apprendre en s'amusant

anatomie des insectes { + document à télécharger gratuitement}

sur la table du printemps, il y a aussi de « grandes » cartes, en format A5 qui permettent à Zélie de se familiariser avec l’anatomie des insectes. 

En tout, 14 insectes et 2 arachnides différents sont représentés. J’ai choisi d’intégrer l’araignée et le scorpion dans cet ensemble de cartes parce que dans le tube des insectes que nous avons installés sur notre table du printemps, il y avait un scorpion et une araignée. Cependant, je vous détaillerai l’anatomie de ces deux bestioles en fin d’article 🙂

Pourquoi avoir fait ces cartes ? 

Les insectes sont la classe des animaux la plus représentée sur notre planète, 80 % des espèces animales. Il existe environ 1,3 millions d’espèces d’insectes. 

Et parmi elles, des bestioles toutes aussi différentes les unes que les autres. 

Différentes oui, mais pas tant que cela en fait. Et c’est pour cette raison que j’ai voulu faire ces cartes : afin de montrer à Zélie que même si la libellule et la coccinelle sont différentes de prime abord, au final, elles ont beaucoup de similitudes. 

Sur chacune des cartes, vous retrouverez donc un dessin de l’insecte en question avec quelques annotations pour distinguer certaines parties du corps, et le nom de l’insecte en bas. 

Dans le fichier que vous pouvez télécharger ci-après, les cartes sont monochromes. Les miennes sont colorées parce que j’ai voulu colorier les trois segments du corps des insectes. 

Alors quelles sont les similitudes des insectes ?

1. les segments du corps. Les insectes ont un corps divisé en trois parties. Ce sont les trois couleurs qui reviennent à chaque fois sur mes cartes : la tête (en rouge), le thorax (en jaune) et l’abdomen (en bleu).

–  Sur la tête il y a les yeux, la bouche, enfin une tête quoi. A cela s’ajoute aussi les mandibules, les antennes et les cornes pour les insectes qui en possèdent. 

– le thorax est lui aussi composé de plusieurs segments : le prothorax, parce que c’est la partie sur laquelle sont fixées la tête et la première paire de pattes, le mésothorax qui accueille la deuxième paire de pattes et le métathorax pour la troisième paire de pattes. 

– l’abdomen qui protège les viscères des bestioles. L’abdomen ne possède pas de pattes, même si pour certains insectes (comme la chenille) il y a des « fausses pattes » mais elles ne permettent pas de se déplacer. 

2. Les pattes. La majorité des insectes a 6 pattes. 3 paires de pattes. Les insectes appartenant à la famille des myriapodes (genre le mille-patte) ont entre 18 et 400 pattes (beurk !!!) 

3. les ailes. A l’origine tous les insectes avaient quatre ailes. Sauf qu’ils ont évolué et que certains n’en avaient plus besoin. les mouches et les moustiques n’ont plus que 2 ailes. Les coléoptères comme les scarabées ou bien les coccinelles ont leurs ailes extérieures qui ont durci, pour protéger leur corps. Ces ailes dures, on les appelle les élytres. Et puis il y a ceux qui n’ont plus d’ailes comme les puces ou bien les gendarmes. Ils se déplacent donc en sautant ou en rampant. Il faut savoir que seuls les insectes adultes ont des ailes, les larves ou les chenilles n’en ont pas. 

4. les antennes. C’est une des caractéristiques des insectes : ils possèdent tous une paire d’antennes, plus ou moins longues.

5. les insectes sont des invertébrés, ça veut dire qu’ils n’ont pas de squelette constitué d’os comme nous ou comme le chat. Cependant, pour protéger leurs organes et leurs muscles, ils ont un exosquelette, c’est à dire une espèce de coque tout autour d’eux. 

6. les insectes sont majoritairement ovipares. Ils pondent des oeufs. Il y a quelques espèces vivipares (notamment chez les pucerons), et d’autres qui sont ovovivipares (pour faire simple, la femelle garde ses oeufs à l’intérieur d’elle jusqu’à l’éclosion. A la différence avec la viviparité, c’est qu’ici il n’y a aucun transfert de nourriture depuis la mère jusqu’aux petits). 

7. les insectes passent par différents stades de métamorphoses au cours de leur vie : on appelle ces métamorphoses : des mues. La femelle pond des oeufs, et il en sortira des larves (la chenille ou l’asticot), ou bien des individus juvéniles (c’est à dire, la même bestiole que l’adulte, mais en modèle réduit). Pendant la période larvaire, la principale activité de la bestiole c’est de manger et de grossir. Dans la plupart des cas, la larve va s’enfermer dans un cocon : c’est la nymphe. Plus tard, l’insecte en sortira. 

8. il y a encore d’autres similitudes concernant l’appareil buccal et les yeux des insectes, mais ce serait entrer dans des détails bien trop complexes pour nos petits !! 

Du côté des arachnides maintenant. Comme je vous l’ai expliqué plus haut, j’ai souhaité y inclure deux animaux : l’araignée et le scorpion parce qu’ils sont tous les deux sur la table des saisons. Les arachnides, tout comme les insectes appartiennent à l’embranchement des arthropodes (en gros ça veut dire pieds articulés, comme en témoignent les différents segments des pattes de ces animaux). On peut dire que les arachnides et les insectes sont des cousins. Ils possèdent aussi un corps en trois segments : tête, thorax et abdomen, mais n’ont pas d’aile et possèdent 4 paires de pattes. 

C’est un fichier qui m’a pris beaucoup de temps à réaliser mais maintenant, je suis une pro des bestioles et pourtant qu’est ce que je les déteste ahah. Maintenant je peux répondre aux questions de Zélie du genre « et pourquoi lui il a pas d’z’ailes? » et puis cela permet aussi d’engager la conversation sur les différences et les similitudes entre les insectes.

Bon et comment ça fonctionne pour le téléchargement ?

Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur  ce lien et vous accéderez à la page de téléchargement. Le fichier est rangé dans la catégorie « faune et flore »

Bien entendu, cela va sans dire que si je mets mes documents à disposition, je vous demande de les utiliser dans un cadre strictement personnel. De plus, si vous les utilisez, cela me ferait grand plaisir que vous me citiez sur les réseaux sociaux et/ou sur vos blogs. Enfin, si l’on vous demande le document, ce serait très gentil de votre part d’orienter ces personnes vers cet article plutôt que de donner directement le fichier 🙂

6 Comments on “anatomie des insectes { + document à télécharger gratuitement}

  1. C’est à la fois magnifique et absolument horrible ahahah
    Dès que tu as parlé de paires de pattes, j’ai fait la grimace ^^
    Il est superbe ton fichier, et ton article aussi ! J’y ai appris beaucoup !! Il faudrait limite l’imprimer en même temps que les cartes 😉 Je les prendrai en tout cas c’est sûr, je ne vais pas me servir de toutes, mais celles sur la chenille et le papillon vont être les bienvenues !! Merci pour tout ce travail !!

    1. de toutes les façons tout ce qui est en rapport avec les insectes c’est beurk beurk beurk !!! Si tu veux que quelques cartes seulement, tu me dis, je me ferai un plaisir de te les envoyer 😉

      1. C’est immonde oui !! Ca marche pour les cartes 😉 Je pense que je prendrai tout d’un coup, ça aura plus d’intérêt ensemble que juste la chenille et le papillon comme je voulais le faire. Mais j’ai perdu ma puce en étudiant l’anatomie du papillon, alors on va attendre un peu ahah

  2. Excellent ce fichier sur l’anatomie, il va venir compléter nos cartes de nomenclatures sur les insectes.
    Je pense que tu as eu raison de coloriser, j’espère réussir sans erreur à reproduire la même chose. Merci pour ce partage et bravo pour ce travail!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *