Se lever le matin, faire les devoirs, prendre son bain, l’heure du repas ou du coucher … Que ceux qui ne vivent jamais de tension en famille lèvent la main !!!

Ahah je m’en doutais, c’est une utopie que de penser que tout se passe bien chez les autres, alors que nous, nous vivons une galère sans nom à différents moments de la journée. Entre les envies de chacun et les besoins de tous les membres de la famille, la bonne humeur et la sérénité sont parfois mises à rude épreuve. Parfois même, le dialogue et la communication peuvent se rompre entre les parents et les enfants, chacun campant sur ses positions parce qu’ils ne comprennent pas forcément les requêtes de l’autre.

Car si notre enfant rechigne à sauter dans le bain, puis à en sortir quelques temps plus tard, ce n’est pas pour nous embêter et nous mener une vie impossible ! Et cela, Aurélie Chien Chow Chine l’a bien compris.

L’autrice, qui est aussi sophrologue et créatrice du célèbre Gaston, la petite licorne à la crinière qui change de couleur en fonction des émotions qui le traverse s’est lancé un audacieux défi : créer un album qui s’adressera simultanément aux parents et aux enfants, afin de rétablir la communication, pour des journées placées sous le signe de la sérénité : 24 heures dans la vie d’une famille Hérisson.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’une recette magique. Aurélie ne prétend pas qu’après la lecture, vos enfants se lèveront le matin comme des fleurs et feront leurs devoirs le sourire aux lèvres. Cependant elle souhaite surtout que vous puissiez comprendre vos enfants, et vice versa. Ainsi, en discutant, en exprimant ses besoins et en se mettant à la place de l’autre, la coopération sera plus simple et les conflits pourront être évités.

Et qu’a-t-il de si révolutionnaire cet album ?

Commençons par le début. Cette famille hérisson, tout le monde peut s’y identifier. D’ailleurs c’est rigolo car ma fille a pensé qu’Aurélie avait écrit l’histoire en pensant à nous : un papa hérisson, une maman hérissonne, et trois enfants : une fillette : Anaïsson, un garçon : Harrisson et un bébé : choupisson (c’est d’ailleurs le vrai nom du bébé hérisson). Dans cette famille, Harrisson est plus âgé que sa soeur et entre dans l’adolescence. Ainsi, toutes les catégories d’âge sont représentées : la petite enfance, l’enfance et l’adolescence. Astucieux n’est-ce pas ?

Comme toutes les familles hérisson, nos 5 héros possèdent des pics sur le dos. Et ces pics sont le reflet de leurs émotions : quand tout va très bien, quand ils ressentent des émotions agréables, les pics sont tout doux, ils ne piquent pas. Lorsque tout est normal : certains piquent et d’autres sont doux. En revanche quand ca ne va pas trop, ça commencent à piquer. Et lorsqu’ils se mettent en boule c’est que ça ne va pas du tout ! le dialogue est rompu.

Je vous l’ai expliqué juste au dessus : cet album est destiné autant aux enfants et aux adultes et c’est ce qui fait la particularité de cette histoire. En plus de nos 5 hérissons, il y a un autre personnage très important, qui va aider tout le monde à comprendre les réactions de chacun : il s’agit du professeur la Bavouille, escargot de son état. Il est là pour décrypter les comportements et apporter des propositions de solutions, des astuces pour rétablir le dialogue.

Cet album de plus de 120 pages quand même n’a pas vocation à être lu comme une histoire banale. Je ne suis pas certaine que les enfants tiendraient le rythme, moi-même, je l’ai lu en plusieurs fois ! Mais c’est un outil vraiment très intéressant pour désamorcer certaines tensions, selon le moment de la journée qui pose problème chez vous. Le livre est divisé en chapitres correspondant à différents moments dans une journée : le matin, le retour de l’école, le goûter, les devoirs, les limites, le bain, vivre ensemble, le repas, le coucher et l’endormissement. Ajoutez à cela des chapitres comportant des outils à mettre en place, des bilans, une présentation et un mode d’emploi.

Chaque chapitre est construit de la même manière et peut être ainsi abordé indépendamment des autres. Le professeur la Bavouille analyse la situation du point de vue du parent, puis du point de vue de l’enfant. Après l’analyse, on passe à l’explication. Par exemple dans le cas du chapitre sur le matin. L’explication porte sur le rythme de chaque protagoniste, qui n’est pas le même pour Maman et pour Anaïsson. Lorsqu’on comprend le point de vue de chacun, que Maman ne presse pas Anaïsson pour l’embêter et qu’Anaïsson n’a pas vraiment conscience du temps qui passe, alors c’est plus facile de s’adapter et de trouver des solutions. Justement, en parlant de solution. Après l’analyse et l’explication, on passe aux astuces.

Et celles-ci sont super intéressantes parce que non seulement elles sont faciles à mettre en oeuvre, avec la participation de tous les membres de la famille pour que chacun se les approprie, mais en plus elles sont d’une logique déconcertante. Pour chaque chapitre, l’autrice propose à chaque fois plusieurs astuces parce que ce qui peut fonctionner chez les uns n’aura aucun impact chez les autres. A nous de trouver ce qui nous correspond  et pourquoi pas, s’inspirer des idées pour se créer nos propres outils si on le souhaite !

Quand Aurélie et Albin Michel m’ont proposé de découvrir ce nouvel album, je n’ai pas eu à réfléchir très longtemps avant d’accepter. Il faut savoir que j’apprécie énormément la collection de Gaston la Licorne qui aborde les émotions de manière tout à fait originale et novatrice. Les émotions sont bien expliquées : ce que l’on ressent, les changements de comportements, mais aussi le fait que ces émotions sont passagères, elles ne font que nous traverser et pour que cela soit moins difficile à gérer, il est tout-à-fait possible d’utiliser des exercices de respiration pour accompagner ces émotions. Tout est imagé, et c’est vraiment adapté aux enfants. A la maison Gaston connaît un succès phénoménal auprès de Zélie qui utilise parfois les exercices de respiration lorsqu’elle en ressent le besoin. Gaston fait partie de notre quotidien, on les connaît tellement par coeur que parfois on utilise certains passages des histoires dans nos conversations. Par exemple quand un des enfants nous dit « je ne boude pas » (sur un ton empreint de bouderie hein !), souvent on réplique instantanément « dit Zélie/Malo en boudant » parce que c’est une des phrases du livre « je boude » ^^

Vraiment je suis conquise par 24 heures dans la vie d’une famille hérisson. Tout le monde y trouve son compte. L’enfant, bien sûr. Il s’identifie aux personnages et/ou aux situations, les illustrations sont vraiment adorables avec plein de détails qui rappellent la vie dans la forêt, comme les feuilles mortes sur le lit… Mais aussi l’adulte grâce à l’humour employé par les personnages. Je fais partie de ceux qui pensent que l’humour peut permettre de dédramatiser beaucoup de situations et qu’il peut aussi déverrouiller les conflits. Et croyez-moi, on est servi ! Mais tout est bien amené, de manière très intelligente, ce n’est pas un humour lourdingue, mais les petites blagues apportent quelque chose à l’histoire qui peut être lue et comprise à deux niveaux : pour les petits et pour les grands.

Je ne peux donc que vous recommander cette lecture qui fera du bien à toutes les familles ♥

D’ailleurs, je suis très heureuse de pouvoir vous proposer de remporter deux exemplaires de cet album : ça se passe sur mon compte Instagram 🙂

Un commentaire sur “24 heures dans la vie d’une famille hérisson.”

Répondre à IsaFutile Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *