littérature jeunesse

Une belle plante {Chut, les enfants lisent #98}

Maintenant que vous commencez à me connaître, vous savez l’amour que je porte aux albums des éditions du Ricochet, et encore plus à la collection Ohé la Science. 

Ce sont des albums aussi magnifiques à regarder qu’à lire. 

Aujourd’hui, voici l’un de nos chouchous sur la table du printemps : 

Celui-ci traite du cycle de vie de la plante, mais avec le prisme de la fleur en particulier. Il est donc parfait pour apprendre comment les plantes à fleurs poussent et changent au fil des saisons.

J’aime beaucoup les petits détails rigolos et le premier qui m’a sauté aux yeux est le prénom de l’auteure et de l’illustratrice puisqu’elles s’appellent respectivement Marguerite TIBERTI et Capucine MAZILLE, comme si toutes les deux étaient destinées à réaliser un ouvrage sur les fleurs. 

Comme dans tous les albums Ohé la Science, cohabitent harmonieusement des illustrations absolument magnifiques, légères et minutieuses et un texte poétiques mais néanmoins très technique. 

Dans le cas de celui-ci, mais c’est pareil pour les autres, il s’agit d’une première approche du livre documentaire de grande qualité, un petit bijou pour les yeux et pour l’envie d’apprendre. 

Avec « Une Belle Plante » nous voici donc immergés dans le cycle de vie de la plante à fleur. Tout commence par une graine et celle-ci revêt des formes toutes plus différentes les unes que les autres. Cette graine, pour être protégée est souvent recouverte d’une enveloppe : une coquille dans le cas de la noix, la chair pour le fruit, ou bien la cosse pour les petits pois. La graine se sépare de son enveloppe et s’enfonce dans la terre où elle va y rester tout l’hiver. C’est à partir du printemps que tout va changer. Un peu d’eau, un peu de soleil, la terre se réchauffe et la graine germe. D’un côté les racines qui s’enfoncent dans le sol et qui vont permettre de puiser les nutriments nécessaires à la pousse de la plante et de l’autre côté, la tige qui cherche à sortir de la terre et qui accueillera les premières feuilles de la plante, puis les suivantes. 

Encore une fois, l’ouvrage explique à merveille que si les plantes à fleurs ont toutes le même processus de croissance, elles sont malgré tout bien différentes les unes des autres : des tiges droites et solides, des tiges souples, des plantes rampantes ou bien grimpantes, des feuilles en forme de plumes, de palmes …

On y apprend aussi les bases de la photosynthèse, mais également la manière dont les plantes se nourrissent, deux sujets qui me passionnent et que j’avais adoré étudier à l’université. 

Après les feuilles, viennent les fleurs qui elles, jouent un rôle très important dans la reproduction de la plante. Les fleurs renferment en leur coeur, les organes reproducteurs : le pistil et les étamines, mais aussi le pollen. 

Et puis la fleur se fane, laissant place au fruit et aux graines. 

Et tout recommence. 

Et heureusement. 

Ainsi va le cycle de vie de la plante à fleur. 

C’est très difficile pour moi de décrire ce que je ressens lorsque j’admire les illustrations des ouvrages de littérature de jeunesse. Comme toujours dans les livres de cette collection, je suis subjuguée par la beauté et la précision des dessins. Tout semble parfait, comme un moment capturé et déposé délicatement sur les pages. J’ai l’impression d’être toute petite et plongée dans le décor pour mieux l’observer. J’ai l’impression d’entendre le vent qui souffle dans les feuilles, d’entendre le bourdonnement des insectes pollinisateurs, de sentir les vibrations de la graine qui tombe sur la terre … 

Je connais très peu d’ouvrages qui arrivent à mêler aussi bien la précision du dessin d’observation scientifique et la poésie qui se dégage naturellement de la nature. Je suis toujours très touchée d’avoir comme cette impression d’être une spectatrice privilégiée du ballet naturel, quotidien et immuable de la nature. 

Les couleurs utilisées pour représenter les différents éléments sont très précises et très fidèles à la réalité : on y retrouve toutes les teintes de vert que nous pouvons observer dans la nature, les différentes nuances sur une même feuille, sur un même pétale, mais aussi des détails qui auraient pu paraître insignifiants mais qui, s’ils avaient été absents, n’auraient pas pu retranscrire aussi bien la réalité. 

J’aime beaucoup, retrouver le nom des fleurs et des plantes à côté de leurs illustrations, cela permet d’en apprendre davantage sans le savoir (et puis aussi de répondre aux questions de Zélie : « et ça, c’est quoi ? »^^)

Enfin, comme toujours, à la fin du livre, une double page qui explique le cycle de vie de la plante à fleur plus précisément, avec des termes scientifiques. 

Voilà donc un livre que je ne me lasse pas d’observer et Zélie aime beaucoup s’y plonger également. Elle me décrit ce qu’elle voit et aime surtout partir à la recherche des petites bêtes au fil des pages. 

Merci aux éditions du Ricochet pour leur confiance ♥

Ceci est ma quatre-vingt-dix-huitième participation au rendez-vous de Yolina : Chut, les enfants lisent.

——————–

Une belle plante
de Marguerite Tiberti et Capucine Mazille 
Editions du Ricochet
13,50€
Acheter sur Amazon

2 Comments on “Une belle plante {Chut, les enfants lisent #98}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *