Dans la bibliothèque déjà bien fournie de Marius, les albums de Xavier Deneux tiennent une place importante et pour cause : je les trouve vraiment indispensables parmi les premiers ouvrages à proposer aux tout-petits, dès quelques mois. 

Xavier Deneux est un auteur illustrateur qui a d’abord fait ses armes en tant que graphiste. très vite il s’est tourné vers la littérature de jeunesse et s’est spécialisé dans la petite enfance. Son univers graphique et très coloré attire l’oeil des bébés. 

Marius possède 6 ouvrages de cet auteur et ils font partie de ceux qu’il préfère. 

Aux éditions du Tourbillon, Xavier Deneux a publié trois ouvrages en noir et blanc, dont les illustrations sont parfois rehaussées de pointes de rouge ou de vert. 

Mes animaux tout doux – mes animaux tout doux du jardin 

Mes animaux tout doux et Mes animaux tout doux du jardin sont des albums cartonnés à la manière d’imagiers avec des textures à toucher ce qui est idéal pour développer le côté sensoriel de la lecture chez le tout-petit. 

Ce sont les deux premiers livres que j’ai présentés à Marius quelques semaines après sa naissance car le contraste noir et blanc est principalement adapté aux bébés qui ne distingue pas les couleurs au début de sa vie. 

Mes rêves

Marius a également reçu à Noël, le troisième ouvrage de la même collection : Mes rêves. Toujours sur le principe du contraste noir/blanc, le rouge est aussi présent ainsi que des éléments argentés ce qui rend l’album particulièrement attrayant pour les tout-petits. Cette fois, l’album suit une histoire, ce n’est donc pas un imagier comme les deux premiers. Enfin certains éléments sont phosphorescents et ne se dévoilent que dans le noir. Nous n’avons pas encore testé avec Marius, mais je peux vous dire que cela a beaucoup de succès auprès des grands ! 

Les trois autres ouvrages que nous avons sont parus aux éditions Milan. 

Mon grand imagier à toucher

Le premier, « mon grand imagier à toucher », Marius l’a hérité de son grand frère. D’un assez grand format et cartonné, cet ouvrage reprend des thématiques chères à l’enfant, ou empreintes de son quotidien : le repas, le sommeil, les vêtements, les véhicules … Sur chaque page, il y a de nombreux dessins très colorés à observer. Ces dessins sont accompagnés de leur nom. Par ailleurs, les textures diverses rendent l’album encore plus intéressant aux yeux (et aux mains) de l’enfant ou de bébé qui va chercher les matières à toucher. 

C’est un bel ouvrage qui attisera la curiosité et qui enrichira le langage dès le plus jeune âge. 

Un grand cerf

J’ai offert à Marius un album de l’une de ses comptines préférées « un grand cerf », une de celles que je peux chanter sans problème (pour lui hein) plusieurs heures d’affilée sans qu’il ne s’en lasse, et si je la signe en langue des signes c’est encore mieux ^^ Cet album fait partie de la collection « les comptines gigognes » reprenant les comptines connues et appréciées des bébés. Les illustrations sont comme toujours chez Xavier Deneux très colorées, à base de formes simples, avec des éléments creux ou en relief qui développe le sens du toucher chez les plus petits. 

Il existe dans le même principe plusieurs albums reprenant les contes célèbres (le vilain petit canard, Hansel et Gretel, Blanche Neige)

Petit à Petit

Enfin, terminons avec Petit à Petit, un album puzzle vraiment très bien construit, certainement mon coup de coeur de cette sélection, même si Marius est encore un peu jeune pour pleinement l’apprécier à sa juste valeur (mais ça viendra ^^) 

Petit à petit raconte en peu de mots l’histoire d’un oiseau. C’est aussi l’occasion d’aborder la notion du cycle de vie de l’oiseau et de parler de nature avec les tout-petits. l’histoire se raconte avec la voix et avec les mains puisque sur chaque double page, un ou plusieurs éléments s’enlèvent d’une empreinte pour s’imbriquer dans une autre faisant ainsi avancer l’histoire : l’oiseau s’envole et se pose, le disque du soleil se transforme en arbre … C’est extrêmement bien pensé et construit. Les pièces sont solides et grâce à l’encoche sur le côté des empreintes, elles sont relativement faciles à enlever. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *