apprendre en s'amusant

Un peu de mathématiques avec les tableaux à double entrée {+ documents à télécharger gratuitement}

Une semaine sans publier ! 

Il faut dire que je n’ai pas chômé ces derniers jours ! Zélie est toujours en demande d’activités alors j’essaie de suivre comme je peux sa soif d’apprendre ! Entre les jeux de société, les moments de lecture et les activités que je mets en place, je vais me coucher le soir, lessivée et je me rends compte que je ne suis même pas venue par ici. 

Alors pour me faire pardonner, aujourd’hui je vous présente quelques tableaux à double entrée réalisées pour Zélie et qui ont beaucoup de succès. 

Qu’est ce qu’un tableau à double entrée ?

Le tableau à double entrée est très intéressant pour permettre à l’enfant de se repérer et de s’organiser dans l’espace grâce à des repères (par exemple la couleur et le nombre). Et puis outre le développent spatial, il y a aussi le développement de la pensée logique puisque l’enfant se retrouve obligé de comparer les objets entre eux : ceux qui ont une propriété commune (la couleur, ou bien le nombre de points) seront classés dans la même colonne ou dans la même ligne.

Il est alors très intéressant d’observer de quelle manière s’organise l’enfant face à cette activité. En effet, et c’est ainsi que se développe la pensée logique, Zélie va s’intéresser tout de suite aux objets ayant un critère en commun, par exemple la couleur, et plus principalement le rose qui est une couleur qu’elle aime beaucoup. Elle va donc comparer en premier lieu les objets qui possèdent cette couleur et donc les classer dans les bonnes cases avant de s’intéresser à une autre couleur. 

Zélie est maintenant rodée à ce genre d’exercice. Il arrive souvent que je lui en prépare « à l’arrache » afin de l’occuper quelques minutes, quand je prépare le repas ou bien quand je suis occupée à autre chose. Bien souvent, une feuille et quelques feutres suffisent, mais j’ai également réalisé certains tableaux à utiliser avec des cartes ou bien des figurines qui ont davantage d’attrait pour ma puce qui aime manipuler les cartes et les objets. 

1. les véhicules. 

Commençons par le tableau qui a le plus de succès. C’est également le plus vieux, et le premier que j’ai réalisé, l’été dernier. 

Celui-ci demande un matériel particulier, de petits véhicules de tri que vous pouvez trouver sur la boutique de Tangram Montessori (il semblerait que ce soit provisoirement plus disponible…) 

Il s’agit donc d’un tableau qui permet de trier les véhicules selon leur modèle (voiture, bus, avion, bateau, locomotive et camion) et leur couleur (rouge, bleu, jaune, vert). 

Zélie le maîtrise parfaitement, mais elle aime beaucoup le sortir, certainement pour manipuler les petits véhicules. 

J’avais présenté ce tableau il y a quelques mois sur le blog, mais à l’époque je ne savais pas comment inclure des documents en téléchargement libre. Maintenant je sais le faire (youhou) donc je vous en reparle pour que vous puissiez l’utiliser si cela vous intéresse 😉 

2. Les tracteurs

On continue dans la thématique des « trucs qui roulent » (bien qu’un bateau et un avion ne roulent pas) (enfin un peu pour le dernier mais ce n’est pas son job ^^) avec cette fois, un tableau sur les tracteurs. 

Il faut dire qu’il s’agit là du véhicule préféré de Malo et certainement celui de Zélie aussi (qui s’en intéresse bien moins que son frère) parce qu’ils en voient de manière très régulière chez mes parents agriculteurs. 

Cette fois, il faut classer les vignettes en prenant en compte la couleur des roues et la couleur du capot. 

Ici on travaille avec des vignettes donc parce que je n’ai pas trouvé de matériel qui réponde à mes attentes. Je n’ai pas cherché en fait, mais j’aime bien l’idée des petites cartes, surtout pour le rangement que ça prend ^^ 

3. les coccinelles 

pour ce tableau ci-les deux variables sont les couleurs d’une part et le nombre de points sur les hélytres de l’insecte (hélytre = les ailes dures des insectes) (ouai je me la pète, il faut dire que moi aussi j’apprends plein de choses quand je prépare des activités pour les enfants ahah)

J’ai eu peur que le défi soit trop long pour Zélie parce qu’à l’oeil il est assez compliqué de différencier les points. Mais elle s’est amusée à compter les points sur chacune des vignettes afin de les replacer dans la bonne case. 

4. le mélange des couleurs 

Je me suis amusée à réaliser ce tableau à double entrée pour faire suite au livre « Couleurs » d’Hervé Tullet qui traite donc des mélanges de couleurs (cqfd!!!) 

ici il n’y a qu’une variable : la couleur. Mais que se passe t-il quand le jaune rencontre le bleu ? et quand le bleu rencontre le vert ? 

Ce tableau est encore un peu complexe pour ma puce qui a du mal à comprendre les mélanges de couleur (« Zélie quand on mélange du bleu et du jaune on obtient quelle couleur ? – du rouge ! ») mais elle persiste et un jour elle le fera « finger in ze nose »^^ 

Bon et comment ça fonctionne pour le téléchargement ?

Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur  ce lien et vous accéderez à la page de téléchargement. Les tableaux sont rangés dans la catégorie « mathématiques »

Bien entendu, cela va sans dire que si je mets mes documents à disposition, je vous demande de les utiliser dans un cadre strictement personnel. De plus, si vous les utilisez, cela me ferait grand plaisir que vous me citiez sur les réseaux sociaux et/ou sur vos blogs. Enfin, si l’on vous demande le document, ce serait très gentil de votre part d’orienter ces personnes vers cet article plutôt que de donner directement le fichier 🙂

2 Comments on “Un peu de mathématiques avec les tableaux à double entrée {+ documents à télécharger gratuitement}

  1. Je trouve celui des couleurs génial ! Mais effectivement, ce n’est pas évident pour un jeune enfant. Il faudrait pouvoir l’associer à une activité de peinture par exemple. En tout cas, je garde l’idée !

    Bravo pour tout ce travail !

    Laurène

    1. je suis d’accord, c’est un peu complexe, c’est pour cette raison que j’ai voulu l’associer au livre d’Hervé Tullet. Mais en effet, avec un support plus « sensoriel » comme de la peinture ou des colorants, c’est encore plus parlant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *