littérature jeunesse

Frères et soeurs dans le monde animal

être enfant unique, n’avoir que des soeurs, grandir avec ses demi-frères… Parfois, les frères et soeurs du monde animal ressemblent beaucoup aux fratries humaines. Il y a ceux qui veillent les uns sur les autres comme les éléphants, les crocodiles et les guépards. D’autres, tels que les grizzlis et les dindons,qui se battent jusqu’à la mort ou restent ensemble toute la vie. Et toi, quels rapports as-tu avec tes frères et soeurs ?

Entre Zélie et Malo c’est « je t’aime moi non plus ». Ils passent leur temps à se chercher et quand ils sont ensemble, ils se chamaillent.

Oui, comme toutes les fratries j’imagine !

Alors forcément, je ne pouvais pas passer à côté de cet ouvrage (surtout à -45% dans une Foire aux Livres ahah).

Sur chaque double page, on en apprend davantage sur les fratries des animaux : un enfant à la fois, des jumeaux, que des soeurs, famille nombreuse, compétition, jouer ensemble, entraide, demi-frères/demi-soeurs, …

Pour chacune des thématiques, un animal est présenté. Le texte est assez court mais rempli d’informations. Le vocabulaire utilisé est très précis mais néanmoins accessible même aux plus jeunes.

Les illustrations sont quant à elles assez graphiques, bien différentes des ouvrages que je vous présente habituellement. Cependant, elles donnent vie aux animaux, comme si nous les surprenions sur le vif, pendant leurs activités quotidiennes.

Ce livre ne se lit pas comme une histoire mais davantage comme un documentaire. Pourtant, tout est écrit comme de petites histoires avec des anecdotes très intéressantes. Nous faisons connaissance avec des espèces qui sortent de l’ordinaire et surtout nous apprenons énormément de choses.

Saviez-vous par exemple que chez les lézards à queue en fouet du Nouveau-Mexique il n’y a que des femelles ? Les mâles ont tous disparus. Alors, les femelles se reproduisent par parthénogénèse, c’est-à-dire que c’est une reproduction asexuée et sans fécondation. Du coup, toutes les petites ressemblent à leur mère, mais aussi à leur grand-mère ou à leur arrière-grand mère …

On apprend aussi que le bébé tamanoir est un gros fainéant. Eh oui, alors qu’il apprend à marcher à 4 semaines, il préfère squatter le dos de sa mère pendant toute sa première année de vie.

Et puis que chez les araignées veuves noires, les bébés les plus forts mangent les frères et soeurs les plus faibles. Youhou !!

A la fin de l’ouvrage, il est possible de poursuivre les apprentissages parce que d’autres informations sont données pour chacune des espèces présentées auparavant.

Ce qui est chouette avec les documentaires animaliers c’est qu’ils sont tous différents et en les associant, on apprend vraiment beaucoup de choses sur les particularités des animaux connus ou moins connus. C’est une aubaine pour mes deux petits fan de bestioles en tout genre !

Frères et soeurs dans le monde animal – Steve Jenkins et Robin Page – Editions Circonflexe

Age conseillé par l’éditeur : 4 ans

13€

3 Comments on “Frères et soeurs dans le monde animal

  1. Ah c’est chouette ça ! les miens sont comme les tiens : tous seuls ça ne va pas, ensemble ils se chamaillent (bon pas toujours heureusement ^^). Il a l’air vraiment bien. Ils font des livres sur tout, c’est vraiment super 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *