, c’est chouette. 

Bref, je ne peux que recommander ce livre pour les parents qui souhaitent aborder cette thématique de manière toute douce et très bienveillante 🙂 

Ceci est ma quatre-vingt-neuvième participation au rendez-vous de Yolina : Chut, les enfants lisent

L’imagerie des tout-petits : les émotions – Edition Fleurus

Age conseillé par l’éditeur : dès la naissance : moi je le conseille dès 18 mois pour aborder tout doucement les émotions

8€15

Merci aux Editions Fleurus pour ce chouette cadeau 🙂

7 Comments on “L’imagerie des tout-petits : les émotions {Chut, les enfants lisent #89}

    1. le livre est super simple mais pourtant très complet ! ils ont vraiment été jusqu’au bout du sujet, c’est très intéressant. A bientôt

    1. et puis ce qui est bien c’est qu’il y a plusieurs collections d’imageries. Elles sont donc accessibles très vite par les loulous 🙂 Bises

  1. Je travaille actuellement sur les émotions avec ma classe de petits et moyens, cet imagier tombe donc à pic ! Il a l’air très complet et très bien fait. Merci pour cette présentation !

  2. Petite Cheindel adoooorait ces petits imagiers et puis … avec le temps elle n’a plus du tout aimé. Pour ce qui est de Raphaël, il a ses 2 favoris qu’il ne quitte plus depuis plusieurs mois et donc difficile d’en introduit de nouveaux 🙂
    Par contre je trouve ce nouveau volume vraiment bien fait et très attractif 🙂
    Merci pour la découverte !

    1. les enfants ont leur période, peut-être que dans quelques temps elle s’y replongera avec plaisir 🙂 Et oui, je te confirme, celui là est vraiment top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *